×

Message

Failed loading XML...

Un oreiller double en boisL’œuvre protestante DM-échange et mission se sépare de sa collection d’objets ramenés lors de voyages missionnaires en Afrique. Ces témoins de 150 ans d’histoire renaîtront au Musée cantonal d’archéologie et d’histoire à Lausanne. 

Photo: Un oreiller double en bois

Par Laurence Villoz

Un oreiller double en bois, des bâtons de chefs zoulous, de grands arcs et des lances à la pointe de fer, des instruments de musique, des osselets utilisés dans l’art de la divination et même une corne de rhinocéros. Sur les étagères, au sous-sol de DM-échange et mission, on compte plus de 600 objets. Ils viennent du Mozambique, d’Afrique du Sud, de Zambie ou encore de Zanzibar et témoignent de 150 ans d’activités missionnaires. Ramenés par les envoyés de la Mission suisse en Afrique du Sud (MSAS) dès la fin des années 1870, ces trésors s’offrent une deuxième vie. Début décembre, ils rejoindront le Musée cantonal d’archéologie et d’histoire (MCAH) à Lausanne qui espère les dévoiler au public. En attendant, seuls les chercheurs en profiteront.

Bernard Gobalet devant les locaux de Cumpanis. ©Gérard JatonLe CV papier n’est pas encore dépassé, mais il a de la concurrence! A Moudon une association innove. Des jeunes apprennent à se vendre à de futurs employeurs en utilisant les réseaux sociaux.

Photo: Bernard Gobalet devant les locaux de Cumpanis. ©Gérard Jaton

Par Joël Burri

Peaufiner le CV des jeunes, fait partie des aides apportées par Cumpanis à Moudon. Un coup de pouce facilitant leur entrée dans le monde du travail. Depuis cet automne, en plus de ce document papier, ils apprennent à gérer leur compte sur le réseau social LinkedIn. Né d’un projet de l’Eglise évangélique réformée du canton de Vaud, l’association accompagne de jeunes adultes en rupture ou en difficultés d’apprentissage. Cumpanis accueille notamment chaque année une vingtaine de jeunes pour des stages courts comme informaticiens ou employés de commerce.

Photo: «Achetez moins, posez davantage de questions!» Des participantes à la journée sans achat de 2016 ont interpellé les passants. Source: Offene KircheA Berne, une Eglise organise une journée sans achat, Chouf-nüt-Tag. L’objectif est que les gens s’interrogent sur leurs comportements en tant que consommateurs. Rencontre avec la théologienne Irene Neubauer responsable de ce projet pour Offene Kirche.

 

Photo: «Achetez moins, posez davantage de questions!» Des participantes à la journée sans achat de 2016 ont interpellé les passants. Source: Offene Kirche

Par Patricia Dickson, ref.ch

«Qu’est-ce qui ne coûte rien et qui vous rend riche?», interroge le papillon de votre événement. Quelle est votre réponse à cette question?

Offrir vous rend riche, par exemple. Les cadeaux ne doivent pas forcément être chers. Nous essayons de faire des propositions concrètes à l’approche des fêtes de dons qui ne repose pas sur des achats. Par exemple du temps que vous donnez en allant rendre visite à votre grand-mère.

Colloque sur Madame GuyonMystique française du XVIIe siècle, emprisonnée pour ses écrits, Madame Guyon a développé une spiritualité d’une extrême singularité pour l’époque. A l’occasion du tricentenaire de sa mort, l’Institut romand de systématique et d’éthique organise un colloque international du 23 au 25 novembre, à l’Université de Genève.

Par Laurence Villoz

Jeanne-Marie Bouvier de la Motte (1648-1717), mieux connue sous le nom de Madame Guyon, a fait preuve d’une indépendance intellectuelle inouïe revendiquant une liberté d’expression dans sa vie religieuse et sociale. Auteure de plusieurs ouvrages, cette mystique française catholique et laïque sous le règne du Roi soleil a développé une théorie spirituelle qui lui a valu sept années d’emprisonnement à la Bastille. A l’occasion du tricentenaire de sa mort, l’Institut romand de systématique et d’éthique (IRSE) propose un colloque sur sa vie et son œuvre, du 23 au 25 novembre à l’Université de Genève. Rencontre avec Ghislain Waterlot, professeur de philosophie de la religion et d’éthique, et Mariel Mazzocco, collaboratrice scientifique, tous deux à l’origine de cet événement.

pluralisme mains CC(0) pixabay via https://pixabay.com/fr/commune-commune-fran%C3%A7aise-diversit%C3%A9-1300520/De l’observation de terrain à la création d’outils pratiques, l’Eglise réformée vaudoise a ouvert un vaste chantier pour répondre à une question aussi ancienne que le christianisme: intégrer les différences de convictions dans la vie communautaire.

Par Joël Burri

Comment vivre la diversité des sensibilités au sein d’une communauté ecclésiale? Le pasteur Jean-François Habermacher a été mandaté par le Conseil synodal (exécutif) pour travailler cette problématique. Avec un groupe de travail, il a lancé au début de l’année un questionnaire sur ce thème. Mardi 14 novembre, il a présenté à un groupe d’intéressés les premiers enseignements de cette recherche et lancé une deuxième phase de ce travail: les études de cas.

Eglises / 15 novembre 2017 - 09:15

Brèves

Aide d’urgence de l’EPER en Irak
Crans-Montana inaugure son temple rénové
Prise en compte des revendications de l’initiative «multinationales responsables»
Exposition sur Charles de Foucauld

© 2017 Protestinfo