×

Message

Failed loading XML... xmlParseEntityRef: no name xmlParseEntityRef: no name error parsing attribute name attributes construct error Couldn't find end of Start Tag n line 1 xmlParseEntityRef: no name xmlParseEntityRef: no name StartTag: invalid element name Opening and ending tag mismatch: link line 1 and head AttValue: " or ' expected attributes construct error Couldn't find end of Start Tag body line 1 Entity 'nbsp' not defined Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: meta line 1 and body Opening and ending tag mismatch: head line 1 and html Premature end of data in tag html line 1
  • 18 mai 2018 - 08:00
  • (NEV/Protestinter) 1454 signes
ProtestInter

Les Églises afro-américaines rendent hommage à James H. Cone

James H. Cone https://en.wikipedia.org/wiki/File:JamesHalCone.jpg#/media/File:JamesHalCone.jpgPère de la «théologie noire de la libération», James H. Cone est décédé fin avril à l’âge de 79 ans. Ses funérailles se sont déroulées, lundi 14 mai à New York, dans une église bondée.

Photo: James H. Cone CC (by-sa) Coolhappysteve

Rome (NEV/Protestinter) L'église Riverside à New York (USA) était bondée lors des funérailles, lundi 14 mai,  du pasteur James H. Cone, père de la «théologie noire de la libération». Le service funèbre a duré près de trois heures. De nombreux représentants des Églises afro-américaines sont intervenus pour rendre hommage au pasteur et théologien de l'Église méthodiste épiscopale africaine, décédé le 28 avril à New York à l'âge de 79 ans.

James H. Cone est né et a grandi dans une petite ville de l'Arkansas dans un climat de ségrégation raciale. Très jeune déjà, il connaît des lynchages contre les noirs. Profondément influencé par le pasteur baptiste Martin Luther King et par Malcolm X, il aborde l'étude de la théologie avec une perspective jamais explorée auparavant. Remettant en question l'approche euroaméricaine de la théologie, il s'appuie sur l'expérience de la culture noire aux États-Unis pour présenter une théologie systématique, en construisant une approche de l'Évangile qui rassemble la tradition des esprits, le folklore noir et la lutte pour la survie et la libération.

Professeur pendant des décennies au prestigieux Union Theological Seminary à New York, James H. Cone rejetait l'idée d'un christianisme comme «religion des hommes blancs» au profit d’une lecture de l'Évangile qui voit en Dieu et en Jésus les défenseurs des opprimés. «Dans une société raciste, Dieu n'est jamais daltonien», écrit-il dans son livre «Black Theology of Liberation» en 1970. «Tout message qui n'est pas lié à la libération des pauvres ne peut pas être le message du Christ: toute théologie indifférente au thème de la libération n'est pas la théologie chrétienne», telle a été sa conviction.

« Retour
© 2018 Protestinfo