×

Message

Failed loading XML...
Failed loading XML... xmlParseEntityRef: no name xmlParseEntityRef: no name error parsing attribute name attributes construct error Couldn't find end of Start Tag n line 1 xmlParseEntityRef: no name xmlParseEntityRef: no name StartTag: invalid element name Opening and ending tag mismatch: link line 1 and head AttValue: " or ' expected attributes construct error Couldn't find end of Start Tag body line 1 Entity 'nbsp' not defined Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: meta line 1 and body Opening and ending tag mismatch: head line 1 and html Premature end of data in tag html line 1
  • 16 avril 2018 - 08:10
  • laurence villoz 1669 signes
Spiritualité

Découvrir et imprimer de surprenantes gravures sur les pratiques religieuses au MIR

Un jogui qui nourrit un paon par dévotionLe Musée international de la Réforme à Genève présente une sélection de gravures insolites du 18e siècle illustrant toutes les pratiques religieuses connues de l’époque. Des œuvres à imprimer sur une presse de Gutenberg géante, jusqu’au 19 août.

Photo: Un jogui qui nourrit un paon par dévotion © MIR, Roman Lusser

Par Laurence Villoz

Un jogui qui nourrit un paon par dévotion, Isis avec une tête de vache allaitant Horus et encore la figure antique d’un prêtre romain. La nouvelle exposition temporaire du Musée international de la Réforme (MIR) à Genève, intitulée «Reprint – Figures insolites du 18e» propose de découvrir treize gravures tirées des sept volumes de «Cérémonies et coutumes religieuses de tous les peuples du Monde». Ces ouvrages, publiés par l’éditeur protestant Jean-Frédéric Bernard et le graveur janséniste Bernard Picard, de 1723 à 1737 en Hollande, contiennent plus de 3400 pages et 260 gravures. C’est le premier ouvrage comparatiste religieux de l’histoire.

«Les auteurs décrivent toutes les religions en les mettant sur le même pied d’égalité négative soulignant les dérives superstitieuses à l’œuvre dans les systèmes de croyances. Bien que ce comparatif ait une base assez pessimiste, je suis épaté par l’intelligence de la tolérance qui s’y dégage. C’est vraiment le manifeste de l’égalité de tous les êtres humains, quel que soit leur lieu de naissance», explique Gabriel de Montmollin, directeur du MIR. Jusqu’au 19 août, les visiteurs auront non seulement l’occasion de découvrir une sélection de gravures et de textes, mais aussi d’imprimer à la main celles de leur choix sur une presse de Gutenberg et de l’emporter chez eux.

«Lors de sa publication et jusqu’à la fin du 19e siècle, cet ouvrage qui a été publié à 6000 exemplaires a connu un grand succès. À sa sortie, il coûtait l’équivalent de deux mois de salaire de la classe moyenne», ajoute Gabriel de Montmollin. Le MIR a acquis les sept volumes en 2008 et c’est la première fois qu’ils font l’objet d’une exposition. De plus, «Reprint – Figures insolites du 18e» dévoilera la Bible du 500e anniversaire de la Réforme qui a été imprimée en 2017 durant 130 jours sur la presse de Gutenberg du MIR, attirant plus de 15'000 visiteurs. «Cette presse est devenue un objet symbolique du musée, nous allons continuer à proposer des événements interactifs qui permettent de l’utiliser».

« Retour
© 2018 Protestinfo