×

Message

Failed loading XML...
  • 29 janvier 2018 - 09:00
  • EPD/Protestinter 2084 signes
ProtestInter

L’Église d’Allemagne centrale rêve de son propre label énergétique

Une éolienne en Seine-Maritime CC(by) Frédéric Bisson via https://flic.kr/p/f3kWdDUne Église régionale allemande concrétise ses engagements écologiques en se lançant dans la production énergétique. L’opération s’avère intéressante aussi d’un point de vue économique.

Photo: CC(by) Frédéric Bisson 

Erfurt (EPD/Protestinter). Une énergie plus verte pour les paroisses et la diaconie: l’Église protestante d’Allemagne centrale (EKM) souhaite à l’avenir couvrir entièrement ses besoins en électricité grâce à sa propre production de courant éolien. Dans ce but, le nombre de ses éoliennes devra passer de six à seize dans les prochaines années, a déclaré le responsable des finances de l’EKM Stefan Große, début janvier à Erfurt.

Pour permettre la mobilisation des ressources nécessaires, une augmentation du plafond d’endettement global a été décidée lors du synode d’automne organisé en novembre à Erfurt, le faisant passer de 22,5 à 37,5 millions d’euros (26,2 à 43,4 millions de francs). Indépendamment de l’aspect écologique, le Parlement de l’Église considère aussi le bien-fondé économique de ces investissements. D’après le Conseil supérieur de l’Eglise, le groupe EKM-StromVerbund, fondé en 2012, a atteint au bout de trois ans son meilleur résultat à ce jour, avec environ 384’000 euros de bénéfice net après impôt (446’000 francs). Les premières estimations avaient d’abord évoqué un besoin de 33 millions de kilowattheures (kWh) pour l’ensemble de l’EKM. L’inclusion des institutions diaconales dans ce calcul en a ensuite presque doublé le résultat, finalement arrivé à 57 millions de kWh. Cela a également entraîné une hausse du nombre d’éoliennes prévues, passé de huit à seize (d’après leur puissance nominale), a rapporté Stefan Große. Ce volume de courant correspond aux besoins de 14’000 foyers allemands de quatre personnes ou bien, approximativement, à la consommation privée d’une ville comme Weimar.

Le service immobilier étudie actuellement la possibilité d’une commercialisation directe de l’électricité produite dans le cadre d’un label propre à l’Église. Les institutions religieuses et les particuliers pourraient ainsi se voir proposer une énergie verte, renouvelable et produite localement, prévoit le responsable des finances. Si cette initiative devait réussir, de plus larges synergies deviendraient alors envisageables, allant jusqu’à l’e-mobilité. L’EKM compte actuellement environ 750’000 fidèles répartis dans plus de 3000 paroisses et 37 districts ecclésiastiques, principalement localisés dans les Länder de Saxe-Anhalt et de Thuringe.

« Retour
© 2018 Protestinfo