×

Message

Failed loading XML...
  • 13 septembre 2017 - 08:15
  • Joël Burri 4894 signes
Formation

La théologie à la portée de tous!

Divers livres en lien avec la théologie

Différentes offres de formations sont proposées par les Eglises. Profitez-en pour approfondir vos compétences bibliques ou théologiques.

Par Joël Burri

La rentrée scolaire vous a donné envie de reprendre place sur les bancs de l’école? Croyant ou non, pourquoi pas une formation théologique. Les Eglises réformées proposent différents parcours à choisir selon vos objectifs et l’engagement dont vous êtes prêts à faire preuve.

Vous êtes prêts à consacrer deux heures, dix fois par an? Le cours biblique par correspondance de l’Office protestant de la formation est fait pour vous! En vous inscrivant à cette formation, vous recevrez, pour 45fr, dix fascicules de dix-douze pages A5 chacun, entre octobre et avril. (35fr en version électronique.) «L’objectif de ce cours est de proposer une vulgarisation de ce qui se fait en recherche biblique universitaire», explique Didier Halter, directeur de l’Office protestant de la formation. «Cette formation n’est pas liée à un système de validation.» Les études peuvent être suivies seul ou en groupe. Chaque année, le thème est différent, ce qui permet de rester abonné plusieurs années. Entre 300 et 350 personnes profitent de cette offre parmi lesquels des pasteurs et des prisonniers. La septantième édition des études bibliques par correspondance sera proposée l’an prochain. A cette occasion, des nouveautés seront introduites.

Vous êtes prêts à consacrer deux heures par semaine durant deux ans? L’atelier œcuménique de Genève (AOT) propose une formation en présence. Un entretien préalable est requis avant de débuter cette formation. L’atelier est ouvert à tous, le respect des opinions diverses est d’ailleurs exigé. La prochaine session débute le 16 septembre, les personnes intéressées doivent donc faire les démarches en urgence. Ce cours commence une fois tous les deux ans, et sa pédagogie insiste sur l’échange constructif entre les participants. Outre la participation régulière, un petit travail de deux pages est demandé. La première année est consacrée aux sciences bibliques et la seconde propose un panorama des autres branches de la théologie: éthique, histoire, systématique. «L’aspect œcuménique de l’atelier est primordial», souligne la codirectrice protestante Georgette Gribi. «Tous les cours sont donnés à deux, un protestant et un catholique. Rien que ça, cela donne le ton. Nous n’avons pas la même vision. Plusieurs interprétations sont possibles.» La formation de l’AOT coûte 270fr (prix normal) et peut être suivie plusieurs fois. «Nous demandons toutefois aux étudiants d’attendre avant de se réinscrire. Notre but est que les gens retournent dans les Eglises avec leur bagage», souligne Georgette Gribi.

Etes-vous prêt à consacrer l’équivalent d’un 20%? Le séminaire de culture théologique de Cèdres formation à Lausanne, ainsi que les Explorations théologiques du centre de Sornetan (BE) sont faites pour vous. Les explorations peuvent également être étendues sur trois ans ou en voie «attestation» c’est-à-dire sans rendre de travaux ce qui permet de réduire l’engagement nécessaire.

Les certificats de l’une de ces deux formations sont l’un des prérequis pour envisager une formation diaconale à l’OPF. Mais toutes deux s’ouvrent à un public plus large. «L’exigence est plutôt une exigence d’ouverture», explique Alain Wimmer, intervenant des Explorations théologiques. Particularité de cette formation: elle est résidentielle. Environ huit rencontres par année, du vendredi 20h au samedi soir. «Une vie de groupe s’installe et elle fait partie de la formation», explique Carmen Burkhalter, également intervenante. «On parle de vie, de mort et il y a des résonances fortes entre ce qui se vit en cours et dans la vie du groupe.»

Cèdres formation, travaille pour sa part en relation avec des professeurs d’université. «Nous leur demandons d’excellentes capacités de vulgarisation», explique le directeur Jean-Christophe Emery. «Le certificat d’études brosse un large panorama de la théologie.»

La formation accueille des publics variés, futurs diacres, croyants ou personnes confrontées à des questions de foi dans leur profession. «Etre croyant n’est pas un prérequis. Les croyants vont peut-être même être un peu bousculés par les disciplines de la théologie», reconnaît Jean-Christophe Emery. «Les croyances un peu dogmatiques que les étudiants peuvent avoir sont déconstruites. L’idée c’est de trouver un juste milieu entre empathie et distanciation avec le sujet, pour permettre l’autonomisation.» Aucun prérequis n’est nécessaire pour suivre cette formation, un accompagnement pédagogique est proposé pour les candidats moins habitués à la rédaction de mémoires.

« Retour
© 2017 Protestinfo