×

Message

Failed loading XML...
  • 13 juillet 2017 - 08:15
  • laurence villoz 1588 signes
Interreligieux

Quand le chant facilite le dialogue entre Palestiniens et Israéliens

L'église Saint-LaurentUn groupe de 24 jeunes chanteurs venant des quartiers est et ouest de Jérusalem donnera un concert, jeudi 13 juillet, à l’Eglise Saint-Laurent. Le chef vaudois Dominique Tille dirigera ce chœur renforcé par des musiciens locaux.

Photo: L'église Saint-Laurent CC (by-sa) Lpalli

Par Laurence Villoz

«Le chant crée une énergie qui unit les jeunes», explique Fiuna Seylan-Ongen, la présidente de Coexistences, une association romande qui accueille des groupes de Palestiniens et d’Israéliens pour leur permettre de dialoguer en dehors d’une zone de conflit. Du 7 au 14 juillet, Coexistences reçoit 24 jeunes, soit 12 Juifs et 12 Palestiniens, membres du chœur du YMCA de Jérusalem. Ils donneront un concert, jeudi 13 juillet, à 20h30 à l’Eglise Saint-Laurent, à Lausanne en collaboration avec des chanteurs et des musiciens locaux sous la direction de Dominique Tille.

«Ce genre de chœur est très particulier pour Jérusalem, car la ville est profondément divisée. Juifs et musulmans ne se côtoient habituellement pas», souligne Fiuna Seylan-Ongen. «La chose musicale la plus étonnante que nous avons faite en tant que groupe est la composition originale à travers le processus de dialogue. Trente chanteurs israéliens et palestiniens qui ne partagent pas la même langue ni les mêmes croyances politiques et religieuses, qui n’ont presque rien en commun ont trouvé le moyen d’écrire une pièce musicale commune», relève le chef de la chorale du YMCA, Micah Hendler, dans un communiqué, n’ayant pas souhaité répondre personnellement.

Agés de 14 à 19 ans, les jeunes se rencontrent une fois par semaine pour chanter et dialoguer. «Un voyage en Suisse permet de créer un autre dynamisme et de nouvelles affinités au sein du groupe. Alors qu’ils n’ont pas forcément l’impression de former un groupe à Jérusalem, en Suisse, face à une autre culture, ils se rendent compte qu’ils partagent énormément de choses en commun», ajoute la présidente de l’association. Pendant leur séjour, les jeunes sont hébergés dans des familles en binôme juif et musulman. Outre les temps de dialogue, ils ont donné un autre concert mercredi 12 juillet à l’ONU, visité le Musée de la Croix-Rouge à Genève, participé à un atelier de chocolat et bénéficié d’une présentation du système politique en Suisse.

« Retour
© 2017 Protestinfo