×

Message

Failed loading XML... xmlParseEntityRef: no name xmlParseEntityRef: no name error parsing attribute name attributes construct error Couldn't find end of Start Tag n line 1 xmlParseEntityRef: no name xmlParseEntityRef: no name StartTag: invalid element name Opening and ending tag mismatch: link line 1 and head AttValue: " or ' expected attributes construct error Couldn't find end of Start Tag body line 1 Entity 'nbsp' not defined Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: meta line 1 and body Opening and ending tag mismatch: head line 1 and html Premature end of data in tag html line 1
  • 25 octobre 2016 - 08:15
  • Joël Burri 1604 signes
Société

Un festival pour donner aux endeuillés une place dans la société

Toussaints festivalContes, débats, conférences, cultes et expositions: la question de la mort sera abordée de bien des façons durant le premier «Toussaint's festival» du 28 octobre au 2 novembre, à l’Espace culturel des Terreaux et à l’église Saint-Laurent à Lausanne.

Par Joël Burri

«Le deuil s’est passablement “intimisé”», analyse la thanatologue Alix Noble Burnand. «Il faut redonner aux endeuillés une place dans les groupes qu’ils fréquentent. Mais je ne suis pas en train de dire qu’il faut regretter ce qui se faisait dans l’ancien temps, mais qu’il faut adapter des rites pour qu’ils correspondent à la sensibilité actuelle», ajoute-t-elle.

Pour y parvenir, Alix Noble Burnand a mis sur pied, avec la complicité notamment des pasteurs Jean Chollet et Virgile Rochat, un festival de six jours, autour de la Toussaint, dès ce vendredi 28 octobre et jusqu’au mercredi 2 novembre. L’enfant et le deuil ou l’entreprise et le deuil sont quelques-unes des thématiques qui seront abordées. «Nous avons souhaité proposer des pistes concrètes», commente Alix Noble Burnand.

Le Toussaint's Festival promet aussi de laisser une large place à l’art: conte, littérature et expositions sont également de la fête. «La représentation permet de donner une place à ce qui n’en a pas», commente Alix Noble Burnand. En particulier dans notre société «déritualisée et frileuse sur le plan de la manifestation du deuil.»

Alors que les festivités liées au Jubilé des 500 ans de la Réforme débutent, cette manifestation explorera aussi le lien entre notre culture marquée par le protestantisme. Alix Noble Burnant, qui a brutalement perdu sa fille début septembre, raconte: «si j’étais catholique, je lui parlerais, je dirais des prières pour elles. Nous aurions une relation structurée. Mais comme protestante, je n’ose pas.»

Cette première édition devrait ouvrir la voie à un événement annuel «Nous verrons comment réagis le public, mais j’ai déjà trois éditions du festival en tête, avec trois thématiques que j’aimerais aborder.

« Retour
© 2018 Protestinfo