×

Message

Failed loading XML... xmlParseEntityRef: no name xmlParseEntityRef: no name error parsing attribute name attributes construct error Couldn't find end of Start Tag n line 1 xmlParseEntityRef: no name xmlParseEntityRef: no name StartTag: invalid element name Opening and ending tag mismatch: link line 1 and head AttValue: " or ' expected attributes construct error Couldn't find end of Start Tag body line 1 Entity 'nbsp' not defined Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: meta line 1 and body Opening and ending tag mismatch: head line 1 and html Premature end of data in tag html line 1
  • 15 février 2007 - 19:05
  • Nicole Métral 1252 signes
Articles

Vaud: épilogue au conflit qui opposait un pasteur à l'EERV

Le conflit qui a opposé le pasteur Daniel Fatzer au Conseil synodal de l’Eglise évangélique réformée (EERV), qui l’avait suspendu de manière abrupte le 15 septembre 2005, vient de trouver une issue amiable grâce à la mission de bons offices de M. Philippe Biéler.
Une première convention, signée en mars dernier entre les parties, réintégrait M. Daniel Fatzer dans son ministère de coordination en Région de la Haute Broye, incluant un processus d’accompagnement qui a été mis en place. Entre-temps, M. Fatzer a demandé à être libéré par l’Office des Ressources humaines de ce poste pour rejoindre en octobre, un ministère de pasteur en paroisse. Une deuxième convention vient d’être signée, qui stipule que l’EERV, par son Conseil synodal, reconnaît expressément qu’à aucun moment l’honorabilité et la moralité de M. Fatzer n’ont pu être sujettes à critiques. Elle renonce par ailleurs à prononcer une mesure disciplinaire ou un avertissement à l’encontre de son collaborateur. Elle lui octroie un congé de ressourcement.

Pour sa part, M. Fatzer reconnaît que les relations avec les laïcs et les ministres de la région où il avait été engagé étaient difficiles. Cette nouvelle convention met fin à aux procédures judiciaires entamées devant le Tribunal de prud’ hommes de l’administration cantonale. Un épilogue apaisé qui clôt 500 jours de conflit et de séances de médiation.
« Retour
© 2018 Protestinfo