×

Message

Failed loading XML... attributes construct error Couldn't find end of Start Tag rss line 1 Extra content at the end of the document
  • 18 mars 2016 - 21:54
  • Joël Burri 2843 signes
Médias

Les journaux réformés romands fusionnent!

test impression reformes

Oui, oui, oui et encore oui! Dernière des quatre Eglises concernées par le projet, l’Eglise protestante de Genève a, à son tour, accepté le projet de fusion des trois journaux réformés romands. La parution de «Réformés» cet automne n’est donc plus à annoncer au conditionnel, mais au futur.

Par Joël Burri

«Ce projet n’attend plus que votre enthousiasme pour voir le jour», a rappelé Alain de Felice, membre du Conseil du Consistoire, l’exécutif de l’Eglise protestante de Genève (EPG), vendredi soir, le 18 mars, devant le Consistoire. Après les synodes de l’arrondissement jurassien, de l’Eglise réformée évangélique du canton de Neuchâtel (EREN) et de l’Eglise évangélique réformée du canton de Vaud (EERV), l’organe délibérant de l’EPG était le dernier à devoir se prononcer sur le projet de fusion des journaux d’Eglise «La Vie protestante — Neuchâtel, Berne, Jura», «La Vie protestante — Genève» et «Bonne nouvelle».

Et c’est par une unanimité, moins une abstention, que le Consistoire a exprimé son enthousiasme pour «Réformés», puisque tel est le titre du magazine à découvrir dès cet automne. Alexandra Deruaz, responsable de la communication de l’EPG a promis «un journal de qualité similaire à celui de notre Vie protestante, mais avec des moyens supplémentaires.» Elle s’est réjouie de ce que les graphistes du titre genevois aient été retenus pour le futur «Réformés».

Alors qu’Elise Perrier, rédactrice responsable de «la Vie protestante — Genève» estime que «fédérer les titres romands permet au protestantisme de gagner en visibilité.» Alors que «La Vie protestante – Genève» est tirée à un peu plus de 6000 exemplaires, «Réformés» sera imprimé à plus de 220'000 exemplaires. «Nous aurons la masse critique pour décrocher des interviews avec des personnes importantes.»

Plusieurs membres du Consistoire ont dit leur crainte d’un journal imprimé sur papier journal. Mais Elise Perrier, tout en reconnaissant que le papier sera un peu plus léger que l’actuel papier couché du titre genevois, a promis un journal «de très belle facture». Enfin, la rédactrice responsable, en réponse à la crainte de voir moins de sujets genevois dans ce futur magazine, a promis au contraire une meilleure couverture rédactionnelle du canton. «Nous disposerons enfin de moyens pour cela.»

«Le plus gros tirage de la presse réformée francophone», a souligné le pasteur Blaise Menu, vice-modérateur de la Compagnie des pasteurs au moment de clore la séance. Après le vote, Alain de Felice a déclaré: «Je ne voulais pas en parler avant le vote, car je ne voulais pas que cela soit une motivation, mais cela nous permettra d’économiser un montant équivalent à près d’un équivalent plein-temps.»

Les quatre Eglises concernées ayant accepté cette fusion, la Sàrl «CER médias réformés» sera créée après Pâques. L’équipe rédactionnelle sera choisie, en privilégiant les collaborateurs des publications appelées à disparaître. Les derniers numéros des journaux actuels paraîtront cet été et le premier numéro de «Réformés» paraîtra cet automne, simultanément au lancement des manifestations liées au 500 ans de la Réforme. «Réformés» se déclinera en 14 éditions différentes; une pour Genève, une pour Neuchâtel, une pour le Jura et le Jura bernois et une pour chacun des onze arrondissements ecclésiaux vaudois. Sur les 40 pages du titre, 15 seront utilisées pour des informations régionales et varieront d’une édition à l’autre. Les Eglises réformées valaisanne et fribourgeoise pourront se joindre à ce projet par la suite si elles le souhaitent.

« Retour
© 2016 Protestinfo | création site :