Des cranes colorésChaque jour, environ trois personnes décèdent au Centre hospitalier universitaire vaudois. Entre prières et discussions, le pasteur et aumônier, Daniel Pétremand, accompagne les malades en fin de vie. 

Photo: CC (by-sa) David Boté Estrada 

Par Laurence Villoz

Alors que la journée du 2 novembre est consacrée à la commémoration des défunts, l’accompagnement des personnes en fin de vie fait partie du quotidien de Daniel Pétremand, aumônier au Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV). «Face à la mort, le rituel est un élément structurant. Il répond à un besoin humain profond», explique le pasteur. Et si l’Eglise catholique propose le sacrement des malades, appelé autrefois l’Extrême-onction, «il n’y a pas de cérémonie strictement protestante qui ritualise la fin de la vie».

Des courges d'halloween CC(by-sa)Hanna Horwarth https://flic.kr/p/pzu7ZLa fête de la veille de la Toussaint est très largement absente des écoles romandes, mais les ventes de costumes et d'accessoires se portent bien.

photo: CC(by-sa)Hanna Horwarth

Par Joël Burri

Alors que les médias anglo-saxons ne parlent plus que de costumes effrayants et de courges, la fête d’Halloween semble avoir disparu des rues suisses romandes. Pas du tout, rétorquent les porte-parole des supermarchés. «Nous n’avons pas adapté de manière décisive la gamme des produits pour Halloween ces dernières années», avance Ramón Gander pour Coop. «Nous nous focalisons pourtant sur les vêtements et les accessoires. Cette fête est donc plus visible dans les grands magasins Coop City plutôt que dans les points de vente Coop.»

chaplain interfaith, DR. Chaque semaine, Protestinfo laisse carte blanche à une personnalité réformée.

La théologienne neuchâteloise Muriel Schmid, directrice de programme pour les Equipes chrétiennes pour la paix à Chicago et ancienne professeure de sciences des religions à l’Université d’Utah partage son étonnement en découvrant que les jeunes Américains se reconnaissent dans des identités religieuses hybrides.

Photo: page Facebook «The Chaplaincy Institute»

Ayant grandi en Suisse dans un milieu ecclésial traditionnel et ayant ensuite étudié la théologie selon un cursus classique comme il se pratiquait encore au milieu des années 1980 dans nos facultés romandes, mon expérience américaine a souvent bousculé mes repères et mes préconceptions en matière de croyances et de pratiques religieuses; la découverte d’une diversité religieuse incroyable, 10 ans d’enseignement dans un programme de science des religions détaché de toute tradition, la rencontre de collègues et ami/es au parcours de foi inattendu et un environnement qui débat constamment la relation entre politique et religion sont autant d’éléments qui ont remis en question de nombreux aspects de mon identité protestante. Et ce parcours de réflexion n’est de loin pas terminé!

Eglises / 29 octobre 2014 - 08:10

Brèves

L’Eglise réformée vaudoise parle de mort au cinéma
Sport caritatif
Dimanche de la Réformation
Appel de l’association Solidarité protestante Suisse
Le Dieu d’Israël a une histoire
Résistance à la suppression de «l’enseignement religieux et éthique»
Perspectives positives pour le collège protestant de Schiers

Ada Marra. DRLa Conseillère nationale socialiste Ada Marra souhaite susciter une réflexion dans le monde politique sur le financement et la reconnaissance des mouvements religieux. Interview  

Propos recueillis par Joël Burri  

Ada Marra, lors de la table ronde en présence du journaliste français Edwy Plennel au théâtre de Vidy, vous lui avez demandé s’il ne faudrait pas d’une part soumettre les mouvements religieux à un contrôle de l’Etat, et d’autre part les financer avec de l’argent public. Vous ne croyez plus en la laïcité?

Affiche vaudoise de la semaine des religion, DR Sur le thème central de l’éducation religieuse des enfants, une semaine de manifestations se prépare dans différents cantons, autour d’un maître mot: la rencontre.

Photo: Affiche vaudoise de la semaine des religions, DR 

Par Elisabeth Schenker 

C’est sur le modèle de la semaine de dialogue et d’action organisée dans le canton de Saint Gall, en 2005, que le réseau national IRAS COTIS (voir encadré) propose de vivre la «semaine des religions» chaque année au début du mois de novembre.

© 2014 Protestinfo | création site :