Le village de Gryon CC(by-nc) Greg Hirson via https://flic.kr/p/667WuL’avocat du pasteur Daniel Nagy est accidenté. L’affaire qui l’oppose à l’Eglise réformée vaudoise ne sera donc pas instruite avant l’été.

Photo: Le village de Gryon CC(by-nc) Greg Hirson

Par Joël Burri

«Les gens considèrent toujours que les vacances d’été et les vacances de Noël, c’est la fin du monde!», a plaisanté Jean-Michel Dolivo, jeudi en fin d’après-midi, lors de la deuxième audience aux prud’hommes dans l’affaire opposant le pasteur Daniel Nagy à l’Eglise évangélique réformée du canton de Vaud (EERV). Mais convaincu que le monde tournera toujours en septembre, l’avocat a demandé le renvoi à la rentrée de la troisième audience, prévue initialement le 15 juin.

synode ete 2016Les pasteurs de groupes de migrants doivent souvent concilier leur ministère avec un travail alimentaire. Dans un projet visant à intensifier les collaborations entre Eglise nationale et Eglise de migrants, les réformés de Berne-Jura-Soleure proposent un financement de ces responsables d’Eglise.

Par Joël Burri

Mille francs par mois, c’est ce que versera l’Eglise réformée Berne-Jura-Soleure (RefBeJuSo) à cinq dirigeants d’Eglises issues de la migration du canton, dès 2017. Réunis en synode (organe délibérant) mardi à Berne, les délégués de l’union synodale ont adopté ce projet visant à éviter que des partenaires œcuméniques se trouvent «dans un monde parallèle étrange, sociologiquement explicable, mais ecclésiologiquement inacceptable», a expliqué la conseillère synodale Pia Grossholz Farni, présentant la proposition du Conseil synodal (exécutif)

Une foule de personnes https://flic.kr/p/nGNZPiLe groupe de réflexion Pertinence s’est penché sur les rapports entre la laïcité, la sécularisation et le christianisme, lundi 23 mai, à Lausanne. Une quarantaine de personnes a participé à cette soirée de débats.

Photo: CC (by-nc) Thomas Hawk 

Par Laurence Villoz

«Que signifient la laïcité et la sécularisation? Et quelles sont leurs significations pour l’Eglise d’aujourd’hui», lâche le théologien Jean-François Habermacher, lors de la deuxième rencontre du mouvement Pertinence, lundi 23 mai, à Lausanne. Ce groupe de réflexion participatif qui vise à promouvoir et défendre la pertinence d'un christianisme libre, critique et démocratique en prise avec la réalité a réuni une quarantaine de personnes pour une soirée de débats au Sycomore.

De gauche à doite: Helen Prejean, Fania Davis, Alice Walker CC(by-sa) Don LaVange, CC(by-nc-nd) ACLU of Southern California, CC(by-sa)Virginia DeBolt via https://en.wikipedia.org/wiki/Helen_Prejean#/media/File:HelenPrejean.jpg  /  https://flic.kr/p/73Nk71  /  https://en.wikipedia.org/wiki/Alice_Walker#/media/File:Alice_Walker.jpgProtestinfo laisse régulièrement carte blanche à des personnalités réformées.

La théologienne neuchâteloise Muriel Schmid, vit aux Etats-Unis depuis une dizaine d’années. Elle est directrice de programme pour les Equipes chrétiennes pour la paix à Chicago. Elle partage des rencontres récentes qui l’ont marquée.

Photo: De gauche à doite: Helen Prejean, Fania Davis, Alice Walker CC(by-sa) Don LaVange, CC(by-nc-nd) ACLU of Southern California, CC(by-sa)Virginia DeBolt

Mi-avril, des collègues d’Utah Valley University, un gros campus qui se situe quelque 40 minutes au sud de Salt Lake City, organisaient un symposium sur le thème débattu de la peine de mort aux Etats-Unis. Dans ce cadre, il n’y a pas vraiment eu de débat; ce symposium rassemblait des voix fortement opposées à la peine de mort et permettait une conversation entre activistes de tous bords se battant pour l’abolition de la peine capitale. Deux de ces voix résonnent avec force: d’abord, celle de sœur Helen Prejean dont le portrait a connu un grand succès grâce au film Dead Man Walking (1995) avec Susan Sarandon dans le rôle de sœur Prejean; l’autre celle de Fania Davis, sœur d’Angela Davis, marquée par le mouvement noir américain des droits civiles, devenue championne de la justice restauratrice. Ces deux femmes, toutes deux dans leur septantaine maintenant, incarnent chacune à leur façon une tranche marquante de l’histoire politique américaine.

Eglises / 24 mai 2016 - 08:00

Brèves

Bach à la collégiale
L’art de raconter des histoires
«Paradis perdus, paradis trouvé»
La mémoire créatrice des premiers chrétiens
«Qu’est-ce que le soufisme?»

Signature de la charte pour les camps évangeliques ©EJLe Réseau évangélique suisse, ainsi que d’autres associations évangéliques, se munissent d’une charte, à la suite de la suppression du financement public de leurs camps. La charte a été présentée et signée devant quelques journalistes et les membres des différentes associations évangéliques suisses.

Par Emmanuelle Jacquat

«Cette charte est excellente et identitaire. Elle montre ce que nous faisons» déclare Michel Siegrist, directeur général de la Ligue pour la lecture de la bible, une des associations signataires. Avant sa prise de parole, un rap et une chorégraphie ont été interprétés par des jeunes devant quelques journalistes et les membres de différentes associations évangéliques, réunis au Hip-Hop Center à Berne, lieu où se combinent le hip-hop et la culture chrétienne.

© 2016 Protestinfo | création site :