ChampProducteurs de lait, d’œufs ou céréaliers: l’association Eglise et Monde du travail donne la parole à cinq agriculteurs vaudois, le jeudi 29 janvier, à la salle de paroisse de l’église Saint-Laurent, à Lausanne. Cette soirée publique permettra de s’interroger sur les processus de production et les modes de consommation.

Par Laurence Villoz

«Je me fais du souci pour les jeunes qui reprennent des exploitations», lâche Philippe Gruet, un agriculteur de 59 ans, qui participera à la conférence «Paysan aujourd’hui: une passion», le jeudi 29 janvier, à Lausanne. Sur le thème de «la précarité dans le monde paysan», cette rencontre organisée par l’association Eglise et monde du travail (EMDT) réunira cinq agriculteurs à la salle de paroisse de l’église Saint-Laurent. Ils aborderont les enjeux quotidiens de leur travail.

Jean-Marie MüllerDans le cadre des 100 ans du Mouvement International de la Réconciliation, le philosophe français Jean-Marie Müller a donné une conférence à Lausanne, mercredi 21 janvier. Ce spécialiste de la non-violence, âgé de 75 ans, a créé plusieurs associations pour la résolution des conflits et a publié une trentaine d’ouvrages sur ce sujet. Rencontre.

Photo: Jean-Marie Müller © La Découverte/Louis Monier

Par Laurence Villoz

Vous avez consacré votre vie à la non-violence, quelle est la différence entre la non-violence et le pacifisme?

En français, le pacifisme a une connotation négative. Il fait référence à une conception simpliste de la paix. Le pacifiste est une personne qui non seulement croit que la paix est possible, mais qui croit aussi que les conflits peuvent se résoudre par le dialogue, par la parole et par la négociation. Ce courant condamne la guerre sans tenir compte de sa fonction dans la résolution des inévitables conflits dans la société. 

Cathédrale Saint Pierre (FAL) Zeke - http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Saint_Pierre_cathedralGe01.JPG#mediaviewer/File:Saint_Pierre_cathedralGe01.JPGLe Conseil d’Etat genevois a mis en consultation jusqu’à mi-janvier le rapport d’un groupe d’experts chargé de proposer des pistes pour la mise en œuvre des relations entre Etats et communautés religieuses, telles que prévues par la nouvelle Constitution cantonale. Les différentes Eglises chrétiennes ont fait bon accueil à ce texte.

Par Joël Burri

Photo: La cathédrale Saint-Pierre (FAL) Zeke

«Les autorités entretiennent des relations avec les communautés religieuses», prévoit la nouvelle Constitution genevoise. Comment appliquer concrètement les différents points liés à la laïcité de la nouvelle loi fondamentale du canton, tel est l’enjeu du processus en cours.

Yves Daccord CC(by-nc-sa)Oliver O'Hanlon/TEDxHelvetiaChaque semaine, Protestinfo laisse carte blanche à des personnalités reformées.

L’ancien médecin cantonal Jean Martin partage ses réflexions à la suite d’une conférence qui l’a touché. 

Photo: CC(by-nc-sa)Oliver O'Hanlon/TEDxHelvetia

A sa fête de fin d’année, la Policlinique médicale universitaire (PMU) de Lausanne a pour habitude d’inviter un orateur hors du commun. On y a entendu Ella Maillart et Nicolas Bouvier par exemple. En décembre dernier, c’était Yves Daccord (photo), Directeur général du Comité international de la Croix-Rouge (CICR), qui emploie 13’000 collaborateurs professionnels dans plus de 80 pays — et cela ne fait qu’augmenter.

Eglises / 21 janvier 2015 - 08:10

Brèves

Les relations entre droit et religion
Table ronde autour d’un manuel de sciences des religions
Pierre Gisel présente «Mise en scène de l’humain»
«La Réformation, une révolution du quotidien?»
Devenez un numéro humain
La protection des minorités religieuses à l’agenda politique

Jesus et la femme de Samarie, Michelangelo Anselmi, LDD, via http://fr.wikipedia.org/wiki/J%C3%A9sus_et_la_Samaritaine#mediaviewer/File:Anselmi-Christ_and_Woman_of_Samaria.jpgLa semaine de prière pour l’unité des chrétiens, du 18 au 25 janvier, a pour thème cette année la rencontre de Jésus et de la femme samaritaine. Entre autres évènements, deux rencontres sont prévues à Lausanne mardi 20 et mercredi 21.

Image: La rencontre entre Jésus et la femme de Samarie a été choisie comme thème de la semaine de prière pour l’unité des chrétiens. Michelangelo Anselm, vers 1550

Par Elisabeth Schenker

«Les murs de séparation ne montent pas jusqu’au ciel!» C’est le credo de l’association Unité chrétienne, qui poursuit l’œuvre de Paul Couturier, l’un des promoteurs de l’œcuménisme (voir encadré). Le thème de la semaine de prière 2015 est la rencontre de Jésus et de la samaritaine, extraite de l’évangile de Jean. C’est le Brésil qui était chargé cette année de la préparation de la semaine. Dans ce pays où l’engagement social du christianisme a toujours été particulièrement important, un pasteur presbytérien, Erasme Braga, militait en 1903 déjà pour une coopération interconfessionnelle.

© 2015 Protestinfo | création site :