Campagne d'été 2016 de l'EPGPour sa campagne d’été, l’Eglise protestante de Genève propose des activités et des réflexions autour du cheminement dans la vie. Largement indépendante, cette Eglise fonctionne uniquement grâce aux dons. 

Par Laurence Villoz

«Les campagnes sont extrêmement importantes pour l’Eglise protestante de Genève (EPG), car on ne vit que des dons. Les salaires des pasteurs et des diacres sont versés par la caisse centrale de l’Eglise et non pas par les paroisses», explique Pauline Cressier, chargée de communication à l’EPG. Cinq fois par année, cette Eglise fait appel aux dons. «Notre campagne d’été touche un large public, nous envoyons des dépliants à environ 35'000 foyers. Nous y présentons le travail de l’EPG, tout en proposant des activités ludiques pour les enfants, en lien avec les vacances».

Série d’été sur les cimetières: «dernière demeure – derniers tabous» (3/5)

Cimetiere https://flic.kr/p/dwByBUDans les cimetières, passé un certain temps, les monuments funéraires sont retirés et les emplacements réutilisés. Peut-on récupérer les urnes ou les ossements? 

Photo: CC (by-nc) Can Birand 

Par Laurence Villoz

«La désaffectation d’une parcelle d’un cimetière consiste à enlever uniquement ce qui est en surface, c’est-à-dire les monuments comme les pierres tombales. On ne touche pas aux restes mortels. Par contre, on retire les urnes. Le terrain est ensuite nivelé, de l’herbe ressemée et la parcelle laissée au repos pendant plusieurs années», explique Jean-Pierre Sanga, responsable de l’Office des inhumations et des incinérations de Lausanne. 

Les deux drapeaux américains CC(by-nc-nd)fauxto_digit https://flic.kr/p/2ztYnYProtestinfo laisse régulièrement carte blanche à des personnalités réformées.
La théologienne neuchâteloise Muriel Schmid réagit face au débat autour du drapeau confédéré. Elle vit aux Etats-Unis depuis une dizaine d’années et travaille comme directrice de programme pour les Equipes chrétiennes pour la paix à Chicago. 

Photo: CC (by-nc-nd) fauxto_digit

Le débat autour du drapeau confédéré est un débat propre à l’histoire des Etats-Unis. Groupes et communautés dans les Etats du sud des Etats-Unis sont souvent divisés quant à son symbolisme et le droit à le faire flotter tant sur les bâtiments publics que dans des lieux privés. Après la tuerie de Charleston en juin 2015, le débat fut ravivé et, en réaction, la Caroline du Sud a finalement retiré le drapeau confédéré qui était planté au sommet du siège politique de l’Etat. Le drapeau confédéré est, en effet, porteur d’un symbolisme pour le moins problématique!

Les brochures d'information du CICInquiet face à l’engagement d’un proche dans une église? Le Centre intercantonal d’information sur les croyances a publié trois brochures contenant des recommandations qui visent à la prévention des dysfonctionnements, des conflits et de la discrimination au sein des groupes religieux.

Par Laurence Villoz

«Nous avons constaté que la diversité religieuse n’est pas toujours facile à aborder et peut susciter de l’inquiétude. C’est pourquoi nous proposons des outils pour aborder cette problématique de façon dépassionnée», explique Brigitte Knobel, directrice du Centre intercantonal d’information sur les croyances (CIC). Trois brochures de recommandations à l’attention des proches inquiets, des futurs membres et des groupes religieux proposent de conseils concrets pour éviter «les déconvenues et les conflits» au sein des groupes religieux.

Un drapeau arc-en-ciel, symbole de la communauté LGBT flotte devant une église de Boston CC(by-nc) Brian Talbot via https://flic.kr/p/6LVDzIssue du groupe chrétien de Vogay, l’association C+H Vaud a vu le jour fin juin. Œcuménique et mixte elle se veut à la fois groupe de parole et ressource pour les Eglises.

Photo: Un drapeau arc-en-ciel, symbole de la communauté LGBT flotte devant une église de Boston CC(by-nc) Brian Talbot

Par Joël Burri

Le groupe chrétien de Vogay, association vaudoise de personnes concernées par l’homosexualité, s’est émancipé. Une association autonome a été créée sous le nom de chrétien-nes et homosexuel-le-s Vaud (C+H Vaud). «Ce n’est pas un divorce, c’est le passage en séparation de biens de notre union», s’amuse André Varidel, président de l’association. En effet, les réunions de l’association continuent à avoir lieu le troisième jeudi du mois dans les locaux de Vogay.

Série d’été sur les cimetières: «dernière demeure – derniers tabous» (2/5)

Montoie jardin du souvenirAutrefois la norme, l’inhumation est désormais rare. Aujourd’hui, la tendance en matière d’obsèques va plutôt vers la crémation, le dépôt des cendres dans un jardin du souvenir et la cérémonie dans l’intimité.

Par Joël Burri

Une entreprise grisonne propose de transformer le carbone issu de la crémation d’un corps en diamant souvenir. Une société française propose la dispersion des cendres dans l’espace, alors qu’un atelier de design espagnol propose une urne biodégradable dans laquelle se trouvent les graines d’un arbre prêt à naître en souvenir du défunt. En option, un capteur électronique peut se synchroniser avec un smartphone pour suivre le développement de la plante.

© 2016 Protestinfo | création site :