Avril 1915, déportation de la population arménienne de la ville de Kharpout, LDD, Croix rouge américaine, via http://fr.wikipedia.org/wiki/G%C3%A9nocide_arm%C3%A9nien#/media/File:Marcharmenians.jpgLes réformés commémorent les 100 ans du début du génocide arménien. A Bevaix (NE) où réside le célèbre chanteur d’opéra Arman Arapian, la célébration laissera une large place à la musique. Et une liturgie du souvenir est proposée à toutes les paroisses du pays.

Photo: Avril 1915, déportation de la population arménienne de la ville de Kharpout. LDD, Croix rouge américaine

Par Joël Burri

Le 24 avril 1915, le ministre de l’Intérieur de l’Empire ottoman ordonne une rafle des intellectuels arméniens de Constantinople. Un millier de personnes furent déportées et assassinées. Cette date est retenue comme celle du début du génocide arménien, les exterminations continuèrent par la suite et touchèrent également d’autres minorités. C’est donc généralement le 24 avril que ce génocide est commémoré. A l’occasion du 100e anniversaire de cet évènement tragique, la paroisse neuchâteloise du Joran propose un culte avec liturgie et chants arméniens, le 19 avril à Bevaix, alors que la Fédération des Eglises protestantes de Suisse (FEPS) propose pour toutes les paroisses un choix de textes et de chants.

Thomas Romer aout2014 ©ProtestinfoAprès Bill Clinton (en 2002) et Angela Merkel (en 2011), c’est au tour de Thomas Römer de se voir décerner un doctorat honoris causa de l’Université de Tel-Aviv. Professeur d’Ancien Testament à l’Université de Lausanne et de milieux bibliques au Collège de France, il recevra ce titre prestigieux le 14 mai prochain. Rencontre.

Propos recueillis par Joël Burri

Vous avez beaucoup travaillé sur les origines du monothéisme. Vos recherches sont-elles perçues de façon différente dans une université baignée par la culture chrétienne comme Paris et Lausanne que dans une université où la culture dominante est juive, comme à Tel-Aviv?

En fait, je pense que l’Université de Tel-Aviv a des méthodes de travail très proches de celles de nos universités. Ce n’est pas du tout une université avec une idéologie religieuse. Par contre, jamais je n’aurais reçu un doctorat honoris causa de Jérusalem!

Philipp Poter en février 1966 ©COEChaque semaine Protestinfo laisse carte blanche à une personnalité réformée.

Le théologien neuchâtelois Théo Buss, qui fut attaché de presse du Conseil œcuménique des Eglises (COE) de 1982 à 1991 a tenu a rendre hommage à Philip Poter. L’ancien secrétaire général du COE est décédé le 31 mars passé.

Photo: Philipp Poter en février 1966 ©COE

Philip Potter, le troisième secrétaire général (1972-1984) du Conseil œcuménique des Eglises (COE), fut une personnalité de stature mondiale, qui se fit connaître pour avoir accompagné des Eglises sur tous les continents dans leurs efforts pour l’unité des chrétiens, ainsi que leur engagement pour la justice, la paix et l’intégrité de la création. C’est ce qu’a déclaré l’actuel secrétaire général du COE Olav Fykse Tveit (voir la brève de Protestinfo du 1er avril 2015).

Eglises / 15 avril 2015 - 08:10

Brèves

Changer nos mentalités 
Le corps en questions
Réforme et ordination des femmes

Un couchsurfer CC(by-nc-sa) abuakel via: https://flic.kr/p/bJFDKcEphatta hospitality se présente comme la première plateforme d’hospitalité chrétienne à travers le monde. Elle cherche à construire un réseau d’hébergement de personne à personne, et déclare vouloir «promouvoir l’esprit chrétien d’hospitalité». Elle s’inspire du site américain de mise à disposition de canapés «CouchSurfing»

Photo:  CC(by-nc-sa) abuakel 

Par Elisabeth Schenker

Créé par deux jeunes entrepreneurs, spécialistes en communication et lobbying, le site Ephatta hospitality propose, sur inscription préalable, de mettre en relation des voyageurs avec des hôtes qui proposent gratuitement un hébergement pour une ou quelques nuits. Cette «plateforme d’hospitalité sur internet» ne se cache pas d’être une startup, construite sur le modèle de CouchSurfing, une entreprise américaine qui a connu un succès rapide, et est aujourd’hui le plus grand des réseaux sociaux d’hébergement temporaire entre particuliers.

CodapUne vingtaine de jeunes militants venant de treize pays différents se sont réunis à Begnins (VD), du 3 au 12 avril dernier. Participant au cours annuel de l’ONG genevoise, le Codap, ils ont pu trouver les outils et les conseils nécessaires pour développer des projets visant le respect des droits humains aux quatre coins du monde.

Photo: Les participants au cours

Par Laurence Villoz

«Nous proposons aux participants des techniques et des connaissances de base directement utilisables à l’issue du cours», explique Cédric Chatelanat, le coordinateur international du Centre de conseils et d’appuis pour les jeunes en matière de droits de l’homme (Codap). Depuis 28 ans, cette association genevoise organise annuellement dix jours de cours pour de jeunes militants francophones actifs dans une association. Au programme, les mécanismes de protection des droits humains, le traitement de l’information ou encore les stratégies d’action. Présentées par des spécialistes invités pour l’occasion, ces thématiques sont abordées sous forme d’ateliers interactifs.

© 2015 Protestinfo | création site :