Le site de Grangeneuve à Posieux accueillait jeudi soir le synode de l’Eglise réformée fribourgeoiseRéunie en synode jeudi soir à Grangeneuve, l’Eglise réformée fribourgeoise a saisi deux occasions de dire sa solidarité avec les migrants, non sans explorer les subtilités réglementaires.

Photo: Le site de Grangeneuve à Posieux accueillait jeudi soir le synode de l’Eglise réformée fribourgeoise

Par Joël Burri

Que faire de l'excédent de recettes de 195’000 fr sur l’exercice 2014? Appelés à en décider, jeudi 28 mai en Synode à Grangeneuve, les délégués des paroisses réformées fribourgeoises ont accepté sans broncher d’attribuer 30’000 fr. à une mise à jour de structures administratives et 30’000 au rattrapage d’un «trou» dans les cotisations au 2e pilier d’un ancien employé; ce dernier cumulait plusieurs temps partiels et le manque de coordination entre ses employeurs a conduit à une insuffisance de sa prévoyance vieillesse.

Le Rathaus de Berne accueil des débats du Synode CC(by-sa) Andrew Bowden, via https://flic.kr/p/5tfF5PQue les pasteurs bernois ne soient plus salariés par l’Etat, mais par l’Eglise? Le Synode des Eglises réformées de Berne, Jura et Soleure accueille cette proposition favorablement. Mais il ne faut pas que cela soit une mesure d’économie déguisée!

Photo:Le Rathaus de Berne accueil des débats du Synode CC(by-sa) Andrew Bowden

Par Laurence Villoz et Joël Burri

Dans un contexte de débat politique régulier sur les rapports entre Eglises et Etat, le Conseil exécutif du Canton de Berne a rédigé un rapport sur cette question. Avant que celui-ci ne soit discuté au Grand Conseil (législatif), les Eglises reconnues disposaient d’un droit de préavis et proposition. C’est pour cette raison que, réunis en Synode les 26 et 27 mai 2015, les représentants des Eglises réformées de Berne, Jura et Soleure (RefBeJuSo) ont discuté de ce document, ainsi que du rapport des experts de la société Ecoplan et de l’étude Ad! vocate sur les relations Etat-Eglises mandaté par le Conseil exécutif.

Opération de secours d’une embarcation surchargée au large des Canaries en 2006. CC(by)Noborder Network via https://flic.kr/p/4WE2DcProtestinfo donne régulièrement carte blanche à une personnalité réformée.

Sous la forme d'une lettre ouverte, le professeur de théologie systématique Pierre Bühler appelle la présidente de la Confédération à s'engager pour un changement de politique en matière d'accueil des migrants.

Photo: Opération de secours d’une embarcation surchargée au large des Canaries en 2006. CC(by)Noborder Network

 

Madame la Présidente,

Les drames des migrants sur les embarcations de la mer Méditerranée font la une des journaux. Depuis le début de l’année, le nombre de morts – hommes, femmes et enfants; Erythréens, Irakiens, Somaliens, Soudanais, Syriens, etc. – est estimé à près de 2000. Et cela n’est pas près de s’arrêter, puisque les migrants arrivent par milliers. Récemment, le naufrage d’un bateau coûtant la vie à plus de 800 personnes a même ému les gouvernements européens, qui ont convoqué une réunion d’urgence.

Eglises / 27 mai 2015 - 08:10

Brèves

Dans l’intimité de Jean Calvin 
Les différentes communautés chrétiennes de Genève se donnent rendez-vous 
Le CICR et la croix rouge nigérienne croulent sous le nombre des réfugiés 
Oui à la révision de la LRTV 

Mission21La mission de Bâle est la plus ancienne oeuvre missionnaire interdénominationelle en Europe qui existe encore aujourd’hui. Cette année, elle fête son 200e anniversaire. Rencontre avec Claudia Bandixen, la directrice de Mission 21 dont fait partie la mission de Bâle.

Par Marianne Weymann

Claudia Bandixen, quand vous regardez l’histoire de la mission de Bâle, de quoi êtes-vous fière? 

Nous sommes fiers parce que la mission de Bâle est la plus ancienne oeuvre de mission interdenominationelle en Europe qui existe encore – et parce que sa raison d’être est restée la même: s’engager en paroles et en actes pour la dignité et la libération des hommes et des femmes ailleurs. Aux origines de la mission de Bâle était l’indignation sur la situation horrible des esclaves en Afrique. Si chaque homme, chaque femme est créé à l’image de Dieu, telle était leur conviction, personne n’a le droit d’opprimer son frère, sa soeur comme c’était le cas dans l’esclavage. 

Ambiance TaizéPour beaucoup de gens, la première et la principale expérience de Taizé passe par l'écoute. La 'magie' de Taizé c'est d'abord la musique. Méditative, apaisante, elle porte à descendre au fond de soi. Pour la jeune musicienne Céline Grandjean, on pourrait dire qu'à Taizé il n'y a pas de musique sans silence et pas de silence sans musique. 

Photo: Ambiance dans l'église de Taizé CC (by-nc 2.0) Maciej Bilas

Par Maurice Page (Apic/Protestinfo)

La musique occupe une place essentielle dans la prière de Taizé. Environ 80% du temps des offices des frères sont occupés par le chant, le reste se partageant entre le silence et les textes, explique Céline Grandjean, coordinatrice du centenaire de Taizé pour la Suisse. Par la forme répétitive des chants, la musique permet de descendre à l'intérieur de soi pour conduire au silence. On pourrait dire 'pas de musique sans silence'. 

© 2015 Protestinfo | création site :