«my road» CC(by-nc-nd) Michaël Garrigues, https://flic.kr/p/dnrhMdLa professeure d’arabe, Sylvia Naef, revient sur les origines du voile lors d’une conférence à Genève, lundi 23 février. Porté pour des questions d’honneur et de pudeur en Egypte, le voile n’a pas été remis en question par les premières féministes égyptiennes.

Photo: CC(by-nc-nd) Michaël Garrigues

Par Elisabeth Schenker

«Le voile islamique est venu à symboliser dans les sociétés européennes l’oppression religieuse de la femme. Il fait d’ailleurs aussi débat dans les sociétés musulmanes. Une question qui ne date pas d’hier», lâche Sylvia Naef, professeure d’arabe à la faculté des lettres de l’Université de Genève, lors d’une conférence sur le «féminisme naissant et la question du voile dans le monde arabe au début du XXe siècle», à l’Uni Mail, à Genève. Ce cours public interfacultaire intitulé «Genre et traditions religieuses» a débuté lundi 23 février à Genève. Neuf cours se succèderont les lundis jusqu’au 18 mai, et viendront tous interroger le «lieu commun d’une corrélation simple entre traditions religieuses et domination masculine», du point de vue de différentes disciplines académiques.

Le couple pastoral c’est deux serviteurs de la paroisse pour le prix d’un. Capture d’écran tirée de la web-série «Ma femme est pasteure»Chaque semaine, Protestinfo laisse carte blanche à une personnalité réformée.

Professeure honoraire de droit et membre du synode de l’Eglise réformée vaudoise, Suzette Sandoz doute que l’Eglise et les paroisses aient pris en compte le fait que la fonction de «femme de pasteur» a profondément changé ces dernières années. 

Photo: Le couple pastoral c’est deux serviteurs de la paroisse pour le prix d’un. Capture d’écran tirée de la web-série «Ma femme est pasteure»

La Réforme a revendiqué le droit au mariage de ses «pasteurs», se distinguant ainsi de l’Eglise catholique qui exige le «célibat des prêtres». Pendant des siècles, le mariage des pasteurs a eu le double avantage «présumé» de protéger les ministres du «péché de la chair» et de fournir aux paroisses deux «serviteurs» pour le prix d’un. En effet, chacun sait que l’épouse du pasteur était la «servante» gratuite de la paroisse.

Eglises / 25 février 2015 - 08:10

Brèves

L’EREN fait du cinéma
Le nouveau spectacle Sketchup
Lancement de «ma femme est pasteure»
Expériences hallucinatoires en Amazonie
Découvertes archéologiques à Saint-Maurice

Un minaret à Damas, CC(by-nc-sa) Charles Roffey, https://flic.kr/p/6BzbJsLe nombre de musulmans devrait croitre de 35% pour atteindre 2,2 milliards de croyants d’ici 20 ans, selon le Pew Research Center. Si le courant sunnite représente 85% des musulmans, il existe d’autres courants: alaouites, alévis, druzes, et khâridjites. Mais c’est surtout avec les chiites, majoritaires en Iraq, que se jouent des enjeux stratégiques, ravivés par la montée en puissance de l’Etat islamique.

Photo: Un minaret à Damas, CC(by-nc-sa) Charles Roffey

Par Kimberly Winston, RNS/Protestinfo

Sunnites et chiites sont les deux principaux courants de l’islam. Ils sont en conflit depuis plus d’un millénaire. Pourquoi une division si ancienne continue-t-elle aujourd’hui d’influencer politique intérieure, relations internationales et conflits? Récemment, des militants de l’Etat islamique sunnites ont mené une guerre de conquête sanglante au travers de régions d’Iraq et de Syrie, jusqu’à toucher la Jordanie, l’Egypte et la Libye. Affilié à Al Qaida, le groupe Boko haram qui combat dans certaines régions d’Afrique est aussi sunnite. Voici ce que vous devez savoir.

Tania KohlerUne cérémonie de mariage, oui! Mais pas religieuse. Bien que les religions perdent leurs adeptes, la société continue à avoir besoin de rituels. Pour répondre à cette demande, la célébrante, Tania Kohler, propose des mariages laïques.

Photo: Tania Kohler © Nicolas Maradan

Par Laurence Villoz

«Pour mon mariage, j’avais envie d’une cérémonie originale et laïque, mais je me suis rendu compte que cela n’existait pas vraiment», se rappelle Tania Kohler. Cette expérience personnelle lui a donné envie d’offrir aux couples la possibilité de célébrer leur union de la façon qui leur correspondait le mieux. En avril 2014, la célébrante de 31 ans a créé «Bleu je te veux» et propose des cérémonies séculières sur mesure.

Victor costa dans «ma femme est pasteure», DR On pourrait s’étonner que l’ancien enfant de chœur de Valencia se retrouve mari de pasteure à Genève. Que cet acteur-né monté à Paris produise au bord du Léman des séries «géolocalisées dans les cantons romands» et écrive des dialogues inspirés de sa situation socio-matrimoniale.

Par Jacques Poget, La Vie protestante - Genève 

Il se raconte volontiers, et l’humoriste se révèle sérieux, le spontané réfléchi, l’improvisateur angoissé, le fantasque perfectionniste.

© 2015 Protestinfo | création site :