Série d’été sur les cimetières: «dernière demeure – derniers tabous» (4/5)

Le carré musulman du cimetière de Bois-de-Vaux à Lausanne ©Joël BurriEn matière de traditions funéraires, l’accueil des demandes issues d’autres cultures relève de l’accommodement raisonnable. Des adaptations seraient faciles pour répondre également aux besoins des musulmans, mais cette question soulève immédiatement le débat de la place de l’islam dans notre société.

Photo: Le carré musulman du cimetière de Bois-de-Vaux à Lausanne

Par Joël Burri

Créer un carré confessionnel dans un cimetière suisse ne va pas de soi. A Lausanne, la création d’un carré musulman en 2015 a provoqué une levée de boucliers: l’UDC a immédiatement lancé une pétition. Comment faire collaborer les rites funéraires différents?

Bonhomme de neige manifestant CC(by-nc-nd) Thien V. via https://flic.kr/p/dXT6hZProtestinfo propose régulièrement des éditos rédigés par des membres des rédactions de Médias-pro.

Joël Burri, responsable de Protestinfo, lance un petit coup de gueule contre la remise en cause systématique des institutions.

Photo: Bonhomme de neige manifestant CC(by-nc-nd) Thien V.

«Nous ne nous sommes pas du tout sentis écoutés», à chaque «crise» dans l’Eglise, cette phrase revient. Je l’ai entendue de la part d’un représentant du Mouvement citoyen de Saint-Laurent qui soutient le pasteur ex-gréviste de la faim Daniel Fatzer. On l’a aussi entendue lors de la «crise» provoquée par la création d’un rite pour couples de même sexe au sein de la même Eglise réformée vaudoise. Les autorités ecclésiales seraient-elles sourdes à ce point? «Pas du tout», rétorque le Conseil synodal (exécutif) qui rappelle le fonctionnement parfaitement démocratique des institutions.

Le kinball, l’un des sports des KidsGames CC(by) Rubén Vique via https://flic.kr/p/feYv6YUne cérémonie d’ouverture plutôt que de clôture. Pour son édition 2016, les joutes sportives chrétiennes revoient leur copie.

Photo: Le kinball, l’un des sports des KidsGames. CC(by) Rubén Vique

Par Joël Burri

«Dans les éditions précédentes, les régions envoyaient leurs meilleures équipes pour une finale et journée de clôture à Avenches. Mais en fin de semaine, tout le monde était épuisé. Cette année, nous avons préféré organiser une importante cérémonie d’ouverture», explique le diacre de l’Eglise évangélique réformée vaudoise (EERV) Emmanuel Schmied, président des KidsGames. Ce sont ainsi plus de 2000 enfants, âges de 7 à 14 ans, et leurs accompagnants qui sont attendus le 7 août à la patinoire du Littoral à Neuchâtel.

radio numérique CC(by) highway's agency via https://flic.kr/p/a93r1AAlors que la bande FM est proche de la saturation, la diffusion numérique ouvre des opportunités pour les programmes à but idéal. La radio catholique Radio Maria est déjà diffusée partout en Suisse romande. Dans la région de Lausanne s’ajoute Phare FM et Radio 74 à Genève.

Photo: CC(by) highway's agency

Par Joël Burri

«A chaque fois qu’une nouvelle technologie arrive, on sent une revitalisation d’idées pour des chrétiens pour donner une voix qui est la notre, qui parfois diverge d’autres voix ou complète d’autres voix», note Emmanuel Ziehli, directeur de l’association Radio Réveil/Paroles FM. Une association qui existe depuis 66 ans et dont la principale activité est de fournir des capsules chrétiennes à près de 70 radios francophones, dont RTN et Rhône FM. Mais Paroles FM a désormais sa propre antenne, puisqu’elle diffuse le programme français Phare FM en radio numérique DAB+ à Lausanne et bientôt aussi à Neuchâtel, La Chaux-de-Fonds, en Valais, à Lugano et dans les régions de Bienne et Fribourg.

Campagne d'été 2016 de l'EPGPour sa campagne d’été, l’Eglise protestante de Genève propose des activités et des réflexions autour du cheminement dans la vie. Largement indépendante, cette Eglise fonctionne uniquement grâce aux dons. 

Par Laurence Villoz

«Les campagnes sont extrêmement importantes pour l’Eglise protestante de Genève (EPG), car on ne vit que des dons. Les salaires des pasteurs et des diacres sont versés par la caisse centrale de l’Eglise et non pas par les paroisses», explique Pauline Cressier, chargée de communication à l’EPG. Cinq fois par année, cette Eglise fait appel aux dons. «Notre campagne d’été touche un large public, nous envoyons des dépliants à environ 35'000 foyers. Nous y présentons le travail de l’EPG, tout en proposant des activités ludiques pour les enfants, en lien avec les vacances».

Série d’été sur les cimetières: «dernière demeure – derniers tabous» (3/5)

Cimetiere https://flic.kr/p/dwByBUDans les cimetières, passé un certain temps, les monuments funéraires sont retirés et les emplacements réutilisés. Peut-on récupérer les urnes ou les ossements? 

Photo: CC (by-nc) Can Birand 

Par Laurence Villoz

«La désaffectation d’une parcelle d’un cimetière consiste à enlever uniquement ce qui est en surface, c’est-à-dire les monuments comme les pierres tombales. On ne touche pas aux restes mortels. Par contre, on retire les urnes. Le terrain est ensuite nivelé, de l’herbe ressemée et la parcelle laissée au repos pendant plusieurs années», explique Jean-Pierre Sanga, responsable de l’Office des inhumations et des incinérations de Lausanne. 

© 2016 Protestinfo | création site :