• 26 novembre 2015 - 08:15
  • laurence villoz 1929 signes
Spiritualité

Le site «un temps pour prier» trouve sa place sur la toile

Un temps pour prierAprès une phase expérimentale au printemps dernier, le site «un temps pour prier» qui propose un office de prière quotidien sera alimenté de façon permanente, à partir du 29 novembre prochain. Une évaluation auprès des utilisateurs a révélé un réel intérêt pour la plate-forme. 

Par Laurence Villoz 

Le site «un temps pour prier» encourage tout un chacun à vivre un office de prière quotidien. Chaque jour, la plate-forme propose un psaume, trois textes bibliques, un commentaire, une prière et un chant tiré du recueil Alleluia. «Nous avions créé le site uniquement pour la période de Carême au printemps dernier, à titre expérimental. Mais une évaluation a montré une réelle attente des utilisateurs envers cette prestation. Nous avons donc décidé d’alimenter le site quotidiennement à partir du 29 novembre, le premier dimanche de l’Avent», explique le pasteur Olivier Favrod, responsable du Service vie communautaire et cultuelle de l’Eglise évangélique réformée du canton de Vaud (EERV).

Si les utilisateurs ont témoigné leur intérêt au travers de l’évaluation, ils ont également proposé des modifications qui ont permis d’améliorer la version permanente du site. «Nous avons ajouté un dossier pour les personnes qui conduisent un groupe de prières. De plus, les offices précédant la date du jour restent accessibles. Au niveau de l’impression des textes, nous avons également effectué des modifications qui permettent d’utiliser moins de papier, en réduisant l’interligne, par exemple», précise le pasteur.

Des textes accessibles à tous

La simplification des textes et du commentaire faisait aussi partie des demandes des utilisateurs. «Nous avons essayé d’en tenir compte en choisissant une version en français fondamental pour le texte biblique présenté dans son intégralité (sur les trois textes bibliques proposés, l’un se trouve en entier alors que seules les références figurent pour les deux autres)», ajoute Olivier Favrod qui souligne qu’«un temps pour prier» a adopté le lectionnaire utilisé par les communautés de Grandchamp, de Romainmôtier, de Saint-Loup et de Crêt-Bérard. «Ce procédé permet de créer un lien communautaire entre les utilisateurs. Chaque jour, ils lisent tous les mêmes textes et participent à la même prière».

«Un temps pour prier» est une initiative du Service vie communautaire et cultuelle de l’EERV qui a, entre autres, pour mandat d’«accompagner la célébration des cultes et la vie spirituelle des personnes, en utilisant des moyens actuels». «L’idée est d’élargir le nombre de personnes qui célèbrent un office régulièrement en lien avec d’autres utilisateurs où qu’ils se trouvent», relève le pasteur. 

 

 

« Retour
© 2016 Protestinfo | création site :