×

Message

Failed loading XML... attributes construct error Couldn't find end of Start Tag link line 1 xmlParseEntityRef: no name xmlParseEntityRef: no name error parsing attribute name attributes construct error Couldn't find end of Start Tag n line 1 xmlParseEntityRef: no name xmlParseEntityRef: no name StartTag: invalid element name Opening and ending tag mismatch: link line 1 and head AttValue: " or ' expected attributes construct error Couldn't find end of Start Tag body line 1 Entity 'nbsp' not defined Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: meta line 1 and body Opening and ending tag mismatch: head line 1 and html Premature end of data in tag html line 1

Le 27 mars, le film «Le Réformateur» sort dans les salles romandes. Le réalisateur Stefan Haupt signe un portrait humaniste d’Ulrich Zwingli bien loin de l’image austère qu’en ont les Helvètes.

Par Marie Destraz

La Suisse aussi peut se targuer d’avoir eu sa révolution et même sa guerre de religion. Elle doit cet épisode à un Zurichois, le réformateur Ulrich Zwingli (1484-1523). Lorsqu’il pose ses valises à Zurich en 1519, il met le feu aux poudres. En emmanchant le mouvement de la Réforme dans la ville, il sème un vent de liberté sur la population et les graines de la discorde dans les plates-bandes de l’Église catholique. Ce bouleversement social et religieux se propagera durablement d’un côté et de l’autre du Röstigraben.

Cinq siècles plus tard, on retient l’absence de sourire de l’homme en noir, témoin d’une austérité qui lui colle à la peau. Et si la révolution zurichoise dont il est l’instigateur s’évoque encore dans les cours d’histoire dispensés aux jeunes helvètes, il reste méconnu en dehors des frontières. D’autres révolutions plus romanesques, à la française par exemple, lui font de l’ombre. Mais aujourd’hui, alors que les réformés célèbrent les 500 ans de la Réforme à Zurich, Ulrich Zwingli est porté à l’écran par le réalisateur Stefan Haupt, dans le long métrage «Le Réformateur». Sorti en janvier dernier en Suisse alémanique, le film compte près de 200'000 entrées. Le 27 mars, il débarque dans les salles obscures de Suisse romande.

Celui qui souhaite accompagner un proche jusqu'à la fin de sa vie est confronté à des peurs et des insécurités. L'Église réformée de Zurich a mis en place un cours pour faire face à ces situations.

Par Heimito Nollé, Ref.ch/Protestinfo

Quand la mort d'un être cher approche, beaucoup de personnes se sentent impuissantes. Si la majorité des gens a une connaissance de base des premiers secours, très peu savent comment accompagner dignement les mourants. Comment soulager la souffrance d'une personne gravement malade? Qu’exprime une personne qui cesse de s’alimenter? Vers qui se tourner pour trouver l’aide d’un professionnel? Le cours «Derniers secours» offert par l’Église réformée de Zurich répond à ces questions et à d'autres sur la mort. L’an dernier, il a été dispensé dix-huit fois dans des paroisses zurichoises. Plus de 500 personnes ont ainsi acquis des connaissances de base sur les soins à apporter aux mourants.

Le nombre de Suisses sans religion augmente et le nombre de baptêmes diminue, selon l’Office fédéral de la statistique. Le théologien Christoph Müller y voit l’occasion pour les Églises réformées de réinvestir ce rite.

Par Adrian Meyer (Ref.ch/Protestinfo)

Le nombre de Suisses sans appartenance religieuse ne cesse d’augmenter. Il dépasse désormais le nombre de réformés en baisse constante. En 2017, les sans religion représentaient 26% de la population âgée de 15 ans et plus contre 23,8% pour les réformés, révèle l’étude de l’Office fédéral de la statistique (OFS) sur l’appartenance religieuse, parue en janvier dernier. La ville de Zurich n’échappe pas au phénomène et enregistre un nombre sans précédent de sans religion qui culmine à 36% pour l’année 2017. «La "Zurich de Zwingli" est en train de devenir une ville d’impies», lit-on dans le quotidien alémanique Tages-Anzeiger.

mercredi, 28 novembre 2018 16:45

Les paroisses zurichoises fusionneront

Les réformés de la ville de Zurich et de la commune d'Oberengstringen ont approuvé les règlements de la nouvelle paroisse de Zurich à 91,5%. Le processus de fusion pourra donc démarrer le 1er janvier 2019.

Par Ref/Protestinfo

Aujourd'hui, plus rien ne s'oppose à l'union du peuple réformé de Zurich. Les réformés de la ville de Zurich et de la commune d'Oberengstringen ont approuvé la nouvelle ordonnance paroissiale avec 91,5% de oui et 42,7% de participation. «Nous sommes reconnaissants pour ce vote de confiance de la part de nos membres dans les urnes» , a déclaré Andreas Hurter, président désigné de la nouvelle Church Care Society, dans un communiqué. «Ainsi, les électeurs ont une fois de plus confirmé le oui clair à la fusion de 2014», a ajouté Andreas Hurter.

L’artiste zurichois Harald Naegeli tague une «Danse macabre» dans les tours de l’église Grossmünster de Zurich jusqu’à la fin du mois de janvier.

Par Ref/Protestinfo

Il vaporisait illégalement son art sur les murs des maisons et des églises. Depuis quelques jours, l’artiste zurichois Harald Naegeli travaille officiellement sur son projet «Danse macabre» dans les tours du Grossmünster. Après quatorze ans d’attente, ce pionnier du graffiti de 78 ans, devenu célèbre dans les années 1970, voit son souhait enfin exaucé par les autorités zurichoises.

© 2019 Protestinfo