×

Message

Failed loading XML...
mercredi, 07 février 2018 09:30

La Réforme aussi a ses «fake news»

Le château d'Yverdon CC(by) Mark Goebel via https://flic.kr/p/5U4A1hLes fausses idées sur la Réforme sont nombreuses: jeudi soir au château d’Yverdon-les-Bains, l’historien Michel Grandjean mettra le doigt sur certaines d’entre elles. En marge de cette conférence, une exposition de livres anciens, une présentation de costumes et même une dégustation de spécialité de la région de Luther

Photo: Le château d'Yverdon CC(by) Mark Goebel

Par Joël Burri 

«Le concept de Réforme est l’un des concepts les plus éculés au XVIe siècle. Tout le monde parle de réformer l’Église. Déjà un siècle avant Luther, Jan Hus revendique des réformes, mais le concile qui l’a condamné voulait aussi réformer», explique Michel Grandjean, professeur d’histoire à l’Université de Genève. «Victor Hugo disait que rien n’est plus puissant qu’une idée dont l’heure est venue. Jan Hus avait beau être un bon prédicateur, quand il prêchait, même devant 1000 personnes, après une heure on se souvenait qu’il était convaincant, mais après deux mois que restait-il de ses arguments? Un siècle après, Luther a pu profiter de l’imprimerie. Ses écrits étaient diffusés en milliers d’exemplaires, si bien qu’au moment de la Diète de Worms, on peut imaginer que tout le monde en Allemagne avait entendu parler de lui.»

vendredi, 29 septembre 2017 08:15

Quel avenir pour les chrétiens d’Orient?

Portes ouvertesL’association Portes ouvertes, au service des chrétiens persécutés, organise une journée de conférences sur «les risques de la croix», samedi 30 septembre à Yverdon-les-Bains.

Photo: De gauche à droite: Père Michael Najeeb, Raymond Favre, porte-parole de Portes ouvertes et Philippe Fonjallaz, le nouveau directeur.

Par Max Idje

Une journée de conférences et de discussions autour de la persécution des chrétiens dans le monde aura lieu ce samedi 30 septembre, à la salle de la Marive, à Yverdon-les-Bains. Organisé par l’association Portes ouvertes, l’événement sur le thème des «risques de la croix en Asie du Sud-Est, en Egypte et en Irak» comptera parmi ses intervenants le Père dominicain d’origine irakienne Michael Najeeb, qui s’est notamment illustré dans le sauvetage des manuscrits chrétiens et yézidis face à l’avancée de Daech dans la région du nord de l’Irak. De plus, Lucy Arboleda, à la tête d’un mouvement de défense de cette minorité religieuse en Asie du Sud-Est, témoignera de son travail au Vietnam. 

Série «L’imprimerie et la Réforme»

L'Encyclopédie d'YverdonA la fin de XVIIIe siècle, Fortunato Bartolomeo De Felice publie l’Encyclopédie d’Yverdon opérant la synthèse du progrès scientifique et du protestantisme. Tirés à 3000 exemplaires, les 58 volumes réalisés essentiellement par des pasteurs naturalistes et progressistes illustrent l’expression des Lumières suisses.

Photo: L'Encyclopédie d'Yverdon (LDD)

Par Laurence Villoz

«En dix ans, Barthélemy De Felice va sortir les 58 volumes de l’Encyclopédie d’Yverdon, un véritable tour de force, car il faut reprendre et composer 75'000 articles en un temps record», explique Guillaume Poisson, collaborateur scientifique à l’Institut Benjamin Constant de l’Université de Lausanne. Fuyant l’Italie pour des raisons politiques et personnelles, dans les années 1750, le moine Fortunato Bartolomeo De Felice s’est réfugié à Berne. «A cette époque, le milieu patricien bernois est très éclairé et accueille volontiers des intellectuels, c’est une république extrêmement florissante au niveau des arts, des lettres et des sciences. De Felice se convertit au protestantisme par conviction et se fait rapidement remarquer par l’élite qui va le charger de créer une société typographique», explique l’historien.

vendredi, 30 janvier 2015 08:15

Avocats de l’espoir auprès des étudiants

etudiant CC(by)Universiteitskrant Univers, https://flic.kr/p/9ipXcLA côté des conférences, des moments de méditation et de la gestion de lieux de recueillement, les aumôniers des hautes écoles ont une importante activité d’accueil et d’entretiens individuels avec des personnes de tous horizons et cultures. Rencontre avec quelques-uns de ces ministres, alors que les universités vivent au rythme des examens.

Photo: CC(by)Universiteitskrant Univers

Par Joël Burri

«Chaque année, je vois arriver des jeunes qui fondent en larmes à l’aumônerie», raconte Christian Vez aumônier à l’école polytechnique fédérale de Lausanne. «Cela arrive en général en fin de semestre quand ils doivent rendre de nombreux travaux et ne savent plus comment gérer cette somme de travail. Les examens par contre, ils y vont, quel que soit leur niveau de préparation.» L’aumônier leur apporte alors une écoute. «Souvent, je ne peux pas leur apporter de solution miracle, mais simplement le fait de parler de leur stress leur fait du bien.»

Plutôt que de se balader dans une église différente chaque dimanche, la Télévision suisse romande (TRS) a choisi, par souci d’économie, de retransmettre les services religieux du dimanche matin depuis les deux mêmes lieux: l’église de Matran (FR) pour les messes et le Temple d’Yverdon-les-Bains pour les cultes, où elle a installé ses câbles et ses caméras. C’est ainsi que 9 services religieux protestants (dont une célébration oecuménique)seront retransmis du temple d’Yverdon. La même opération sera poursuivie l’an prochain dans deux autres cantons romands, vraisemblablement Genève pour les cultes, et le Jura d'où seront retransmis les services catholiques.

Page 1 sur 2
© 2018 Protestinfo