×

Message

Failed loading XML... attributes construct error Couldn't find end of Start Tag link line 1 xmlParseEntityRef: no name xmlParseEntityRef: no name error parsing attribute name attributes construct error Couldn't find end of Start Tag n line 1 xmlParseEntityRef: no name xmlParseEntityRef: no name StartTag: invalid element name Opening and ending tag mismatch: link line 1 and head AttValue: " or ' expected attributes construct error Couldn't find end of Start Tag body line 1 Entity 'nbsp' not defined Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: meta line 1 and body Opening and ending tag mismatch: head line 1 and html Premature end of data in tag html line 1

Le feu de l'Avent 2013 du Suchet - photo:JoBEntre 120 et 130 feux ont été allumés dimanche soir à 18h pour marquer l’entrée dans la période de l’Avent. Situés principalement sur des sommets vaudois certains brasiers se trouvaient aussi plus en plaine, ou dans les cantons de Fribourg, du Valais, en France voisine et même… au Québec.  Protestinfo a participé à celui du Suchet. Reportage

Par Joël Burri

Notre objectif: allumer un feu, symbole de la lumière de Noël au Suchet. Rendez-vous à 16h30 au pied de la montagne avec des membres du Spéléo-club du Nord vaudois organisateur de ce feu. Le tutoiement est de rigueur alors que l’on choisit les voitures avec lesquelles on pense pouvoir aller le plus loin possible. Vers 17h, les véhicules s’arrêtent un peu en dessus de la Mathoulaz. Le temps de se préparer, il commence à faire nuit, quand la dizaine de participants s’élance dans la neige et le brouillard. Les quelque 50 kg de bois ont été répartis dans les sacs à dos.

Equipés de raquettes et de lampes frontales, la petite troupe grimpe en file indienne durant une petite demi-heure. A 17h45, au dessus du chalet du Rez, on décide de s’arrêter afin que le feu soit prêt pour 18h précise. C’est, en effet, à cette heure là que les feux de l’Avent doivent être allumés selon les directives de l’institution de Crêt Bérard à l’origine de l’événement. «Les premières années, on montait jusqu’au sommet coûte que coûte, racontera plus tard le journaliste Isidore Raposo, participant de la première heure. On a eu allumé le feu à 19h en plein brouillard… mais on était au sommet.»

solidarUne Ferrari, un banquier cupide, une famille en Afrique et une noix de coco vengeresse: telle est la recette de la nouvelle campagne de Solidar contre la spéculation sur les denrées alimentaires. Une vidéo visionnée près de 200'000 fois sur youtube en une semaine, et qui provoque déjà des remous.

a_-_Vergs_VergsLes prêtres, les pasteurs et les avocats ont tous affaire avec la justice. Leurs motivations sont parfois très différentes, leurs objectifs divergent souvent... mais au fond ne sont-ils pas plus proches qu’on ne l’imagine? Me Jacques Vergès a tenu la dragée haute à ses interlocuteurs à l’Espace Culturel des Terreaux jeudi dernier (Voir les vidéos du débat). Denis Müller, professeur d'éthique aux Facultés de Genève et de Lausanne, l'a interpellé sur le procès Barbie et sa pratique du procès de rupture.

Par Tania Buri

« Notre profession est une passion », a dit maître Vergès devant une salle comble à Lausanne jeudi soir 20 janvier. « Quand vous êtes en face d'un dossier de justice, vous êtes au début d'un roman, au début d'une tragédie. Ces romans et ces tragédies sont inachevés. Et l'avocat? Vous êtes tour à tour le spectateur du drame, le confident de l'accusé, et enfin le co-auteur. Vous allez aider votre client à vivre le 5e acte de sa tragédie, à écrire l'épilogue de son roman. »

Page 5 sur 5
© 2019 Protestinfo