×

Message

Failed loading XML... attributes construct error Couldn't find end of Start Tag link line 1 xmlParseEntityRef: no name xmlParseEntityRef: no name error parsing attribute name attributes construct error Couldn't find end of Start Tag n line 1 xmlParseEntityRef: no name xmlParseEntityRef: no name StartTag: invalid element name Opening and ending tag mismatch: link line 1 and head AttValue: " or ' expected attributes construct error Couldn't find end of Start Tag body line 1 Entity 'nbsp' not defined Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: meta line 1 and body Opening and ending tag mismatch: head line 1 and html Premature end of data in tag html line 1

Lecture integrale de la Bible au Locle D’ici à samedi, la Bible sera lue intégralement dans une librairie chrétienne du Locle. L’opération rassemble les croyants de diverses Eglises issues de la Réforme.

Par Joël Burri

Quinze heures par jour, jusqu’à samedi, une soixantaine de bénévoles issus des différentes Eglises protestantes du Locle se relaient toutes les heures pour lire, en binôme, la Bible dans son intégralité. Cet objectif devrait être atteint en 86 heures, environ. Cette opération a été organisée par l’association Patrimoine Bible-Le Locle qui présentera l’exposition «La Bible, patrimoine de l’humanité» en septembre dans la cité des montagnes neuchâteloises. «Cela permet d’offrir le texte à la population du Locle, explique Olivier Charvin, président de l’association et pasteur de l’Action biblique. Cela permet de proclamer que l’on croit au message biblique dans son intégralité.»

Patrick Mabialah d'Echallens présente sa création: un logiciel intégré à la suite Office permettant de rechercher directement des références bibliques.Intégrer des citations bibliques sans sortir de Word, c’est ce que permet une application développée par un chrétien vaudois.

Par Joël Burri

La Bible a été le premier ouvrage imprimé et aujourd’hui encore, quand un nouveau support informatique fait son apparition, il ne faut pas long pour que la Bible y apparaisse. Que ce soit sur CD-Rom, sur internet ou pour tablette et smartphone, les Bibles électroniques foisonnent.

marie et mouton FotorQue serait la veille de Noël sans son traditionnel récit de la nativité joué par les enfants? A Avenches, protestants, évangéliques et catholiques s’unissent, sous l’impulsion de la municipalité, pour en faire une véritable comédie musicale.

par Joël Burri

En cette veille de Noël, Protestinfo vous propose un extrait d’un spectacle présenté il y a quelques jours à Avenches par une quarantaine d’enfants et presque autant d’adultes, musiciens, techniciens, créateurs de décors, de costumes etc.

huguenots FotorPour lutter contre la pénurie des vocations, un groupe de bénévoles a créé «Les Huguenots». Une web-série qui va décaper l’image que l’on se fait de la formation théologique.

par Joël Burri

Gaston est étudiant en théologie car il n’est pas assez «scientifique» pour faire l’EPFL, que sa peur du sang lui ferme les portes de la médecine et qu’il ne lit pas assez bien pour faire lettres.

Amélie est étudiante en théologie parce que son pasteur lui a dit que c’était génial et que cela lui permettra d’apprendre plein de choses sur la Bible. Mais elle espère aussi que Jésus lui apportera l’amour durant ses études.

Enfin, après s’être pris une «pétée monumentale» en moto, John a pris conscience que la «vie ça tient à pas grand-chose». En quête de sens il a débarqué en Faculté de théologie.

Le feu de l'Avent 2013 du Suchet - photo:JoBEntre 120 et 130 feux ont été allumés dimanche soir à 18h pour marquer l’entrée dans la période de l’Avent. Situés principalement sur des sommets vaudois certains brasiers se trouvaient aussi plus en plaine, ou dans les cantons de Fribourg, du Valais, en France voisine et même… au Québec.  Protestinfo a participé à celui du Suchet. Reportage

Par Joël Burri

Notre objectif: allumer un feu, symbole de la lumière de Noël au Suchet. Rendez-vous à 16h30 au pied de la montagne avec des membres du Spéléo-club du Nord vaudois organisateur de ce feu. Le tutoiement est de rigueur alors que l’on choisit les voitures avec lesquelles on pense pouvoir aller le plus loin possible. Vers 17h, les véhicules s’arrêtent un peu en dessus de la Mathoulaz. Le temps de se préparer, il commence à faire nuit, quand la dizaine de participants s’élance dans la neige et le brouillard. Les quelque 50 kg de bois ont été répartis dans les sacs à dos.

Equipés de raquettes et de lampes frontales, la petite troupe grimpe en file indienne durant une petite demi-heure. A 17h45, au dessus du chalet du Rez, on décide de s’arrêter afin que le feu soit prêt pour 18h précise. C’est, en effet, à cette heure là que les feux de l’Avent doivent être allumés selon les directives de l’institution de Crêt Bérard à l’origine de l’événement. «Les premières années, on montait jusqu’au sommet coûte que coûte, racontera plus tard le journaliste Isidore Raposo, participant de la première heure. On a eu allumé le feu à 19h en plein brouillard… mais on était au sommet.»

© 2019 Protestinfo