×

Message

Failed loading XML... attributes construct error Couldn't find end of Start Tag link line 1 xmlParseEntityRef: no name xmlParseEntityRef: no name error parsing attribute name attributes construct error Couldn't find end of Start Tag n line 1 xmlParseEntityRef: no name xmlParseEntityRef: no name StartTag: invalid element name Opening and ending tag mismatch: link line 1 and head AttValue: " or ' expected attributes construct error Couldn't find end of Start Tag body line 1 Entity 'nbsp' not defined Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: meta line 1 and body Opening and ending tag mismatch: head line 1 and html Premature end of data in tag html line 1

Synode d'été 2018 de BeJuSo. Standing ovation pour Christoph NeuhausL’Église réformée bernoise se prépare à devenir l’employeur de ses pasteurs. Actuellement, ils sont employés du canton.

Par Joël Burri

La nouvelle loi bernoise sur les Églises nationales ayant été adoptée en mars dernier, les ministres des cultes réformé, catholique romain et catholique chrétien du canton ne seront plus employés par l’État, mais par leur Église respective dès 2020. Réunis en synode mardi 29 et mercredi 30 mai, les délégués des Églises Berne-Jura-Soleure ont donc commencé à doter l’union synodale d’outils lui permettant de jouer ce nouveau rôle d’employeur. Un règlement du personnel pour le corps pastoral et des principes directeurs de sa gestion RH ont ainsi été adoptés.

EERF Synode 20180528L’Église réformée fribourgeoise doit faire entendre sa voix contre un projet d’assouplissements des règles concernant les exportations d’armes! Ainsi en a décidé un Synode peu sensible aux questions liées au respect des domaines de prise de parole entre organisations réformées.

Par Joël Burri

«D’un point de vue chrétien, on ne peut pas accepter que les risques de réaliser des bénéfices moindres et de perdre des places de travail soient considérés comme pesant plus lourd que les risques de violation des droits humains et de la perte de vies humaines», rappelle une déclaration adoptée lundi soir par le synode de l’Église évangélique réformée du canton de Fribourg (EERF) réuni à Grangeneuve. Le texte a été proposé par deux délégués alarmés par une enquête diffusée sur la radio publique alémanique démontrant que l’industrie suisse de l’armement cherche à obtenir la possibilité d’exporter des armes également vers les pays où règne un conflit armé interne.

vote au Rathaus BerneDans le dialogue œcuménique, être un ministre du Culte est un avantage. Mais les délégués de la Fédération des Églises protestantes de Suisse ont choisi de privilégier le principe protestant de l’égalité de tous les baptisés.

Photo: Le texte issu de la première lecture a été adopté à l'unanimité. 

Par Joël Burri

Peut-on être le représentant de la plus grande organisation protestante de Suisse sans être ordonné? C’est la question que se sont posés mardi 24 avril en assemblée les délégués de la Fédération des Églises protestantes de Suisse (FEPS). Ils étaient réunis depuis lundi pour achever la première lecture de la nouvelle constitution de la faîtière qui regroupe les différentes Églises réformées cantonales, l’Église évangélique méthodiste de Suisse et l’Église évangélique libre de Genève. Dès l’entrée en vigueur du texte, la FEPS deviendra Église évangélique réformée de Suisse (EERS).

AD FEPS, Berne, le 24 avril 2018Le Synode de la future Église évangélique réformée de Suisse aura une large liberté dans le choix de son exécutif. En première lecture, les délégués des Églises membres ont biffé de nombreuses restrictions sur le choix des membres du conseil et du président.

Par Joël Burri

L’idée d’une présidence forte avait fait grincer des dents lors de la mise en consultation d’un avant-projet de nouvelle Constitution de la Fédération des Églises protestantes de Suisse (FEPS). Il avait d’ailleurs déjà été surnommé «évêque des protestants», mais lundi 23 avril, réunis en assemblée à Berne, les délégués des différentes Églises membres ont porté les derniers coups de crayon pour biffer les prérogatives du président de la future Église évangélique réformée de Suisse (EERS) lors de la reprise de la première lecture du projet de constitution.

Synode Fribourg Notre PereDès Pâques, il faudra dire «ne nous laisse pas entrer en tentation» pour la sixième demande du Notre Père. Le synode de chacune des Églises réformées a dû adopter cette mesure. Les Fribourgeois étaient les derniers à ne pas encore avoir tranché cette question.

Par Joël Burri

Le Synode de l’Église évangélique réformée du canton de Fribourg a été le dernier organe délibérant des Églises réformées romandes a adopté la nouvelle traduction de la sixième demande du Notre Père, mercredi soir à Grangeneuve. Dès Pâques, les réformés comme les catholiques diront «ne nous laisse pas entrer en tentation» plutôt que «ne nous soumets pas à la tentation». Un changement déjà actif dans le reste de la francophonie depuis le premier dimanche de l’avent 2017.

© 2019 Protestinfo