×

Message

Failed loading XML... attributes construct error Couldn't find end of Start Tag link line 1 xmlParseEntityRef: no name xmlParseEntityRef: no name error parsing attribute name attributes construct error Couldn't find end of Start Tag n line 1 xmlParseEntityRef: no name xmlParseEntityRef: no name StartTag: invalid element name Opening and ending tag mismatch: link line 1 and head AttValue: " or ' expected attributes construct error Couldn't find end of Start Tag body line 1 Entity 'nbsp' not defined Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: meta line 1 and body Opening and ending tag mismatch: head line 1 and html Premature end of data in tag html line 1

Série «L’islam de mon voisin» 3/6

Mouwaffaqar Rifaiyy ©Aline JaccottetLa mosquée de Lausanne est la plus ancienne du canton de Vaud. Elle prône une ligne religieuse stricte pour lutter contre la lecture wahhabite de l’islam qui est la doctrine d’Etat de l’Arabie saoudite.

Par Aline Jaccottet

De l’extérieur, la mosquée est discrète: difficile d’imaginer un lieu si plein de vie et si vaste lorsqu’on n’a pas encore enlevé ses chaussures pour y pénétrer. Pourtant, en ce début de soirée, elle est pleine de vie: les magasins viennent de fermer et leurs courses faites, de nombreux fidèles sont venus assister au cours que l’imam donne tous les samedis. Situé dans le quartier sous-gare de Lausanne, le bâtiment abrite depuis dix ans cette année une salle de prières sur deux étages — le rez pour les hommes, le balcon pour les femmes —, un petit magasin vendant livres et spécialités du monde arabe, des toilettes aménagées pour les ablutions en sous-sol et bien sûr, les bureaux réservés à l’imam et au secrétariat.

mardi, 02 février 2016 08:15

Le français comme «langue nationale»

Série «L’islam de mon voisin» 2/6

Vevey ©Aline JaccottetDirigée par Abdelhamid Chakir, la mosquée de Vevey a été créée par des musulmans de toutes les nationalités, un fait rare. Leur socle culturel commun: le français et la vie en Suisse.

Par Aline Jaccottet

L’histoire commence en 1993. Marocain, Abdelhamid Chakir vient de quitter son Rabat natal pour Vevey, où il rencontre des coreligionnaires en quête, comme lui, d’un lieu de prière pour les vendredis. Ensemble, ils fréquentent un temps la mosquée de Genève. «Les trajets sont rapidement devenus pénibles et nous avons voulu ouvrir notre propre centre», raconte-t-il. C’est chose faite en janvier 1994.

Série «L’islam de mon voisin» 1/6

Chavannes ©Aline JaccottetEn Suisse, la majorité des musulmans viennent des Balkans. Les endroits où ils prient sont aussi des lieux de rencontre où sont transmises les traditions de leurs pays d’origine.

Par Aline Jaccottet

«Une mosquée, dans ce bâtiment?» Pas étonnant que certains voisins ne le remarquent pas: le Centre islamique albanais de Lausanne, à Chavannes-près-Renens, est discret. Installé depuis novembre 2015, on y accède par l’arrière d’un bâtiment où travaillent plusieurs entreprises. Derrière une porte, la salle de prière, un lieu sobre recouvert de tapis bordeaux que l’on traverse chaussures à la main pour accéder au centre communautaire.

Série «L’islam de mon voisin»

coran chapelet CC(by-nc-nd) Umar Nasir via https://flic.kr/p/a8MZKTIls représentent près de 5% de la population résidant en Suisse et pourtant, nous les connaissons mal. Protestinfo est partie à la découverte des coutumes et des pratiques de nos voisins musulmans.

Photo: CC(by-nc-nd) Umar Nasir

Par Aline Jaccottet

Terrorisme, décapitations, menaces: l’islam semble attiser la violence un peu partout dans le monde et la présence de ceux qui s’en réclament suscite aujourd’hui crainte et méfiance. Ils sont pourtant nos voisins, nombre d’entre eux sont même nos compatriotes: 450’0000 à 500’000 musulmans vivent en Suisse, où quelque 250 associations possèdent ou louent un lieu de culte.

La semaine des religionsEntre rallye interculturel, visites de lieux symboliques et débats interreligieux, la «semaine des religions» se déroule dans toute la Suisse, début novembre. Les différentes communautés religieuses organisent des rencontres et des activités pour promouvoir le dialogue au sein de la société.

Par Laurence Villoz

«Nous privilégions toutes les rencontres où a lieu un dialogue entre au moins deux traditions religieuses. Il ne s’agit pas de convertir, mais de promouvoir la discussion», explique le pasteur Timothée Reymond, président du comité de l’Arzillier-Maison du dialogue, à Lausanne. Depuis 2007, l’Association Iras Cotis, qui a pour but de représenter les intérêts des communautés religieuses sur le plan fédéral, organise la «semaine des religions» avec différents partenaires interreligieux dans toute la Suisse.

© 2019 Protestinfo