×

Message

Failed loading XML... attributes construct error Couldn't find end of Start Tag link line 1 xmlParseEntityRef: no name xmlParseEntityRef: no name error parsing attribute name attributes construct error Couldn't find end of Start Tag n line 1 xmlParseEntityRef: no name xmlParseEntityRef: no name StartTag: invalid element name Opening and ending tag mismatch: link line 1 and head AttValue: " or ' expected attributes construct error Couldn't find end of Start Tag body line 1 Entity 'nbsp' not defined Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: meta line 1 and body Opening and ending tag mismatch: head line 1 and html Premature end of data in tag html line 1
mardi, 18 août 2015 08:10

La cathédrale de papier

Le Dictionnaire historique de la SuisseProtestinfo laisse régulièrement carte blanche à des personnalités réformée.
L’historien Guy Le Comte, se penche sur la réalisation du «Dictionnaire historique de la Suisse». Constituée de treize volumes, cette œuvre traduite dans les quatre langues nationales contient 36'000 entrées.

Photo: Quelques volumes du dictionnaire LDD

En 1987, l’historien grison Martin Bundi, qui avait, deux ans plus tôt, présidé le Conseil National fait adopter par les Chambres un crédit pour permettre l’édition d’un «Dictionnaire historique de la Suisse» (DHS) destiné à remplacer et compléter le vénérable «Dictionnaire historique et biographique de la Suisse» qui a fait son temps. L’Académie suisse des sciences humaines et sociales a, dès 1985, pressenti le professeur Marco Jorio pour superviser cette monumentale publication. Le 1er janvier 1988, il en devient le rédacteur en chef et amènera son bateau à bon port.

Le groupe C+Un couple gay au milieu de militants chrétiens anti-gay lors de la gay pride de Londres en 2011. CC(by-nc) Jasn via https://flic.kr/p/a2jd5CH (chrétien-ne-s et homosexuel-le-s) de Genève et le groupe chrétien de Vogay, l’association vaudoise de personnes concernées par l’homosexualité, réagissent dans un virulent communiqué commun aux propos de l’évêque de Coire fustigeant l’homosexualité.

Photo: Un couple gay au milieu de militants chrétiens anti-gay lors de la gay pride de Londres en 2011. CC(by-nc) Jasn 

Par Joël Burri

«Tu ne coucheras pas avec un homme comme on couche avec une femme; ce serait une abomination» et «Quand un homme couche avec un homme comme on couche avec une femme, ce qu’ils ont fait tous les deux est une abomination; ils seront mis à mort, leur sang retombe sur eux» (TOB), en citant ces deux versets de la Bible (Lévitique 18:22 et 20:13), le 31 juillet lors d’un synode sur la famille en Allemagne, l’évêque de Coire, Vitus Huonder a provoqué la colère des associations LGBT en Suisse comme à l’étranger.

Pont du Mont-Blanc https://flic.kr/p/8pa9aq Pour célébrer la Fête nationale, les Eglises protestante, catholique-chrétienne et catholique romaine genevoises s’associent lors d’une cérémonie œcuménique le 1er août, en la Cathédrale Saint-Pierre. Mais pourquoi organiser un événement religieux pour commémorer le pacte de 1291?

Photo: L’île Rousseau vue depuis le Pont du Mont-Blanc CC (by-nc-nd) Sandrine Salerno 

Par Laurence Villoz

«La signification de cette cérémonie se rapporte vraisemblablement au préambule de la Constitution qui commence par «Au nom de Dieu Tout-Puissant!». Il s’agit de rappeler ce dans quoi s’ancre la Constitution et son histoire», explique Patrick Baud, pasteur de l’Eglise protestante de Genève (EPG) qui présidera la cérémonie œcuménique pour la Fête nationale. «Lorsque les trois cantons primitifs ont signé le pacte, Dieu ne pouvait pas être absent de leur dessein, c’était grâce à Lui que l’alliance pouvait fonctionner», ajoute le modérateur de la Compagnie des pasteurs et des diacres.

Tim Guldimann https://flic.kr/p/gvMdEQL’ancien ambassadeur suisse en Allemagne, Tim Guldimann, a fait partie du comité chargé de préparer le 500e anniversaire de la Réforme protestante qui se déroulera en 2017. Il a apporté un regard helvétique sur la préparation de cet événement. Rencontre avec ce diplomate.

Photo: Tim Guldimann. Détail d’un cliché CC(by) FEPS  

(EPD-Protestinfo) Berlin - Tim Guldimann, qui a quitté ses fonctions d’ambassadeur suisse en Allemagne fin mai, a été l’un des deux membres étrangers du comité chargé de préparer le 500e anniversaire de la Réforme protestante, en Allemagne. En tant qu’invité permanent de cet organisme, ses activités ont consisté surtout à apporter un regard helvétique sur la Réforme. Le haut fonctionnaire a rencontré Jens Büttner du service de presse protestant allemand (epd). 

mercredi, 22 avril 2015 08:10

Une initiative pour une économie propre

CP sur les multinationales responsablesUne soixantaine d’organisations ont lancé une initiative populaire fédérale «pour des multinationales responsables», mardi 21 avril, qui vise à contraindre les entreprises suisses à respecter des droits humains et l’environnement partout dans le monde. La coalition demande à la Confédération de prendre des mesures pour une économie respectable.

Photo: De gauche à droite: Antoinette Hunziker-Ebneter, directrice de Forma Futura Invest SA, Andreas Missbach, membre de la direction de la Déclaration de Berne, Cornelio Sommaruga, ancien secrétaire d’Etat aux affaires économiques extérieures et président honoraire du CICR, Peter Niggli, directeur d’Alliance Sud, Manon Schick, directrice d’Amnesty International Suisse

Par Laurence Villoz

«L’autorégulation volontaire des entreprises a clairement montré ses limites. Il est nécessaire que la Suisse fasse un pas supplémentaire», a affirmé Manon Schick, la directrice d’Amnesty International Suisse, lors d’une conférence de presse à Berne. Ainsi, 66 organisations actives dans les droits humains, l’entraide et la protection de l’environnement ont lancé l’initiative «pour des multinationales responsables», mardi 21 avril. Cette initiative populaire fédérale demande «que les entreprises soient tenues de protéger les droits humains et l’environnement dans l’ensemble de leurs relations d’affaires». 

© 2019 Protestinfo