×

Message

Failed loading XML...
Failed loading XML... xmlParseEntityRef: no name xmlParseEntityRef: no name error parsing attribute name attributes construct error Couldn't find end of Start Tag n line 1 xmlParseEntityRef: no name xmlParseEntityRef: no name StartTag: invalid element name Opening and ending tag mismatch: link line 1 and head AttValue: " or ' expected attributes construct error Couldn't find end of Start Tag body line 1 Entity 'nbsp' not defined Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: meta line 1 and body Opening and ending tag mismatch: head line 1 and html Premature end of data in tag html line 1

La basilique Saint-Jean https://commons.wikimedia.org/wiki/File:SaarbrückenStJohann1.jpgL’artiste Alexander Karle a effectué une série de pompes sur l’autel de la basilique Saint-Jean à Sarrebruck, en Allemagne, dans le cadre d’une performance. Un tribunal régional a sanctionné ce genre d’activités.

Photo: La basilique catholique Saint-Jean CC (by-sa) Lokilech

Sarrebruck (EPDProtestinter) Selon le tribunal régional supérieur de la Sarre (Oberlandesgericht ou OLG), en se filmant en train de faire des pompes sur l’autel d’une église, l’artiste Alexander Karle s’est rendu coupable de perturbation des activités religieuses. Cette initiative menée dans la basilique catholique Saint-Jean représente «un trouble et un acte insultant», a déclaré Margot Burmeister, la présidente de la cour, mardi dernier à Sarrebruck. L’OLG a donné ainsi gain de cause à un appel interjeté par le parquet général contre le verdict du tribunal régional (affaire: Ss 104/2017 (4/18)).


Pour lire cet article vous avez besoin de 1 credit(s), Acheter des crédits.

Capture d’écran d’une vidéo YouTube présentant une campagne d’évangélisation à Pyeongchang, DR. https://youtu.be/PaOxedVIthEDistribution de littérature chrétienne, échange de pin’s pour entamer la conversation, café offert le temps qu’un smartphone se recharge: les actions d’évangélisation ont été très nombreuses durant les Jeux olympiques.

Photo: Capture d’écran d’une vidéo YouTube présentant une campagne d’évangélisation à Pyeongchang, DR.

Par Madeline Mulkey, Pyeongchang, RNS/Protestinter

Pour ceux qui ont assisté aux Jeux olympiques d’hiver au travers de leur poste de télévision, les compétitions semblaient être éloignées du thème de la religion. Pourtant, en dehors des feux des projecteurs, on estime qu’environ 3000 missionnaires étaient à pied d’œuvre en Corée du Sud. Environ 2000 étaient à Gangneung où se déroulaient les compétitions en intérieur. Les 1000 autres travaillaient sur le site de Pyeongchang où se déroulaient les compétitions de ski, de snowboard et d’autres évènements.


Pour lire cet article vous avez besoin de 1 credit(s), Acheter des crédits.

Pierre de Coubertin https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Baron_Pierre_de_Coubertin.jpgAlors que la flamme olympique brille depuis quelques jours à Pyeongchang, l’historien Patrick Clastres pose un regard d’expert sur les «religions» de Pierre de Coubertin, le fondateur de l’olympisme. Interview.

Photo: Pierre de Coubertin LDD 

Par Laurence Villoz

Historien et professeur à l’Institut des sciences du sport de l’Université de Lausanne, Patrick Clastres finalise la rédaction d’une importante biographie de Pierre de Coubertin. Ce baron français né en 1863 à Paris et décédé en 1937 à Genève a redonné vie aux Jeux olympiques à l’ère moderne. Dans le cadre d’un cycle de conférences publiques sur le sport et la religion, Patrick Clastres présentera les «religions» de Pierre de Coubertin, le 15 mars à l’Université de Lausanne.

Des enfants jouant au foot https://flic.kr/p/3aVxo8La création d’une fédération faîtière chrétienne permettra de poursuivre la collaboration avec Jeunesse et sport. Début 2017, les camps chrétiens avaient été menacés d’exclusion des programmes d’encouragement aux activités physiques de la Confédération.

Photo: CC (by) susieq3c

Par Laurence Villoz

«Formation+» verra le jour fin janvier. Cette fédération faîtière chrétienne permettra aux camps chrétiens de continuer à bénéficier du label et des subventions des programmes Jeunesse et sport (J+S). Début 2017, les associations évangéliques qui proposent des rencontres pour les jeunes, alternant des activités sportives et des temps de découverte de la Bible, avaient appris leur exclusion des programmes J+S pour la fin de l’année en cours. «Compte tenu des nouvelles bases légales adoptées par le Parlement et des considérations qui en découlent, l’Office fédéral du sport (OFSPO) ne dispose plus de la légitimation pour subventionner, dans le cadre de J+S, des offres dans lesquelles le prosélytisme religieux joue un rôle central», avait alors expliqué Christoph Lauener, responsable communication de l’OFSPO à Protestinfo. Un compromis a toutefois été trouvé.

Le kinball, l’un des sports des KidsGames CC(by) Rubén Vique via https://flic.kr/p/feYv6YUne cérémonie d’ouverture plutôt que de clôture. Pour son édition 2016, les joutes sportives chrétiennes revoient leur copie.

Photo: Le kinball, l’un des sports des KidsGames. CC(by) Rubén Vique

Par Joël Burri

«Dans les éditions précédentes, les régions envoyaient leurs meilleures équipes pour une finale et journée de clôture à Avenches. Mais en fin de semaine, tout le monde était épuisé. Cette année, nous avons préféré organiser une importante cérémonie d’ouverture», explique le diacre de l’Eglise évangélique réformée vaudoise (EERV) Emmanuel Schmied, président des KidsGames. Ce sont ainsi plus de 2000 enfants, âges de 7 à 14 ans, et leurs accompagnants qui sont attendus le 7 août à la patinoire du Littoral à Neuchâtel.

© 2018 Protestinfo