×

Message

Failed loading XML... xmlParseEntityRef: no name xmlParseEntityRef: no name error parsing attribute name attributes construct error Couldn't find end of Start Tag n line 1 xmlParseEntityRef: no name xmlParseEntityRef: no name StartTag: invalid element name Opening and ending tag mismatch: link line 1 and head AttValue: " or ' expected attributes construct error Couldn't find end of Start Tag body line 1 Entity 'nbsp' not defined Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: meta line 1 and body Opening and ending tag mismatch: head line 1 and html Premature end of data in tag html line 1

Les chrétiens coptes dans diverses localités en Égypte se sont retrouvés sans autre choix que de tenir des funérailles dans les rues parce que leurs églises ont été fermées.

Le site d’informations copte, Watani, relayé par le «World Watch Monitor» rapporte au sujet de funérailles qui se sont déroulées en pleine rue début septembre dans le village de Dimshau Hashim, dans le gouvernorat de Minya. Dans cette région, les habitations de croyants coptes ont fait l’objet d’attaque par une foule opposée aux réunions de prières de cette confession. Faute d’église dans le village la communauté avait décidé de se retrouver au domicile d’un des fidèles.


Pour lire cet article vous avez besoin de 1 credit(s), Acheter des crédits.

La manifestation du 23 juin devant le Palais fédéral, DR, Persecution.chFin juin, le groupe Persécution.ch réunissait 1200 personnes sur la Place fédérale à Berne en signe de soutien pour les chrétiens persécutes. Prenant la parole au nom du Conseil de la Fédération des Églises protestantes de Suisse, la vice-présidente Esther Gaillard a appelé les croyants à agir aussi en Suisse et dans les Églises.

Photo: La manifestation du 23 juin devant le Palais fédéral, DR, Persecution.ch

«Il est particulièrement douloureux de voir les Églises qui ont vu naitre le christianisme au Moyen-Orient être confrontées depuis de nombreuses années à une vague d’émigration sans précédent due aux attentats terroristes, à la guerre et à des pressions extrêmes. Des chiffres récents montrent que la population chrétienne en Irak aujourd’hui ne représente plus que 10% de ce qu’elle était il y a encore 15 ans. En Syrie, le patriarche orthodoxe Éphrem II affirmait il y a quelques semaines que 45% de la population chrétienne avait quitté le pays depuis huit ans», a affirmé Esther Gaillard le 23 juin sur la place fédérale s’exprimant au nom du Conseil de la Fédération des Églises protestantes de Suisse (FEPS). 1200 personnes ont participé à la manifestation organisée par Persécution.ch qui avait notamment pour but de rappeler qu’«actuellement, 200 millions de chrétiens sont mis sous pression ou persécutés en raison de leur foi dans le monde», selon le communiqué du Réseau évangélique suisse annonçant la manifestation.

Khan al-AhmarLa destruction prochaine par Israël du village de Khan al-Ahmar en Cisjordanie a suscité une mobilisation inédite. Et interpelle sur le sort des Bédouins dont l’espace vital diminue.

Photo: Douze des communautés palestiniennes menacées d'expulsion par Israël vivent dans la région de Khan al-Ahmar, en Cisjordanie © Aline Jaccottet

Par Aline Jaccottet, Khan al-Ahmar

Des milliers de fois, ses mains ont cuit et malaxé le pain, trait les bêtes, étendu des matelas pour dormir, soigné les petits. Dès qu’elle a su se tenir debout, Sara a travaillé et dans ses doigts noueux et burinés, on lit un dur labeur et beaucoup d’amour. En cette chaude après-midi, ses mains racontent autre chose aussi: de l’angoisse. Rien ne peut l’apaiser, ni l’ombre du figuier qui étend ses longues branches devant sa maison, ni les ronrons des chatons se pressant autour de leur mère, à côté des chèvres qui broutent les oreilles en avant.

Les minorités en EuropeUne nouvelle étude montre que la liberté religieuse des minorités est de plus en plus compromise en Europe. L’extrême-droite et sa politique anti-immigrés gagne du terrain.

Photo: © RNS/AP Photo/Peter Dejong

Par Tom Heneghan, Paris, RNS/Protestinter

Il y a dix ans, l'Autriche était un des pays européens où les musulmans pouvaient vivre en paix. L'islam y est une religion reconnue depuis 1912. La population semblait tolérante et le gouvernement entretenait un dialogue constructif avec les responsables de la communauté. Aujourd'hui, le gouvernement compte un parti d'extrême-droite opposé aux musulmans et aux migrants. Certaines mosquées ont récemment été fermées pour des raisons de sécurité et plusieurs politiciens pensent qu’il faudrait interdire aux musulmans de jeûner à l'école pendant le ramadan.


Pour lire cet article vous avez besoin de 1 credit(s), Acheter des crédits.

Le Taj Mahal https://flic.kr/p/kz14aHDes nationalistes hindous ont détérioré le Taj Mahal à Agra, in Inde, en protestation contre les musulmans. Ces derniers sont la cible de multiples violences.

Photo: CC (by-nc-nd) Daniel Mennerich

Par VishaI Arora, New Dehli, RNS/Protestinter

Les groupes nationalistes hindous commettent des attaques violentes contre les musulmans et leurs biens depuis des décennies, en Inde. Aujourd'hui, un groupe d'hindous nationalistes vise le Taj Mahal, le monument connu partout dans le monde, érigé par un empereur musulman au XVIIe siècle.


Pour lire cet article vous avez besoin de 1 credit(s), Acheter des crédits.

Page 1 sur 3
© 2018 Protestinfo