×

Message

Failed loading XML... attributes construct error Couldn't find end of Start Tag link line 1 xmlParseEntityRef: no name xmlParseEntityRef: no name error parsing attribute name attributes construct error Couldn't find end of Start Tag n line 1 xmlParseEntityRef: no name xmlParseEntityRef: no name StartTag: invalid element name Opening and ending tag mismatch: link line 1 and head AttValue: " or ' expected attributes construct error Couldn't find end of Start Tag body line 1 Entity 'nbsp' not defined Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: meta line 1 and body Opening and ending tag mismatch: head line 1 and html Premature end of data in tag html line 1
mercredi, 25 décembre 2013 10:00

Joyeux Noël et bonne année

1491229 10201695921053116 1214414076 n Fotor
Illustration: Hélène Becquelin-Mottet

 

La rédaction de ProtestInfo et ProtestInter vous remercie pour votre fidélité durant l’année écoulée. Nous nous réjouissons de collaborer avec vous en 2014.

Nous espérons que durant cette nouvelle année, nos textes vous surprendront et vous feront réfléchir, méditer, réagir et même parfois rire.

Nos bureaux sont fermés jusqu’au 6 janvier 2014. 

marie et mouton FotorQue serait la veille de Noël sans son traditionnel récit de la nativité joué par les enfants? A Avenches, protestants, évangéliques et catholiques s’unissent, sous l’impulsion de la municipalité, pour en faire une véritable comédie musicale.

par Joël Burri

En cette veille de Noël, Protestinfo vous propose un extrait d’un spectacle présenté il y a quelques jours à Avenches par une quarantaine d’enfants et presque autant d’adultes, musiciens, techniciens, créateurs de décors, de costumes etc.

Capture décran 2013-12-17 à 18.50.38Comment Noël est-il présenté aux enfants des classes primaires? Les enseignants des cantons romands ont la liberté d’aborder le 25 décembre selon leurs convictions. Même dans les cantons de Genève et de Neuchâtel, où l'école ne dispense pas de cours de cultures religieuses, les profs peuvent présenter la nativité.

Par Laurence Villoz

A l’école, à quoi sont confrontés les enfants, lors des fêtes de fin d’année? Au Père Noël sur son traîneau volant où à Jésus entouré du bœuf et de l’âne gris? «Chaque enseignant peut aborder la fête de Noël selon sa propre sensibilité», explique Laurent Vité, président de la Société pédagogique genevoise, qui ajoute n’avoir reçu aucunes directives particulières des autorités. «Il n’y a pas de règle mais il ne faut évidemment pas faire de prosélytisme auprès des enfants». 

mardi, 17 décembre 2013 08:15

Où trouver des cadeaux de Noël solidaires?

DSC 0028 copieEntre une pochette pour iPad en pneus recyclés d’Inde et des animaux en bois du Sri-Lanka, les Magasins de Monde proposent des objets originaux qui soutiennent les pays de Sud. 

Par Laurence Villoz

Noël approchant à grands pas, Protestinfo est allé remplir sa hotte de présents solidaires. En s’arrêtant aux Magasins du Monde, le visiteur pourra trouver son bonheur avec une pochette pour iPad en pneus recyclés ou poser son dévolu sur une crèche colorée de Colombie en raphia.  

Quelque 39 Magasins du Monde, en Suisse romande, présentent des produits issus du commerce équitable. Des animaux en bois du Sri Lanka, des petites voitures en métal recyclé de Madagascar ou une colombe violette des Philippines, autant d’objets réalisés selon le respect des droits humains et des normes environnementales.

Le feu de l'Avent 2013 du Suchet - photo:JoBEntre 120 et 130 feux ont été allumés dimanche soir à 18h pour marquer l’entrée dans la période de l’Avent. Situés principalement sur des sommets vaudois certains brasiers se trouvaient aussi plus en plaine, ou dans les cantons de Fribourg, du Valais, en France voisine et même… au Québec.  Protestinfo a participé à celui du Suchet. Reportage

Par Joël Burri

Notre objectif: allumer un feu, symbole de la lumière de Noël au Suchet. Rendez-vous à 16h30 au pied de la montagne avec des membres du Spéléo-club du Nord vaudois organisateur de ce feu. Le tutoiement est de rigueur alors que l’on choisit les voitures avec lesquelles on pense pouvoir aller le plus loin possible. Vers 17h, les véhicules s’arrêtent un peu en dessus de la Mathoulaz. Le temps de se préparer, il commence à faire nuit, quand la dizaine de participants s’élance dans la neige et le brouillard. Les quelque 50 kg de bois ont été répartis dans les sacs à dos.

Equipés de raquettes et de lampes frontales, la petite troupe grimpe en file indienne durant une petite demi-heure. A 17h45, au dessus du chalet du Rez, on décide de s’arrêter afin que le feu soit prêt pour 18h précise. C’est, en effet, à cette heure là que les feux de l’Avent doivent être allumés selon les directives de l’institution de Crêt Bérard à l’origine de l’événement. «Les premières années, on montait jusqu’au sommet coûte que coûte, racontera plus tard le journaliste Isidore Raposo, participant de la première heure. On a eu allumé le feu à 19h en plein brouillard… mais on était au sommet.»

© 2019 Protestinfo