×

Message

Failed loading XML...

balai et pelle CC(by-sa) Pierre NolaneLe portrait type du sans-papier genevois est une employée de maison d’Amérique latine attirée en Suisse par son employeur. Pour lutter contre la sous-enchère salariale dans ce domaine, le canton du bout du lac expérimente depuis un an un programme combinant la régularisation de ces personnes et davantage de lutte contre le travail au noir. Les autorités tirent de cet essai un bilan «tout à fait positif».

Photo: CC(by-sa) Pierre Nolane

Par Joël Burri

Lancé il y a un an, le projet pilote genevois Papyrus vise à régulariser les sans-papiers travaillant dans le canton. Faute de personnel local, l’économie domestique, en particulier, fait régulièrement appel à des employés étrangers. À côté des mesures visant à donner un statut légal à ces personnes, le canton de Genève a renforcé sa lutte contre le travail au noir et la sous-enchère salariale. À mi-chemin de ce programme mis en place pour deux ans, autorités et associations tirent un bilan positif «tant sur les plans humain qu’économique», selon le communiqué officiel.

Corridor humanitaire ©NEVUn nouveau contingent de 1000 réfugiés pourra atteindre l’Italie par avions plutôt que de risquer leur vie en Méditerranée. L’Italie renouvelle sa confiance en ce projet initié par des Églises et désormais imité par d’autres pays.

Photo:  ©NEV

(NEV/Protestinter) En octobre dernier, une centaine de migrants atterrissaient à Rome. En provenance de Beyrouth, ces réfugiés pour la plupart Syriens atteignaient l’Europe sans avoir à risquer leur vie en Méditerranée. Il s’agissait des deniers à pouvoir profiter de cette procédure d’aide aux plus vulnérables, accordée en 2016 pour 1000 migrants par les ministères de l’Intérieur et des Affaires étrangères italiens et négociée par l’Église vaudoise du Piémont, la Fédération des Églises protestantes d’Italie et la Communauté Sant’Egidio. Ces Églises s’engagent également à accueillir et à soutenir ces réfugiés répartis dans l’ensemble du pays.


Pour lire cet article vous avez besoin de 1 credit(s), Acheter des crédits.

Migrants arrivés à Lampedusa en juin 2017 27062017 ©NEV/FCEIUn point d’information œcuménique pour les migrants voit le jour sur l’île de Lampedusa, important point d’entrée en Europe par la Méditerranée

Photo: Migrants arrivés à Lampedusa en juin 2017 ©NEV/FCEI

«L’accueil des migrants et la défense de leurs droits est une priorité de base de notre témoignage et de notre engagement chrétien», plaide Paolo Naso coordinateur de Mediterranean Hope, le programme de la fédération protestante italienne (FCEI) en faveur des migrants. Un engagement qui se vit désormais à l’unisson entre catholiques et protestants sur l’île de Lampedusa. En effet, à l’occasion de la semaine de l’unité des chrétiens (du 18 au 25 janvier passé), la FCEI, la Fondation migrants, organisation pastorale de la Conférence des évêques d’Italie et la paroisse San Gerlando de Lampedusa un accord de collaboration œcuménique a été signé, selon un communiqué commun.


Pour lire cet article vous avez besoin de 1 credit(s), Acheter des crédits.

Des réfugiés manifestent contre leur expulsionÀ la suite de la décision de Benjamin Netanyahu de renvoyer tous les demandeurs d’asile africains dans leur pays, des rabbins se mobilisent pour leur offrir un asile ecclésiastique.

Photo: Des réfugiés manifestent contre leur expulsion RNS/AP Photo/Oded Balilty

Par Michele Chabin (RNS/Protestinter)

Jérusalem – Inspirée par les différents mouvements qui ont prôné le droit d’asile ecclésiastique à travers l’histoire, une femme rabbin reconnue en Israël a demandé à ses confrères de proposer des lieux refuges pour près de 40'000 demandeurs d’asile africains qui risquent d’être déportés par le gouvernement. Le rabbin Susan Silverman, sœur aînée de l’actrice américaine Sarah Silverman, est une activiste communautaire basée à Jérusalem. Par le passé, elle s’est faite arrêter pour avoir demandé que les femmes aient la permission de lire la Torah au pied du Mur des Lamentations.


Pour lire cet article vous avez besoin de 1 credit(s), Acheter des crédits.

Article de presse sur la migrationUne récente enquête sur la représentation médiatique des réfugiés en Europe met en évidence le fait que ces personnes ne sont que rarement mentionnées dans les articles. Au centre des préoccupations: les questions de législation nationale.

Par Laurence Villoz

«L’Europe a connu une vague de migration à partir de 2015 qui a été fortement médiatisée. Nous avons souhaité analyser la façon dont la presse abordait cette question», explique Stephen Brown, président de la région Europe de l’Association mondiale pour la communication chrétienne (WACC-Europe). La Commission des Églises auprès des migrants en Europe (CCME) et la WACC-Europe ont réalisé une enquête sur la représentation médiatique des réfugiés entre juillet et août 2017, dans sept pays: la Grèce, l’Italie, la Norvège, la Serbie, l’Espagne, la Suède et le Royaume-Uni. Publiée fin 2017, la recherche montre que seulement 21% des articles sur l’asile et la migration mentionnent un réfugié ou un migrant au profit de questions législatives. Le taux est toutefois très variable d’un pays à l’autre: en Serbie, il s’élève à 100% contre 8% au Royaume-Uni.

© 2018 Protestinfo