×

Message

Failed loading XML...
Failed loading XML... xmlParseEntityRef: no name xmlParseEntityRef: no name error parsing attribute name attributes construct error Couldn't find end of Start Tag n line 1 xmlParseEntityRef: no name xmlParseEntityRef: no name StartTag: invalid element name Opening and ending tag mismatch: link line 1 and head AttValue: " or ' expected attributes construct error Couldn't find end of Start Tag body line 1 Entity 'nbsp' not defined Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: meta line 1 and body Opening and ending tag mismatch: head line 1 and html Premature end of data in tag html line 1

Un lecteur de journal CC(by-nc) Fr Lawrence Lew, O.P. via https://flic.kr/p/57XTeQLors de l’Assemblée générale de la Conférence des Églises réformées de Suisse romande, une discussion a porté sur le rôle de Protestinfo.

Photo: CC(by-nc) Fr Lawrence Lew, O.P.

Par Stéphanie Billeter, journaliste indépendante

«Il s’agit d’une discussion non décisionnelle», avertit Pierre-Philippe Blaser, président, en ouverture de ce point à l’Assemblée générale de la Conférence des Églises réformées de Suisse romande (CER), tenue ce 2 juin à Morges. Pas question donc, à cet instant, de remettre en cause l’existence ou non de Protestinfo, l’agence de presse des Églises réformées, créée en 2000 pour «traduire la volonté des Églises protestantes de sortir de leur réserve et d’affirmer leur présence», selon sa première responsable.

Le temple de Sornetan CC(by-sa) Thierry A. via https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Sornetan_Reformierte_Kirche.jpgUn point d’échange moins formel devrait désormais être introduit dans chaque ordre du jour de l’organe délibérant de l’arrondissement réformé jurassien. La formule a été inaugurée par une réflexion faisant suite à une polémique qui a touché le mensuel «Réformés».

Photo: Le temple de Sornetan CC(by-sa) Thierry A.

Par Joël Burri

«La presse protestante doit cultiver l’esprit critique et l’ouverture avec ambition et qualité», résume le rapporteur d’un petit groupe au Synode de l’arrondissement jurassien des Églises réformées Berne-Jura-Soleure. Les délégués, réunis samedi 26 mai à Sornetan (BE) ont été invités à un bref échange autour de la liberté de la presse protestante. Et c’est un consensus qui s’est dessiné dans l’assemblée en faveur de la liberté de la presse, y compris celle que les Églises financent.

télécommande CC(by-nc) Stig Morten Waage via https://flic.kr/p/5EmTALPlusieurs organisations religieuses appellent à rejeter l’initiative populaire demandant la suppression des redevances radio et télévision obligatoires. Quelques voix évangéliques, favorables au texte se font toutefois entendre.

Photo: CC(by-nc) Stig Morten Waage

Par Joël Burri

«Une Suisse démocratique a besoin de médias de service public, qui assurent une couverture médiatique plurielle et donnent une voix aux minorités ainsi qu’aux plus faibles», prévient la Fédération des Églises protestantes de Suisse (FEPS) dans sa prise de position. «La FEPS rejette toutes les initiatives qui cherchent à couper la parole aux minorités et aux groupes de population les plus faibles. Si on laisse jouer les seules forces du marché, si la radio et la télévision ne sont plus soutenues de façon solidaire par l’ensemble de la population, ces minorités n’auront plus de voix», prévient encore l’organisation faitière.

L'Hotel de Ville à BerneLa motion signée par trente-cinq délégués des Eglises réformées de Berne-Jura-Soleure n’a pas suffi à maintenir le partenariat avec «Reformierte Medien», mercredi 13 décembre à Berne.

Photo: L’Hôtel de ville à Berne

Par Laurence Villoz

«Nous sommes tous dans le même bateau, nous voulons une bonne couverture des réformés dans la presse», a soutenu Hans Ulrich Germann, dépositaire d’une motion urgente, cosignée par 34 délégués, visant la réactivation de l’adhésion des Eglises Berne-Jura-Soleure (Bejuso) à «Reformierte Medien». Fin septembre, le Conseil synodal (exécutif) a décidé de résilier, au terme de l’année 2018, son affiliation au département des médias des Eglises réformées de Suisse alémanique. Un service qui offre une visibilité aux Eglises sur son site internet ref.ch, à travers le magazine «Bref» ainsi que sur les ondes TV et radio de la Schweizer Radio und Fernsehen (SRF).

radio rouge CC(by-sa) Mario Spann via https://flic.kr/p/7GaDRYDepuis lundi, les différents chroniqueurs qui se succèdent durant la matinale la plus écoutée de Suisse romande sont invités à intervenir en direct. Objectif: favoriser les interactions, en particulier avec l’invité. Rédacteur en chef de l’actualité radio de la RTS, Laurent Caspary considère que la chronique RTSreligion trouve sa place dans ce dispositif. Interview.

Photo: CC(by-sa) Mario Spann

Propos recueillis par Joël Burri

Dans la nouvelle formule de la Matinale, non seulement on retrouve la chronique RTSreligion, mais en plus le journaliste qui la présente peut interagir avec l’invité. Pourquoi?

Pour moi, la chronique RTSreligion doit continuer. Elle traite d’un sujet de société important; or l’objectif de la nouvelle formule de la matinale est justement de favoriser les sujets de société en les traitant au travers de différents prismes. Par ailleurs, pour l’ensemble des interventions de la matinale, nous avons choisi de privilégier le direct. Pour des raisons d’effectifs, certaines interventions continueront d’être enregistrées —et pas seulement pour RTSreligion —, mais nous souhaitons que les chroniqueurs puissent interagir entre eux et avec l’invité présent en studio de 5h45 à 6h30.

© 2018 Protestinfo