×

Message

Failed loading XML...
Failed loading XML... xmlParseEntityRef: no name xmlParseEntityRef: no name error parsing attribute name attributes construct error Couldn't find end of Start Tag n line 1 xmlParseEntityRef: no name xmlParseEntityRef: no name StartTag: invalid element name Opening and ending tag mismatch: link line 1 and head AttValue: " or ' expected attributes construct error Couldn't find end of Start Tag body line 1 Entity 'nbsp' not defined Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: meta line 1 and body Opening and ending tag mismatch: head line 1 and html Premature end of data in tag html line 1

Naissance de la Bible lu par MaxAlors que les bibles en bande dessinée sont légions, les personnes intéressées par les origines de ce texte fondateur n’avaient, jusqu’à présent pas d’autres alternatives que de se tourner vers des ouvrages à la présentation plus austère. Un manque que les éditions du Lombard comblent. Elles viennent de publier «Naissance de la Bible» dans une collection originale consacrée à la vulgarisation scientifique au travers du 9e art: «la petite bédéthèque des savoirs». La bédéiste Léonie Bischoff et le bibliste Thomas Römer sont les auteurs de cet ouvrage. Interview.

Propos recueillis par Joël Burri

Une bédé consacrée aux sciences bibliques! D’où vient cette idée?

Thomas Römer: J’ai été abordé par David Vandermeulen, le directeur de collection de «la petite bédéthèque des savoirs» en marge d’une conférence que j’avais donnée sur l’utilisation et la récupération des recherches archéologiques sur les sites bibliques. Il m’a présenté sa collection comme une sorte de «Que sais-je?» en bédé. J’ai trouvé l’idée ludique et j’ai fait une sorte de scénario.

mercredi, 23 mai 2018 08:00

Brèves

«Livre à vivre» à Crêt-Bérard
Dernier culte des pasteurs stagiaires
«Quelle place pour les homosexuels dans l’Église?»

mercredi, 25 avril 2018 08:00

Brèves

«Almost nothing» primé à Visions du réel
L’alchimie du bonheur
Les Théopopettes au Salon du livre

chasse aux sorcières via https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Persecution_of_witches.jpgDans son dernier livre, un psychiatre et théologien allemand revient sur plusieurs «points chauds» de l’histoire de l’Église tels que les procès en sorcellerie et les missions. Il propose de repenser le rôle que l’Église y a joué.

Fribourg-en-Brisgau (EPD/Protestinter). Pour l’auteur Manfred Lütz, le christianisme est «la religion la plus méconnue du monde occidental». La raison à cela: l’énorme quantité d’informations «grossièrement fausses» présentes à son sujet dans la conscience collective, écrit ce psychiatre bonnois et théologien catholique dans son dernier ouvrage «Der Skandal der Skandale. Die geheime Geschichte des Christentums» (Le scandale des scandales. Histoire secrète du christianisme), publié par l’éditeur fribourgeois Herder Verlag. Ces idées reçues auraient durablement ébranlé le cœur même du message chrétien, lui ôtant absolument toute crédibilité, déclare ce spécialiste, médecin-chef de l’hôpital Alexianer-Krankenhaus de Cologne et membre de l’Académie pontificale pour la vie.


Pour lire cet article vous avez besoin de 1 credit(s), Acheter des crédits.

Jacques Perrenoud et Pierre BoismorandVéritable fruit d’une collaboration entre le lithographe vaudois Jacques Perrenoud, décédé en 2013, et le pasteur Pierre Boismorand, l’ouvrage «Luminescences» présente 52 œuvres de l’artiste accompagnées par la prose poétique du ministre. Interview.

Photo: Pierre Boismorand et Jacques Perrenoud

Par Laurence Villoz

Qu’est-ce qui vous a donné envie de réaliser cet ouvrage?

Pierre Boismorand: Ma rencontre avec les œuvres de Jacques Perrenoud. A cette époque, j’ai été surpris qu’aucun ouvrage ne présente son travail. Alors je l’ai contacté et nous nous sommes rencontrés en 2009 à Baulmes (VD) où il habitait. Dans un premier temps, je souhaitais réaliser une monographie de cet artiste. J’ai donc commencé par faire un inventaire photographique de son œuvre qui compte plus de mille gravures et peintures. J’ai passé beaucoup de temps dans son atelier et j’ai développé une amitié avec Jacques Perrenoud et son épouse, Mona. Ses œuvres m’ont réellement inspiré et sont à la base de plusieurs de mes textes liturgiques et prédications.

© 2018 Protestinfo