×

Message

Failed loading XML... attributes construct error Couldn't find end of Start Tag link line 1 xmlParseEntityRef: no name xmlParseEntityRef: no name error parsing attribute name attributes construct error Couldn't find end of Start Tag n line 1 xmlParseEntityRef: no name xmlParseEntityRef: no name StartTag: invalid element name Opening and ending tag mismatch: link line 1 and head AttValue: " or ' expected attributes construct error Couldn't find end of Start Tag body line 1 Entity 'nbsp' not defined Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: meta line 1 and body Opening and ending tag mismatch: head line 1 and html Premature end of data in tag html line 1
mercredi, 12 août 2015 08:15

L’Eglise prend soin des migrants

Manifestation autour du refuge de saint laurent CC(by-nc-nd) Gustave Deghilage via https://flic.kr/p/rJNm4gProtestinfo propose régulièrement des éditos rédigés par des membres des rédactions de Médias-pro.

Joël Burri, rédacteur responsable de Protestinfo, revient sur l’étonnante opposition du Conseil synodal vaudois à l’occupation de Saint-Laurent

Photo: Manifestation autour du refuge de saint laurent (9 mai 2015) CC(by-nc-nd) Gustave Deghilage

Six migrants, principalement érythréens, occupent depuis début mars l’église Saint-Laurent au centre de Lausanne. Ils ont été bien accueillis par les croyants habitués des lieux. Les membres du «collectif R», comme se nomment ces occupants et leur groupe de soutien ont même régulièrement participé comme bénévoles au culte dominical. Par contre, le Conseil synodal de l’Eglise évangélique réformée (EERV), l’exécutif au niveau cantonal de l’Eglise demande la fin de l’occupation.

Chemin de méditation au parc de MilanLes communautés musulmane, juive, baha’ie, bouddhiste et chrétienne proposent un parcours méditatif au parc de Milan, à Lausanne. Quinze postes questionnent les relations entre écologie et spiritualité, jusqu’au 15 septembre prochain.

Des troncs d’arbres surmontés de pancartes sont répartis sur l’ensemble du parc de Milan: «Islam: sur la terre», «La terre vue du judaïsme», «Arbre et vie spirituelle», «Dieu – l’homme – la nature». Les quinze panneaux thématiques proposent des pistes de réflexion et des informations sur les relations entre écologie et spiritualité. Cinq traditions religieuses expliquent leur regard sur l’environnement. 

mercredi, 06 mai 2015 08:10

Brèves

L’Assemblée de l’EPG
Biographie d’un moine de Tibhirine à la Fusterie
A l’origine des expressions
Deux sites web autour du «pèlerinage de justice et de paix»
Daniel Marguerat analyse les Actes des apôtres
Tout savoir sur les cathédrales gothiques

occupation saint lauSix requérants d’asile érythréens et éthiopiens dont la Suisse refuse de statuer sur le cas, en application des accords de Dublin et des militants pro-asile, occupent depuis dimanche le temple du centre-ville lausannois. Pour les autorités religieuses, il s’agit d’une instrumentalisation politique.

Par Joël Burri

«Je préfère mourir en Erythrée que vivre en Italie», déclarait lundi devant la presse l’un des six migrants occupant depuis dimanche l’église Saint-Laurent à Lausanne. Ce jeune déserteur risque dans son pays torture, prisons à vie, voire exécution, mais il se déclare davantage traumatisé par le traitement qui lui a été réservé par les services de l’immigration italiens. Or, en vertu des accords de Dublin, c’est vers ce pays que la Suisse veut le renvoyer. En effet, cet accord international prévoit qu’en principe, le pays par lequel un requérant d’asile est entré dans l’Espace Schengen est responsable de statuer sur la demande.

Capture d'écran «L'Oasis des mendiants» Médiateur avec la communauté rom à Lausanne, le sergent de police retraité Gilbert Glassey est le fil rouge dans un film documentaire. Soufflant.

Propos recueillis par Vincent Volet, «Bonne nouvelle»

Qu’est-ce que cela vous fait de devenir une vedette de cinéma?

Ce n’est pas moi qui suis mis en avant dans le film «L’oasis des mendiants». C’est plutôt la situation de la communauté rom à Lausanne. Tout le monde peut les voir la journée sur les trottoirs. Le film fait découvrir quelle est leur vie, quels sont les matins et les soirs de ces gens.

© 2019 Protestinfo