×

Message

Failed loading XML... attributes construct error Couldn't find end of Start Tag link line 1 xmlParseEntityRef: no name xmlParseEntityRef: no name error parsing attribute name attributes construct error Couldn't find end of Start Tag n line 1 xmlParseEntityRef: no name xmlParseEntityRef: no name StartTag: invalid element name Opening and ending tag mismatch: link line 1 and head AttValue: " or ' expected attributes construct error Couldn't find end of Start Tag body line 1 Entity 'nbsp' not defined Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: meta line 1 and body Opening and ending tag mismatch: head line 1 and html Premature end of data in tag html line 1

La chapelle du Foyer du Servan, construite en 1960. ©célébrer.ch/AUJRéalisé par des étudiants de master en histoire de l’art, l’ouvrage collectif Lausanne – les lieux du sacré fait le portrait de trente lieux de cultes lausannois. Entre articles historiques et itinéraires dans la ville, rencontre avec le professeur Dave Lüthi, investigateur du projet.

Photo: La chapelle du Foyer du Servan, construite en 1960. ©célébrer.ch/AUJ

Par Laurence Villoz

Publié début décembre 2016, le collectif Lausanne - les lieux du sacré présente 30 édifices religieux de la cité vaudoise du XIXe au XXe siècle. Réalisé par des étudiants de master en histoire de l’art sous la direction du professeur Dave Lüthi, ce guide grand public se destine autant aux habitants de la région qui souhaitent redécouvrir le patrimoine qu’aux touristes qui visitent la ville. Après les écoles, les parcs et les jardins publics, la collection Architecture de poche passe à la loupe les lieux de culte. Rencontre avec le professeur Dave Lüthi, à l’origine de ces travaux.

Screenshot SaintFVisite en mode spirituel ou culturel, le temple du centre lausannois dispose désormais de son guide interactif.

Par Joël Burri

«En produisant des applications pour nos grands temples, nous n’avons pas pour but de prouver que notre Eglise sait s’adapter», prévient Line Dépraz, membre du Conseil synodal (exécutif) de l’Eglise évangélique réformée du canton de Vaud (EERV). «Par contre, c’est un outil que nous avons voulu créer pour rejoindre les gens dans leurs habitudes et leurs réflexes.» Après la cathédrale de Lausanne et l’abbatiale de Romainmôtier, l’église Saint-François à Lausanne, dispose à son tour d’une application pour smartphone et tablettes. Un guide interactif qui permettra au visiteur du monument de «découvrir et comprendre les signes chrétiens de l’édifice, souvent méconnus de nos contemporains.»

vendredi, 07 octobre 2016 08:20

Georges Brassens s’invite au culte

Culte BrassensDans ses chansons, Georges Brassens s’adresse souvent aux croyants. Ces derniers sont invités à écouter le chansonnier lors d’une célébration.

Par Joël Burri

Photo: Séance de travail pour le culte Brassens de ce dimanche. De gauche à droite: Erika Stalkup, pasteure; Gaël Liardon, musicien; Olivier Bauer, professeur de théologie pratique.

Ce dimanche à l’Eglise méthodiste de Lausanne, sur la place de la Riponne, les fidèles pourront chanter «Chanson pour l’Auvergnat», au moment de la louange et après la confession des péchés, c’est avec «Celui qui a mal tourné» qu’ils accueilleront le pardon. Durant la prédication, ils seront amenés à se demander d’où vient la foi, en s’appuyant non seulement sur le texte biblique du bon Samaritain mais aussi sur «le mécréant» («Je voudrais avoir la foi, la foi de mon charbonnier qui est heureux comme un pape et con comme un panier.»)

Daniel Fatzer et son groupe militent devant la CathédraleLa bouche recouverte de scotch noir, quelques membres du Mouvement citoyen Saint-Laurent-Eglise ont manifesté, samedi 3 septembre, devant la Cathédrale de Lausanne, lors du culte de consécration des nouveaux ministres.

Photo: Daniel Fatzer et des membres des mouvements qui le soutiennent en face de l'entrée de la Cathédrale.

Par Laurence Villoz

«Nous sommes là pour distribuer notre manifeste et sensibiliser les gens au fait que l’Eglise peut fonctionner différemment. Nous demandons des médiations avec des médiateurs externes à l’Eglise», explique Vincent Léchaire, porte-parole du Mouvement citoyen Saint-Laurent-Eglise. Samedi 3 septembre, le jour de la fête annuelle de l’Eglise évangélique réformée vaudoise (EERV), le pasteur Daniel Fatzer – dont la grève de la faim pour cause de licenciement avait secoué l’EERV en début d’été – accompagné de quelques membres du Mouvement citoyen Saint-Laurent-Eglise et de personnes qui soutiennent sa démarche a organisé une action visuelle à la sortie du culte de consécration des nouveaux ministres devant la Cathédrale de Lausanne.

Le nouveau siège de l'EERVFin juin, l’Eglise évangélique réformée du canton de Vaud a quitté ses locaux de la rue de l’Ale, à Lausanne, pour s’installer quelques rues plus haut dans l’historique siège et faculté de théologie de l’Eglise libre, la Môme. Entièrement restauré, le bâtiment est ouvert au public le 3 septembre prochain.

Photo: Le nouveau siège de l'EERV

Par Laurence Villoz

«De lourdes transformations ont été effectuées à la Maison des Cèdres. L’idée était de maintenir des éléments historiques de l’ancienne bibliothèque tout en favorisant une synergie entre les différents secteurs», explique Esther Gaillard, conseillère synodale de l’Eglise évangélique réformée vaudoise (EERV), qui était l'intermédiaire entre la Fondation des Terreaux et l'EERV. Fin juin, l’EERV a pris ses quartiers au chemin des Cèdres 7, à Lausanne, dans ce lieu hautement symbolique pour l’Eglise vaudoise. Mis à part une remise à neuf complète de la bâtisse, deux salles ont été créées en sous-sol et une pièce au deuxième étage a été aménagée en une petite chapelle.

© 2019 Protestinfo