×

Message

Failed loading XML... attributes construct error Couldn't find end of Start Tag link line 1 xmlParseEntityRef: no name xmlParseEntityRef: no name error parsing attribute name attributes construct error Couldn't find end of Start Tag n line 1 xmlParseEntityRef: no name xmlParseEntityRef: no name StartTag: invalid element name Opening and ending tag mismatch: link line 1 and head AttValue: " or ' expected attributes construct error Couldn't find end of Start Tag body line 1 Entity 'nbsp' not defined Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: meta line 1 and body Opening and ending tag mismatch: head line 1 and html Premature end of data in tag html line 1

Après la décision du Tribunal fédéral jugeant les exclusions de périmètre conformes à la constitution, deux villes romandes envisagent la possibilité d’adopter un règlement ad hoc. Des mesures d’accompagnement sont prévues.

Plus de 700 fidèles se sont réunis dimanche soir à la Cathédrale de Lausanne en solidarité avec les requérants d’asile établis dans le canton de Vaud et menacés de renvoi. Cette cérémonie œcuménique marquait la fin d’un Jeûne de trois jours décreté par les Eglises catholique et réformée du canton. En y prenant part, les quelques centaines de jeûneurs ont clairement voulu montrer qu’ils sont proches des réfugiés déboutés et des sans-papiers. « Par cette privation de nourriture, les deux Eglises ont voulu être également en pensée avec les sept conseillers d’Etat » a exprimé le pasteur Guy Dottrens devant l’assemblée. Dans ses paroles d’accueil, le président du Conseil synodal de l’EERV, M. le diacre Henri Chabloz, a rappelé le sens biblique de ces trois jours de Jeûne: trois jours pour passer de la mort à la vie, trois jours entre le repas du Jeudi-Saint avant la crucifixion de Jésus-Christ et le repas des compagnons d’Emaüs, le découvrant ressuscité le dimanche soir suivant.

vendredi, 03 septembre 2004 13:33

Du neuf à la cathédrale de Lausanne

Comme prévu, la cathédrale de Lausanne s’ouvre aux autres confessions. Sous l’égide du Conseil des Eglises chrétiennes du canton de Vaud (CECCV), chaque premier dimanche du mois à 18 heures, un nouveau type de célébration y verra le jour. Ouvertes à tous, ces « célébrations mensuelles de la Parole » permettront à chaque communauté de présenter sa tradition liturgique à tour de rôle. Centrées sur la Parole de Dieu, d’où leur nom, ces cultes ne comprendront ni Cène, ni Eucharistie. Dimanche, l’Eglise réformée vaudoise (EERV) a ouvert les feux. Suivront l’Eglise catholique vaudoise (3 octobre), la Fédération évangélique vaudoise (7 novembre) et l’Eglise anglicane (5 décembre, Carol Service).

Réagissant à une proposition émise par le député libéral Jacques-André Haury en décembre 2002, l’Eglise réformée du canton de Vaud ouvre la cathédrale de Lausanne, haut lieu de culte protestant depuis 1536, aux autres communautés chrétiennes. Les catholiques pourront désormais y célébrer des messes lors d'occasions particulières. Les prières quotidiennes seront animées par une équipe œcuménique. Chaque premier dimanche du mois, une communauté différente dirigera une célébration de la Parole, sans Cène, dans l'esprit de sa tradition. Evénement historique : le 13 novembre prochain, la cathédrale accueillera une messe, la seconde depuis 1536, à l’occasion de la Journée des peuples où seront invitées les différentes communautés étrangères. Cette ouverture est l'aboutissement d'un long processus de rapprochement entre les différentes communautés confessionnelles, dont les signes visibles ont été les 3 célébrations oeucuméniques de Lausanne depuis 2000.

A l’occasion du bicentenaire du canton de Vaud, le Conseil des Eglises chrétiennes, issu de la maison du dialogue de l’Arzillier, invite les chrétiens à se rassembler pour la 4e célébration oecuménique qui aura lieu le dimanche 7 septembre à 18 heures à la cathédrale de Lausanne. Les autorités politiques cantonales seront conviées à ce service interconfessionnel, de même que tous ceux qui ont participé à la rédaction de la nouvelle Constitution. La célébration veut rappeler que les Eglises sont partie prenante de la vie du canton et inviter à la prière dans un esprit de jeûne, de partage et de solidarité. Il s'agit d'une nouvelle occasion de renforcer des liens d’amitié et de fraternité et d'un appel à travailler ensemble à la réconciliation et à l’unité visible de tous les chrétiens.

© 2019 Protestinfo