×

Message

Failed loading XML...
Failed loading XML... attributes construct error Couldn't find end of Start Tag rss line 1 Extra content at the end of the document

AperiCIP JURA protestantL’identité protestante d’un canton se mesure-t-elle au taux de remplissage d’une église? Plusieurs spécialistes ont débattu autour d’une table ronde à Tramelan ce mois d’avril.

Par Caroline Amberger

Si Florence Hostettler prêche parfois seulement devant 20 personnes cela ne la décourage pas. Cette étudiante en théologie et animatrice en paroisse à Bévilard assume l’idée de privilégier la qualité à la quantité. «Je n’ai pas besoin d’une église pleine à craquer. Si les personnes sont pleinement et librement là, qu’elles ressortent avec un souffle nouveau, même si c’est tout petit, pour moi, témoigner pour un brin d’herbe cela en vaut toujours la peine» assure-t-elle durant un débat autour de la question: «Le Jura bernois est-il encore protestant» à Tramelan.

Piano à Saint-Ursanne ©Crescendo-jura.chChaque été les festivals de musique foisonnent. Au fil des ans, Piano à Saint-Ursanne et Les Jardins musicaux, à Cernier, sont devenus des rendez-vous incontournables. Clé de leur succès, une programmation aboutie et des interprètes de renom ou en devenir. Le tout dans des lieux emblématiques: le cloître de la collégiale et la Grange aux concerts.

Photo: Piano à Saint-Ursanne ©Crescendo-jura.ch

Par Nicolas Bringolf, «La Vie protestante – Neuchâtel-Berne-Jura» 

Pour sa 13e édition, Piano à Saint-Ursanne se déroulera du 2 au 12 août. Les douze concerts qui figurent à l’affiche se déclineront «Autour de Frédéric Chopin». Ce fil rouge offrira un regard panoramique sur l’œuvre du compositeur et pianiste polonais. Totalement dévoué au piano, souverain dans les domaines du prélude, de l’étude, de la mazurka et de la polonaise, Chopin fut également créateur de sonates, de ballades, de scher­zos et d’impromptus. Sous les doigts des pianistes invités et au fil de la programmation, le public retrouvera ces différents genres musicaux mis en miroir avec d’autres compositeurs et d’autres pages du répertoire. Invité spécial du festival, le pianiste italien Pietro Di Maria ouvrira les feux. Parmi les 14 pianistes à l’affiche, citons, notamment, la jeune Russe Varvara – lauréate du concours Géza Anda en 2012 –, le Français Jean-Marc Luisada, pour un retour fort attendu, ainsi que Giovanni Bellucci. Le grand pianiste italien sera le 100e pianiste à se produire sur la scène ursinienne.

Assemblée de l'Eglise du Jura, Pierre Bohrer, LDDRéunie en assemblée samedi à Delémont, l’Eglise réformée du canton du Jura a renouvelé ses autorités. Le rapprochement entre paroisses est l’un des principaux défis pour la législature qui s’ouvre.

Photo: Pierre Bohrer, LDD

Par Gilles Bourquin, La Vie protestante Neuchâtel, Berne, Jura

«Les effectifs de nos instances dirigeantes et de nos commissions sont au complet, tant au niveau cantonal que paroissial, ce qui montre une motivation au sein de notre Eglise» s’est réjoui le pasteur de Porrentruy et conseiller d’Eglise Yvan Bourquin, après l’Assemblée constitutive de la législature 2016-2020 de l’Eglise réformée évangélique de la République et Canton du Jura, qui s’est tenue le samedi 30 avril 2016 à Delémont.

L'Assemblée de l'Eglise réformée jurassienneLes délégués de l’Eglise réformée jurassienne ont accepté le budget 2016 à l’unanimité, lors de l’Assemblée qui a eu lieu le 28 novembre à Saignelégier.

Photo: L'Assemblée de l'Eglise réformée jurassienne © GBO

Par Gilles Bourquin, «La Vie protesante» Neuchâtel-Berne-Jura

L’Assemblée de l’Eglise réformée évangélique de la République et Canton du Jura s’est tenue le samedi 28 novembre 2015 à Saignelégier. Le budget 2016 présentant un bénéfice prévisible de 36'600 francs a été accepté à l’unanimité.

Les organisateurs de l'édition 2015 d'«Osez le jour» Pour sa 3e édition, «Osez le jour» la rencontre des paroisses réformées de l’arrondissement jurassien (Jura bernois et canton du Jura) aura pour thème «L’Eglise vit le jour et la nuit». Les participants expérimenteront la vie d’Eglise, en contemplant des vitraux, en faisant une expérience de physique, par le jeu, la peinture, la photographie, la musique ou la méditation.

Photo: Les organisateurs de l'édition 2015 d'«Osez le jour». De gauche à droite: Alain Wimmer, Marie-Louise Hoyer, Aline Gagnebin, Niels John et Willy Mathez

Par Joël Burri

«Notre objectif est de faire entrer les participants dans un langage différent; de pouvoir dire des convictions de foi dans un langage autre», explique Alain Wimmer, responsable de la formation au Centre de Sornetan (BE) et membre du groupe d’organisation de la 3e édition d’«Osez le jour». Tous les deux ans, cette manifestation réunit les réformés du jura et du jura bernois, mais reste ouverte à tous. «Lors des précédentes éditions, les gens en repartaient avec une certaine énergie qu’ils pouvaient partager. Le sentiment d’appartenir à une communauté plus grande que leur paroisse», s’entousiasme le diacre Willy Mathez, également membre du groupe d’organisation.

© 2017 Protestinfo | création site :