×

Message

Failed loading XML...
Failed loading XML... attributes construct error Couldn't find end of Start Tag rss line 1 Extra content at the end of the document
jeudi, 18 mai 2017 08:00

Brèves

Sur les traces de Marie Torel 
L’intégrale de la correspondance de Théodore de Bèze 
Formation pour les organisations musulmanes

Dituria salle de priere ©C. AmbergerSur fond de polémique l’association Dituria organise une journée portes ouvertes pour inaugurer son nouveau centre culturel et cultuel le 20 mai prochain

Par Caroline Amberger

«Tous les indicateurs sont au vert: Dituria ce sont des musulmans modérés qui respectent la laïcité et ont une volonté d’ouverture aux autres, il n’y a aucun souci avec cette association sur la commune», a assuré Xavier Magnin, conseiller administratif de la Commune de Plan-les-Ouates lors de la conférence de presse ce 10 mai. Si les médias étaient convoqués dans les nouveaux locaux de l’association à Plan-les-Ouates c’était pour présenter les festivités liées à l’inauguration des lieux, mais la polémique lancée dans un quotidien occupait les esprits. «La communauté albanophone a agi en toute transparence contrairement à certains propos tenus dans la presse», a rectifié l’élu.

Une femme musulmane avec son enfantLes naissances musulmanes devraient dépasser les naissances chrétiennes d'ici 2035. Les parents musulmans sont plus jeunes et plus fertiles.

Photo: © RNS/Reuters

Par Lauren Markoe (RNS/Protestinter)   

En 20 ans, le nombre de bébés musulmans naissant devrait dépasser les naissances chrétiennes - bien qu'il y ait encore actuellement davantage de chrétiens dans le monde. Les musulmans représentent actuellement environ 24% de la population mondiale, contre 31% pour les chrétiens, selon l’Institut de recherches le Pew Research Center. Mais une nouvelle étude de ce centre a révélé qu’en raison des taux de fécondité plus élevés et d'une population relativement jeune, le nombre de bébés musulmans est en augmentation.


Pour lire cet article vous avez besoin de 1 credit(s), Acheter des crédits.

Manifestation contre l’interdiction d’immigration en janvier à Washington CC(by-nc-nd) Susan Melkisethian via https://flic.kr/p/QomirwSi des voix se sont fait entendre pour dénoncer la politique anti-immigration de Donald Trump, les sondages montrent que ni en Amérique ni en Europe les populations silencieuses ne condamnent unanimement la politique du nouveau président des Etats-Unis.

Photo: Manifestation contre l’interdiction d’immigration en janvier à Washington CC(by-nc-nd) Susan Melkisethian

Par Tom Henegan, Paris, RNS/Protestinter

Alors que des Américains ont manifesté contre la récente interdiction d’entrée sur le territoire prononcée par le président Trump à l’encontre des citoyens de sept pays majoritairement musulmans, des manifestants à Londres, Paris, Berlin et d’autres villes européennes se sont joints au mouvement. Mais de l’autre côté de ce côté de l’Atlantique, le message semblait être «nous sommes avec vous».


Pour lire cet article vous avez besoin de 1 credit(s), Acheter des crédits.

Hermen et Maya ShastriLa présence de l’islam sunnite s’accentue dans tous les aspects de la vie quotidienne malaisienne. Introduction de la charia ou tension autour de l’usage du mot «Allah» par des non-musulmans pour désigner Dieu, inquiètent les fidèles des confessions minoritaires.

Photo: Hermen et Maya Shastri, ©Esther R. Suter

Par Esther R. Suter, Kuala Lumpur, Malaisie

L’islam en tant que religion de l’état se positionne de plus en plus dans la sphère politique. Ce changement touche l’équilibre entre les religions, constate avec d’autres Hermen Shastri. Ce pasteur méthodiste et secrétaire général du Conseil des Eglises de Malaisie est très familier avec la culture occidentale puisqu’il a obtenu son doctorat en 1989 à Heidelberg. Il s’engage beaucoup dans le dialogue interreligieux et dans les relations entre l’Etat malaisien et les religions. Avec une jeune femme engagée, Victoria Cheng, il était invité à participer à un échange informel à Kuala Lumpur, lors du séminaire interreligieux de l’Association internationale des femmes religieuses libérales (IALRW), présidée pour la première fois par une musulmane, Kamar Oniah Kamaruzaman.


Pour lire cet article vous avez besoin de 1 credit(s), Acheter des crédits.

© 2017 Protestinfo