×

Message

Failed loading XML... attributes construct error Couldn't find end of Start Tag link line 1 xmlParseEntityRef: no name xmlParseEntityRef: no name error parsing attribute name attributes construct error Couldn't find end of Start Tag n line 1 xmlParseEntityRef: no name xmlParseEntityRef: no name StartTag: invalid element name Opening and ending tag mismatch: link line 1 and head AttValue: " or ' expected attributes construct error Couldn't find end of Start Tag body line 1 Entity 'nbsp' not defined Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: meta line 1 and body Opening and ending tag mismatch: head line 1 and html Premature end of data in tag html line 1

Invités par l’association chrétienne neuchâteloise des LGBT+, Arc-en-ciel, l’auteur Michel Anquetil et le prêtre Joël Pralong offrent leur regard sur les couples homosexuels dans l’Église catholique.

Par Laurence Villoz

«Il faut faire évoluer la doctrine. La tradition à l’égard des homosexuels n’est plus supportable», lâche Michel Anquetil invité par Arc-en-ciel, l’association chrétienne neuchâteloise des LGBT+, dans le cadre d’une conférence sur la position de l’Église catholique face au mariage pour tous. Devant une trentaine de personnes, réunies mercredi 20 mars à la bibliothèque publique et universitaire de Neuchâtel, ce catholique français pratiquant a présenté son ouvrage «Chrétiens homosexuels en couple, un chemin légitime d’espérance» sorti en 2018.

Depuis le 1er janvier 2019, les couples homosexuels ont la possibilité de se marier civilement en Autriche. Désormais, ils peuvent aussi se marier à l’Église réformée.

Ref.ch/Protestinter - La cérémonie de mariage est désormais ouverte aux couples homosexuels, telle est la décision prise à l’unanimité par le synode de l’Église réformée autrichienne (dont le nom exact est Église évangélique réformée de la confession helvétique en Autriche), le 16 mars dernier. Pour la direction de l’Église, cela permettra d’atteindre l’égalité totale entre les couples homosexuels et hétérosexuels mariés. «La décision de notre synode d’introduire la cérémonie de mariage pour tous n’est pas un grand pas, mais un pas important pour notre Église réformée», a déclaré le président de l’Église, Thomas Hennefeld, à l’agence de presse protestante autrichienne.


Pour lire cet article vous avez besoin de 1 credit(s), Acheter des crédits.

Après à quatre jours de session extraordinaire, les méthodistes ont décidé de refuser la consécration et le mariage aux personnes LGBTQ. Une décision qui pourrait avoir de lourdes conséquences sur la cohésion de l’Église.

Par Emily McFarlan Miller, St Louis, Missouri, RNS/Protestinter

Réunis en session extraordinaire du 23 au 26 février, les délégués de l’Église méthodiste unie, aux États-Unis, ont décidé d’interdire la consécration et le mariage aux personnes lesbiennes, gays, bisexuelles, transsexuelles et queers (LGBTQ). Ce «plan traditionnel» a été adopté à 438 voix contre 384. C’était l’une des trois propositions pour que l’Église aille de l’avant sans se séparer. Toutefois, son adoption a laissé les partisans et les opposants inquiets face à l’avenir de la deuxième plus grande confession protestante du pays.


Pour lire cet article vous avez besoin de 1 credit(s), Acheter des crédits.

En refusant à ses employés toute relation sexuelle hors mariage hétérosexuel, la Société biblique américaine essuie une vague de démissions.

Par Yonat Shimron (RNS/Protestinter)

Les employés de la Société biblique américaine ont jusqu'à la fin du mois pour signer une déclaration dans laquelle ils promettent d’aller à l'église et de s’abstenir d'avoir des relations sexuelles avant le mariage, que l’entreprise définit comme liant un homme et une femme. Quiconque ne signe pas cet engagement à adhérer aux valeurs de l’entreprise se retrouvera sans emploi à partir du 1er février. Cette nouvelle politique a été introduite par le conseil d'administration de la Société en décembre 2017, donnant aux employés treize mois pour décider d’y apposer ou non leur signature. Le document prônant des valeurs chrétiennes conservatrices permettra à l’entreprise de congédier les employés LGBT et les hétérosexuels non mariés qui ne sont pas célibataires.


Pour lire cet article vous avez besoin de 1 credit(s), Acheter des crédits.

La question des droits des personnes lesbiennes, gays, bisexuelles, transgenres et queers fait débat aux États-Unis, notamment dans les milieux évangéliques.

Par Yonat Shimron (RNS/Protestinter)

Les Américains ont de nouveau vécu de profonds désaccords autour des droits des personnes lesbiennes, gays, bisexuelles, transgenres et queers (LGBTQ). Le 18 décembre dernier, Jack Philips, le propriétaire de la pâtisserie Masterpiece Cakeshop dans la banlieue de Denver, était de nouveau au tribunal affirmant que l'état du Colorado le punissait pour son refus de confectionner un gâteau qui cette fois aurait dû célébrer une transition de genre. En juin de la même année, la Cour Suprême avait statué en sa faveur lorsqu'il avait refusé de faire un gâteau pour un couple gay.


Pour lire cet article vous avez besoin de 1 credit(s), Acheter des crédits.

© 2019 Protestinfo