×

Message

Failed loading XML...

William Avon KeenAlors que les luttes des minorités sont souvent mises dans le même panier, les conservateurs religieux afro-américains ont en marre que leur combat soit comparé à celui des LGBT.

Photo: Le révérend William Avon Keen © RNS

Par Adelle M. Banks, Wahington, RNS/Protestinter

Le clergé conservateur afro-américain a accusé les activistes de la cause lesbiennes, gays, bisexuelles et transgenres (LGBT) de détourner le mouvement des droits civils. Les responsables religieux ont donc lancé une campagne pour soutenir un pâtissier du Colorado qui a refusé de réaliser un gâteau pour un mariage gay.


Pour lire cet article vous avez besoin de 1 credit(s), Acheter des crédits.

Un gâteau arc-en-ciel https://flic.kr/p/bp57k3L’affaire qui oppose un couple homosexuel et un boulanger reprendra cet automne, aux Etats-Unis. Le pâtissier avait refusé de réaliser un gâteau pour leur mariage, stipulant que ce genre d’union s’opposait à ses croyances.

Photo: CC (by) Joel Kramer 

Par Kimberly Winston (RNS/Protestinter)

Parfois, un gâteau de mariage est tout simplement délicieux. Et parfois, il représente une bataille au sujet du Premier Amendement. Ce nouveau trimestre, qui a débuté lundi 2 octobre, la Cour suprême entendra le fabricant de gâteau Masterpiece Cakeshop contre la Commission des droits civils du Colorado, dans «l'affaire des gâteaux». Elle a débuté en 2012, alors que deux hommes homosexuels se sont rendus dans une boulangerie de Lakewood, au Colorado, à la recherche d’un gâteau pour leur mariage.


Pour lire cet article vous avez besoin de 1 credit(s), Acheter des crédits.

Paray Le Monial ©Caroline ambergerLa communauté du renouveau charismatique catholique de l’Emmanuel à Paray-le-Monial (9000 habitants) en Bourgogne accueille plus de 200’000 pèlerins durant l’année. Six sessions d’une semaine ont lieu l’été et rassemblent à elles seules 30’000 participants. Accompagnement spirituel pour les homosexuels, camps Optimum destinés à la revirilisation masculine ou semaines de la bioéthique sont des thèmes proposés. Reportage

Par Caroline Amberger

Il est 8h30 du matin et la petite ville de Paray-le-Monial semble déjà en effervescence. D’énormes barnums ont pris place sur le parc du Moulin Liron attenant à la basilique. Un parking de voitures et de camping-cars orne l’entrée de ce festival religieux. Louanges, messes et veillées rythment les longues journées. Au choix des carrefours abordant des thématiques comme éducation, bioéthique, famille, sexualité, engagement chrétien dans la société. Des familles bon chic bon genre en shorts et mocassins à glands déambulent, beaucoup de jeunes et d’enfants sont sur le site. Les louanges, chants des missions évangéliques commencent à 9h. Chauffage de la salle digne d’un concert pop, l’ambiance monte rediffusée sur écrans géants. Les bras se lèvent, certains parlent en langue.


Pour lire cet article vous avez besoin de 1 credit(s), Acheter des crédits.

Formation homophobie LabL’Antenne LGBTI du Lab, soutenue par l’Eglise protestante de Genève a proposé une formation aux pasteurs et accompagnants jeunesse. Succès d’une première mouture pour prévenir l’homophobie et la transphobie.

Par Caroline Amberger 

«Nous sommes là parce qu’il y a une urgence et des besoins réels de la communauté LGBTI», a déclaré Adrian Stiefel, chargé de ministère et responsable de l’antenne LGBTI du Lab. (laboratoire de l’Eglise protestante de Genève) lors de cette première journée de formation qui a eu lieu mi-septembre à Genève. Confortablement installés dans les moelleux divans du Temple de Plainpalais, pasteurs, enseignants et travailleurs sociaux ont été subtilement invités à déconstruire les stéréotypes de genre et à prendre la mesure des souffrances que peuvent vivre tous ceux qui ne rentrent pas dans les cases d’une majorité présumée hétérosexuelle. Ouvrant la journée, Adrian Stiefel a témoigné de son parcours personnel, se revendiquant «à la fois gay et chrétien», fruit d’une réconciliation après la déconstruction d’enseignements littéralistes. Un dépérissement pour ce jeune croyant qui ne voyait pas sa foi le guérir de son orientation sexuelle comme l’église évangélique qu’il fréquentait le lui avait annoncée.

CulteLGBT ©LVDes groupes LGBTI voient le jour dans les Eglises réformées. Mardi soir, celui de Neuchâtel vivait sa première soirée grand public alors que celui de Genève méditait sur le sens de l’accueil au sein des Eglises.

Par Laurence Villoz et Joël Burri

«Les Eglises sont appelées à être les ferments de la société, mais la réalité montre que souvent ce sont plutôt des freins», a constaté le théologien Pierre Bühler, mardi 5 septembre au temple des Valangines à Neuchâtel. Il était invité de la première soirée publique de la nouvelle Association LGBTI et alliés «Arc-en-ciel». En automne 2016, le groupe chrétien Arc-en-ciel avait vu le jour et les responsables ont eu le désir d’en faire une association pour pouvoir organiser des événements publics promouvant l’inclusivité au sens large. Après un culte œcuménique, Pierre Bühler a proposé une réflexion sur la façon dont les Eglises se situent face à la question LGBTI et leurs réactions variées.

© 2017 Protestinfo