×

Message

Failed loading XML...
Failed loading XML... attributes construct error Couldn't find end of Start Tag link line 1 xmlParseEntityRef: no name xmlParseEntityRef: no name error parsing attribute name attributes construct error Couldn't find end of Start Tag n line 1 xmlParseEntityRef: no name xmlParseEntityRef: no name StartTag: invalid element name Opening and ending tag mismatch: link line 1 and head AttValue: " or ' expected attributes construct error Couldn't find end of Start Tag body line 1 Entity 'nbsp' not defined Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: meta line 1 and body Opening and ending tag mismatch: head line 1 and html Premature end of data in tag html line 1
vendredi, 21 décembre 2018 11:29

Une présence en cadeau

Comme chaque année à la période des fêtes, l’aumônerie œcuménique des hôpitaux universitaires de Genève (HUG) va remettre personnellement un petit cadeau aux deux mille patients actuellement hospitalisés. Financé par la population genevoise, ce petit geste représente plus qu’un objet bien emballé.

Par Myriam Bettens

«Bonjour, nous sommes les aumôniers des HUG et nous venons vous apporter un petit cadeau financé par les dons de la population genevoise.» Rachel Wicht, aumônière catholique, s’adresse à une femme alitée dans une unité d’orthopédie. Juste le temps de déposer sur la table de nuit le petit cadeau. La patiente tend déjà la main pour se saisir de celle de l’aumônière. «Je vais me faire opérer cet après-midi et j’ai peur», lui dit-elle de but en blanc. Rachel Wicht, sa main dans celle de la patiente, la rassure et lui propose de repasser la voir plus longuement dans l’après-midi. Cette femme, comme de nombreux autres patients, ne rentrera pas à temps pour passer les fêtes entourée de sa famille. «Ce petit présent signifie aussi que quelqu’un pense à eux. Plus qu’un objet, c’est notre présence qui compte», explique l’aumônière.

lundi, 21 juillet 2014 08:15

L’art d’accompagner la fin de vie

Une poche de perfusion CC(by-nc-sa) TschoerdaDepuis trois ans, tous les étudiants en médecin de l’Université de Munich sont formés à l’accompagnement spirituel dans le cadre des cours en soins palliatifs. Une expérience pionnière mise sur pied par le Dr Gian Domenico Borasio, désormais chef du Service des soins palliatifs du CHUV, qui pourrait faire école en Suisse. Tour d’horizon.

Par Aline Bachofner, La Vie protestante – Genève

Photo: CC(by-nc-sa) Tschörda

«Mourir»*, c’est le sobre titre de l’ouvrage du Dr Gian Domenico Borasio, paru le 24 avril dernier. Dans ce petit condensé de 160 pages, le neurologue italien aborde tous les points essentiels des soins palliatifs aussi bien bien sur le plan physique, psychique que spirituel. Aujourd’hui, chef du Service des soins palliatifs du CHUV, il a occupé la chaire de médecine palliative de l’Université de Munich de 2006 à 2011. Il y a créé un centre interdisciplinaire pour la médecine palliative en s’associant les compétences de professeurs en assistance sociale et en assistance spirituelle (Spiritual care)… Une petite révolution dans le monde très cloisonné de la médecine académique.

© 2019 Protestinfo