×

Message

Failed loading XML... attributes construct error Couldn't find end of Start Tag link line 1 xmlParseEntityRef: no name xmlParseEntityRef: no name error parsing attribute name attributes construct error Couldn't find end of Start Tag n line 1 xmlParseEntityRef: no name xmlParseEntityRef: no name StartTag: invalid element name Opening and ending tag mismatch: link line 1 and head AttValue: " or ' expected attributes construct error Couldn't find end of Start Tag body line 1 Entity 'nbsp' not defined Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: meta line 1 and body Opening and ending tag mismatch: head line 1 and html Premature end of data in tag html line 1

Affiche du dernier «chez theo»Les «Midis de la Fusterie» s’essaient depuis un peu plus d’une année à un nouveau type de rencontres, qui allient réflexion théologique, spiritualité et convivialité. Les cafés théologiques «Chez Théo» ont rencontré leur public. Un premier bilan qui donne envie que l’aventure continue.

Par Elisabeth Schenker

«Quel est le sens de la croix?» La question peut paraître ardue pour être traitée autour d’un café le temps d’une pause de midi. Pourtant c’est le défi qu’a relevé Andreas Dettwiler, professeur de Nouveau Testament à la faculté autonome de théologie, le 2 avril passé. De fait, le rendez-vous mensuel avec un théologien que propose l’Espace Fusterie depuis une année maintenant a trouvé son public. Entre 20 et 25 personnes de milieux très diversifiés participent régulièrement, dont quelques habitués.

stand bible CC(by-sa) George Redgrave via https://flic.kr/p/fpvYBPLe Réseau évangélique suisse se réjouit de la première décision du Tribunal administratif de première instance dans le différend qui oppose plusieurs de ses membres à la Ville de Genève qui a récemment changé sa pratique et s’est montrée très restrictive en matière d’autorisation de stands pour les associations religieuses. La Ville étudie la possibilité de faire recours.

Photo: CC(by-sa) George Redgrave

Par Joël Burri

Interdire aux associations religieuses de tenir des stands en ville afin de prévenir l’envahissement du domaine public est «clairement disproportionné», selon le Tribunal administratif de première instance cité par un communiqué diffusé le 23 mars par le Réseau évangélique suisse.

temple malagnouLe Consistoire de l’Eglise protestante de Genève a adopté des définitions théologiques des différentes fonctions dans l’Eglise et a soulevé plusieurs questions quant aux différents rôles joués par les collaborateurs de l’Eglise, en particulier en ce qui concerne la nouvelle fonction de prédicateur-laïc.

Par Joël Burri

Qu’est-ce qu’un diacre? Qu’est-ce qu’un pasteur? Réuni jeudi 12 et vendredi 13 mars au Temple de Malagnou (photo), le Consistoire, organe délibérant de l’Eglise protestante de Genève (EPG), a adopté un rapport sur la «théologie des ministères». Pour répondre à ces questions, il aura fallu près de huit ans, puisque le mandat de «donner une définition théologique des ministères» avait été soumis à une commission en 2007. Depuis, sont en plus apparus les prédicateurs-laïcs ouvrant de nouvelles questions.

Matthieu MegevandA 31 ans, le Genevois Matthieu Mégevand, succède à Gabriel de Montmollin à la tête de Labor et Fides, principale maison d’édition protestante de langue française, spécialisée en sciences humaines et religieuses. Passionné d’histoire des religions, l’auteur de «Ce qu’il reste des mots», un roman sur le drame de Sierre paru en 2013, entrera en fonction en juillet 2015. Rencontre.

Photo: Matthieu Mégevand © Guillaume Mégevand

Par Laurence Villoz

En tant que futur directeur de Labor et Fides, en quoi va consister votre travail?

Les Editions Labor et Fides publient entre 30 et 35 livres par année. Ma principale tâche sera de choisir les ouvrages. Il s’agit de trouver des auteurs liés de près ou de loin avec l’intelligentsia protestante sous toutes ses formes, de lire les manuscrits tout en gardant une cohérence éditoriale. Mais le travail du directeur consiste également à gérer l’ensemble de la maison d’édition avec les autres collaborateurs: l’impression des livres, la promotion, les calendriers et tout le suivi administratif et financier. C’est un travail polyvalent, le directeur va aussi ranger des livres ou participer à des salons. Il faut être multitâche et c’est justement ce que je trouve passionnant. Bien que je reprenne le poste en juillet, j’y vais déjà une fois par semaine, actuellement, pour m’intégrer et comprendre le fonctionnement de la maison.

vendredi, 30 janvier 2015 08:15

Avocats de l’espoir auprès des étudiants

etudiant CC(by)Universiteitskrant Univers, https://flic.kr/p/9ipXcLA côté des conférences, des moments de méditation et de la gestion de lieux de recueillement, les aumôniers des hautes écoles ont une importante activité d’accueil et d’entretiens individuels avec des personnes de tous horizons et cultures. Rencontre avec quelques-uns de ces ministres, alors que les universités vivent au rythme des examens.

Photo: CC(by)Universiteitskrant Univers

Par Joël Burri

«Chaque année, je vois arriver des jeunes qui fondent en larmes à l’aumônerie», raconte Christian Vez aumônier à l’école polytechnique fédérale de Lausanne. «Cela arrive en général en fin de semestre quand ils doivent rendre de nombreux travaux et ne savent plus comment gérer cette somme de travail. Les examens par contre, ils y vont, quel que soit leur niveau de préparation.» L’aumônier leur apporte alors une écoute. «Souvent, je ne peux pas leur apporter de solution miracle, mais simplement le fait de parler de leur stress leur fait du bien.»

© 2019 Protestinfo