×

Message

Failed loading XML... attributes construct error Couldn't find end of Start Tag link line 1 xmlParseEntityRef: no name xmlParseEntityRef: no name error parsing attribute name attributes construct error Couldn't find end of Start Tag n line 1 xmlParseEntityRef: no name xmlParseEntityRef: no name StartTag: invalid element name Opening and ending tag mismatch: link line 1 and head AttValue: " or ' expected attributes construct error Couldn't find end of Start Tag body line 1 Entity 'nbsp' not defined Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: meta line 1 and body Opening and ending tag mismatch: head line 1 and html Premature end of data in tag html line 1

CALVIN BEZE KNOXDans son dernier documentaire, qui sera diffusé ce dimanche sur RTS Un, le réalisateur genevois Roland Pellarin raconte pour la première fois l’aventure chaotique de la construction du Mur des Réformateurs, à Genève. D’inspiration égyptienne, cette œuvre monumentale réalisée par quatre jeunes artistes novateurs a failli ne pas voir le jour. Rencontre.

Photo: Jean Calvin, Théodore de Bèze, John Knox © RPellarinMMXII

Par Laurence Villoz

Qu’est-ce qui vous a motivé à faire un documentaire sur le Monument international de la Réformation?

Je recherche perpétuellement de nouvelles idées. En 2007, ma sœur qui a fait des études en histoire de l’art, m’a suggéré de m’intéresser au Monument international de la Réformation. Je me suis rendu compte qu’il n’existait aucun film sur ce sujet, ce qui m’a paru bizarre. En même temps, je n’étais pas si étonné, car j’ai fait quatre ans d’étude au Collège Calvin et je n’ai pas lu la moindre ligne de Calvin.

Une partie du personnel du COE en mars 2015 ©COE/Albin HillertLe Conseil œcuménique des Eglises va procéder à une réduction d’effectifs. Si actuellement 115 personnes travaillent pour l’ONG à Genève, ce nombre sera réduit de huit. La revalorisation du franc serait à l’origine des difficultés financières de l’organisation.

Photo: ©COE/Albin Hillert

Par Joël Burri

Le Conseil œcuménique des Eglises (COE), qui regroupe la plupart des Eglises orthodoxes, un grand nombre d’Eglises anglicanes, baptistes, luthériennes, méthodistes et réformées, ainsi que de nombreuses Eglises unies et indépendantes, soit 500 millions de croyants, est touché de plein fouet par le renchérissement du franc suisse. En effet, l’organisation basée à Genève vit des contributions des quelque 345 Eglises membres issues d’une bonne centaine de pays et territoires, mais paie son personnel en francs suisses.

Gabriel de Montmollin (DR)C’est à Gabriel de Montmollin –théologien et ancien directeur des éditions Labor et Fides– que le Consistoire –l’organe délibérant de l’Eglise protestante de Genève (EPG)– a demandé, l’an dernier, d’analyser le travail et le fonctionnement des aumôneries actives dans le secteur social. Son rapport permettra à l’Eglise de mieux les organiser. Il lui donne également des arguments de poids au moment où s’engagent des négociations avec l’Etat autour du statut et du financement de ces activités. Nous l’avons rencontré

Elisabeth Gangloff-Parmentier ©Jean-Daniel MacchiDès la rentrée de cet automne, deux professeurs de théologie pratique entreront en fonction. L’une à Genève et l’autre à Lausanne. Si le nom du ou de la titulaire lausannois n’est pas encore connu, l’Université de Genève a annoncé la nomination d’Elisabeth Gangloff-Parmentier, spécialiste du dialogue interconfessionnel et interreligieux et du dialogue entre théologie féministe et théologie classique.

Photo: JDM

Par Joël Burri

«Du point de vue de Lausanne, il nous semble que c’est un coup de maître que d’avoir attiré une spécialiste de cette envergure», complimente Jörg Stolz, doyen de la Faculté de théologie et de science des religions de l’Université de Lausanne. Signe de collaboration entre les deux universités, il était présent à la Faculté autonome de théologie de l’Université de Genève pour la présentation à la presse, jeudi matin, de la première titulaire de la chaire de théologie pratique «Irène Pictet», financée par un mécène.

temple malagnouLe Consistoire, organe délibérant de l’Eglise protestante de Genève (EPG) se réunissait jeudi et vendredi au temple de Malagnou (photo). Finances, groupes de jeunes et nom des employés laïcs étaient notamment au programme de cette session.

Par Elisabeth Schenker et Joël Burri

Les jeunes de 20 à 30 ans se sentent «trop vieux pour être dans les groupes des post-catéchisme, et trop jeunes pour entrer dans nos paroisses», a lâché André Assimacopoulos devant le Consistoire, organe délibérant de l’Eglise protestante de Genève (EPG). Le président du service catéchèse, formation et animation (SCFA), avant de passer le micro aux jeunes représentants de la commission, qui ont exposé vendredi soir leur rapport et leurs demandes.

© 2019 Protestinfo