×

Message

Failed loading XML... attributes construct error Couldn't find end of Start Tag link line 1 xmlParseEntityRef: no name xmlParseEntityRef: no name error parsing attribute name attributes construct error Couldn't find end of Start Tag n line 1 xmlParseEntityRef: no name xmlParseEntityRef: no name StartTag: invalid element name Opening and ending tag mismatch: link line 1 and head AttValue: " or ' expected attributes construct error Couldn't find end of Start Tag body line 1 Entity 'nbsp' not defined Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: meta line 1 and body Opening and ending tag mismatch: head line 1 and html Premature end of data in tag html line 1
jeudi, 03 novembre 2016 15:30

La Réforme, pilier de notre monde moderne

berset locherDurant l’année du jubilé des 500 ans de la réforme protestante, un camion parcourra l’Europe. L’exposition qui se trouve à bord, et les activités organisées par les villes hôtes invitent à la réflexion sur le rôle de la Réforme non seulement pour l’Eglise, mais pour toute la société.

Par Joël Burri et Noriane Rapin

Photo: Alain Berset et Gottfried Locher

«La réforme est aussi importante pour les autres confessions et pour les athées. Elle n’appartient pas qu’aux réformés», a déclaré le Conseiller fédéral Alain Berset devant une foule réunissant de nombreuses personnalités politiques ainsi que des dignitaires religieux suisses et européens. «La Réforme est un pilier du monde moderne, avec l’Etat de droit et les Droits humains», a ajouté le socialiste qui participait à l’inauguration officielle du «camion de la réforme», un véhicule qui va parcourir l’Europe pour «raconter et emporter des histoires» dans soixante-sept villes d’Europe pour finir son périple à Wittenberg dans une année, le 31 octobre 2017, soit exactement 500 ans après le mythique affichage par Luther des 95 thèses contre les Indulgences.

Alep en 2014 https://flic.kr/p/rRuB2GAlors que la guerre en Syrie déchire le pays depuis plus de cinq ans, des millions d’habitants ont fui pour rester en vie. Arrivée il y a trois ans à Genève, une famille originaire d’Alep raconte son histoire. Témoignage.

Photo: Alep en 2014 CC (by-nc-nd) Xinhua/Pan Chaoyue 

Par Laurence Villoz

Fuyant la guerre en Syrie, Jessy, son mari Pierre et leurs trois enfants alors âgés de quatre mois, trois ans et cinq ans sont arrivés à Genève en décembre 2013. Ce couple de chrétiens d’Alep, âgé de 36 et 38 ans, parlant couramment le français, raconte comment ils se sont adaptés à leur nouvelle vie ainsi que les difficultés qu’ils ont rencontrées en arrivant en Suisse. 

temple malagnouRéunis pour la première session de la nouvelle législature, les 22 et 23 septembre au Centre paroissial de Malagnou, les membres du Consistoire de l’Eglise protestante de Genève ont abordé les orientations stratégiques à adopter pour les quatre prochaines années.

Photo: le temple de Malagnou

Par Laurence Villoz

«Le défi pour cette nouvelle législature est de mettre en œuvre notre vision de l’Eglise», lâche Emmanuel Fuchs, le président du Conseil du consistoire (exécutif) de l’Eglise protestante de Genève (EPG). «Pour atteindre cet objectif, nous sommes allés à la rencontre des différentes régions pour faire un tour d’horizon des défis et des questionnements auxquels nous sommes confrontés. Le processus de régionalisation nous est imposé par la diminution des forces, mais la mise en œuvre dépasse la régionalisation, nous devons équilibrer nos forces à travers les différents ministères, les aumôneries ainsi que les ministères pionniers. Quand j’ai commencé, nous étions 100 équivalents plein temps (EPT). Maintenant, nous sommes 42 EPT», a ajouté Emmanuel Fuchs.

Brochure sur la laïcité à l'écoleLe département de l’instruction publique, de la culture et du sport du canton de Genève distribuera une brochure sur la laïcité à tous ses collaborateurs, lors de la rentrée scolaire. Le but consiste à rappeler les règles, tout en promouvant le dialogue.

Photo: La brochure illustrée par Zep

Par Laurence Villoz

«Face aux interrogations et aux hésitations des enseignants qui sont de plus en plus fréquemment confrontés à des questions en lien avec la laïcité et les religions, nous avons senti qu’il était nécessaire de rappeler les règles», explique la conseillère d’Etat socialiste, Anne Emery-Torracinta, devant la presse, vendredi 19 août, à Genève. «En particulier, c’est la polémique de juin 2015 autour de «l’Arche de Noé» de Benjamin Britten, pour savoir si on pouvait vraiment chanter cette œuvre dans une école laïque qui nous a amenés à réaliser ce travail». Ainsi, dès la rentrée scolaire, le département de l’instruction publique, de la culture et du sport distribuera à ses 9400 collaborateurs une brochure sur la laïcité à l’école.

injection héroïne CC(by-nc) WBEZ via https://flic.kr/p/iqSAeXEducateur spécialisé dans la toxicomanie, le Genevois Gérald Thévoz est aussi théologien. Il évoque la place de la spiritualité dans son travail et décrypte les liens qui existeraient entre la figure du toxicomane et celle de Jésus.

Photo: CC(by-nc) WBEZ 

Par Stéphane Herzog

Gérald Thévoz travaille depuis 1989 comme éducateur spécialisé en toxicomanie au sein de l’association genevoise Argos, au centre de jour Entracte. Dans les entretiens qu’il mène avec des usagers d’Argos – dont certains se déroulent en prison — la spiritualité et le religieux font parfois irruption. Le théologien de formation, qui a consacré sa thèse à la question de l’accueil de marginaux dans des familles (une expérience qu’il a lui-même menée en son temps), décrit une société où les toxicomanes représenteraient à la fois des repoussoirs et l’incarnation, poussée à l’extrême, du désir marchand de la consommation. Entretien.

© 2019 Protestinfo