×

Message

Failed loading XML... attributes construct error Couldn't find end of Start Tag link line 1 xmlParseEntityRef: no name xmlParseEntityRef: no name error parsing attribute name attributes construct error Couldn't find end of Start Tag n line 1 xmlParseEntityRef: no name xmlParseEntityRef: no name StartTag: invalid element name Opening and ending tag mismatch: link line 1 and head AttValue: " or ' expected attributes construct error Couldn't find end of Start Tag body line 1 Entity 'nbsp' not defined Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: meta line 1 and body Opening and ending tag mismatch: head line 1 and html Premature end of data in tag html line 1
mercredi, 09 octobre 2002 18:35

Une femme sur le Mur des Réformateurs

Grande première à Genève : le nom d’une femme sera inscrit dimanche 3 novembre, anniversaire de la Réformation, sur le Mur des Réformateurs. Il s’agit de Marie Dentière. Figure atypique de la Réforme francophone, amie de la reine Marguerite de Navarre, elle a côtoyé Farel, Calvin et les principaux Réformés de son temps. Née aux alentours de 1490, elle fut prieure du couvent des augustines de l’abbaye de Près, avant de se convertir aux idées de la Réforme luthérienne autour de 1524. elle quitta son couvent pour Strasbourg, où elle épousa Simon Robert, un ancien curé qui connaissait Farel et Bucer. Le couple s’installa à Bex, puis à Aigle où Simon Robert fut pasteur jusqu’en 1532, année de sa mort. Elle épousa ensuite Antoine Froment, compagnon de Farel.Le nouveau couple s’établit à Genève. Marie Dentière y publia anonymement « La guerre et délivrance de la ville de Genève »,où elle raconta sur le vif la passage de Genève à la Réforme, en donnant des événements une lecture théologique rivalisant avec les réformateurs de l’époque. »Elle fut un exemple fort de la participation des femmes de la Réforme à la vie sociale et religieuse de leur temps, dans les limites qui leur étaient permises.

«Nous tenons à ce que le fait religieux demeure présent dans la Constitution fédérale». Joël Stroudinsky, président de l’Eglise protestante de Genève est à nouveau monté au créneau pour défendre l’idée d’un article constitutionnel sur les religions, si l’article 72, alinéa 3, sur les évêchés, devait être balayé lors de la votation du 10 juin prochain. Cela dans le souci de garantir la paix et la pluralité religieuses.

Organisé par les Unions chrétiennes, le Festival de la BD de Genève se professionnalise et s'étoffe pour marquer son dixième anniversaire. L’édition 2000, entièrement gratuite, vise les familles. Elle se déroulera les 15, 16 et 17 septembre prochain, dans le quartier de la Jonction.

© 2019 Protestinfo