×

Message

Failed loading XML... xmlParseEntityRef: no name xmlParseEntityRef: no name error parsing attribute name attributes construct error Couldn't find end of Start Tag n line 1 xmlParseEntityRef: no name xmlParseEntityRef: no name StartTag: invalid element name Opening and ending tag mismatch: link line 1 and head AttValue: " or ' expected attributes construct error Couldn't find end of Start Tag body line 1 Entity 'nbsp' not defined Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: meta line 1 and body Opening and ending tag mismatch: head line 1 and html Premature end of data in tag html line 1
jeudi, 04 octobre 2018 16:21

Une âme suisse sous le Soleil levant

L’histoire de Philippe Neeser, c’est celle d’un amour éperdu pour le Japon. Une passion qui a valu à ce maître de cérémonie de thé d’être nommé commandeur de l’Ordre du Soleil levant après quasi quarante ans passés dans le pays.

Aline Jaccottet, Genève

En lui cohabitent deux univers. Le premier, c’est celui de ses racines. Elles vont profondément dans les terres vaudoise et genevoise du bord du Léman en une généalogie dont il est féru. Demandez-lui l’histoire de n’importe lequel de ses ancêtres et Philippe Neeser vous en fera un récit passionné. Filleul et double cousin du poète Philippe Jaccottet, il partage le goût de son parrain pour la beauté des mots, la délicatesse du verbe. 

L’Aumônerie genevoise œcuménique auprès des réfugiés organise une semaine de festivités pour ses 30 années d’existence. Au programme, conférences, café-philo et spectacle des Théopopettes.

Par Laurence Villoz

«Il y a trente ans, l’accueil des migrants n’était pas assuré. Il y a eu un sursaut de conscience au sein des Églises et de la société qui ont donc décidé de mettre quelque chose en place», raconte le pasteur Etienne Sommer, président de l’Aumônerie genevoise œcuménique auprès des requérants d’asile et des réfugiés (AGORA). Créée en 1988 par les Églises protestante, catholique romaine et catholique chrétienne, sur l’initiative du diacre et travailleur social Maurice Gardiol, l’AGORA célèbre ses 30 ans du 10 au 16 septembre prochain.

fibre optique 3d ©iStockUn câble sous-marin portera le nom du fondateur de la Croix rouge. Contrairement au géant du web, Henri Dunant n’a pas été très heureux en affaires et sa vie a plutôt été marquée par divers engagements sociaux directement inspirés par ses convictions religieuses.

Photo: ©iStock

Par Joël Burri

«Google va mettre en place un câble sous-marin privé, donc exclusivement pour son propre usage, entre la côte Est des États-Unis et la côte atlantique française. Le géant du web a baptisé cette structure “Dunant”, en hommage au prix Nobel de la paix et fondateur de la Croix-Rouge, le Suisse Henri Dunant», relève le site web de l’«ICT journal». Le magazine suisse des technologies de l’information dévoile également que cette infrastructure devrait entrer en service en 2020. «Personnalité complexe, Dunant a été tour à tour encensé et honni», rappelle le Dictionnaire historique de la Suisse, alors que c’est l’engagement religieux du personnage qui a été mis en avant en 2010, lors des célébrations des 100 ans de sa mort.

Le timbre commémorant la visite du pape ©La Poste suisseTous les objectifs se sont tournés sur le souverain pontife durant son pèlerinage à Genève. Le COE tire toutefois un bilan positif des miettes qui lui ont été laissées.

Photo: Le timbre commémorant la visite du pape ©La Poste suisse

Par Joël Burri

Pour commémorer la visite du pape à Genève, le 21 juin passé, la poste a émis un timbre. On y voit le pape et le jet d’eau de Genève. Un symbole de ce qui restera dans les mémoires de ce déplacement? Aurait-on oublié que le pape s’était déplacé à l’occasion du 70e anniversaire du Conseil œcuménique des Églises (COE)? Un message fort peut-être un peu camouflé par la machine médiatique qu’est le pape.

reconnaissance ministere Adrien StiefelIl lui aura fallu 15 ans pour déconstruire un parcours l’ayant amené à croire que foi et homosexualité étaient incompatibles. Depuis 3 ans, Adrian Stiefel met cette expérience au service de l’antenne LGBTI+ du Lab. Dimanche les autorités ecclésiales ont officiellement reconnu sa vocation ministérielle.

Photo: Adrien Stiefel (chemise blanche) entouré des pasteurs Blaise Menu et Vanessa Trüb et d’Alain de Felice, représentant du Conseil du Consistoire (exécutif) de l’EPG. 

Par Joël Burri

«Encore aujourd’hui, je n’ai aucune idée de ce qui m’a pris de te proposer la création d’une antenne pour les personnes LGBTI+, car à ce moment-là je ne fréquentais plus l’Église depuis 15 ans», a témoigné Adrian Stiefel, s’adressant à la pasteure Carolina Costa. À l’ouverture du Lab, l’espace de l’Église protestante de Genève (EPG) pour les jeunes adultes en recherche de sens et de spiritualité dans le temple de Plainpalais, il avait en effet porté ce projet. Devenu chargé de ministère, sa vocation a été officiellement reconnue dimanche 24 juin, à l’occasion d’un culte. «Une avancée significative vers une Église inclusive et un accueil sans équivoque des personnes LGBTI+ en milieu ecclésial», précise l’EPG dans un communiqué.

© 2018 Protestinfo