×

Message

Failed loading XML... xmlParseEntityRef: no name xmlParseEntityRef: no name error parsing attribute name attributes construct error Couldn't find end of Start Tag n line 1 xmlParseEntityRef: no name xmlParseEntityRef: no name StartTag: invalid element name Opening and ending tag mismatch: link line 1 and head AttValue: " or ' expected attributes construct error Couldn't find end of Start Tag body line 1 Entity 'nbsp' not defined Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: meta line 1 and body Opening and ending tag mismatch: head line 1 and html Premature end of data in tag html line 1

Réunies en synode les 4 et 5 décembre, les Églises réformées Berne-Jura-Soleure ont vécu une session d’hiver placée sous le signe de la générosité. Les projets innovants axés sur une présence auprès des individus dans la société ont remporté les suffrages des députés, alors même que les finances passent à l’orange.

Par Marie Destraz

«Est-ce parce que nous traversons des difficultés financières que nous devons nous replier sur nous-mêmes et ne plus entreprendre des projets innovants?», a lancé le porte-parole de la commission d’examen et de gestion des Églises réformées Berne-Jura-Soleure aux 200 députés, réunis en synode (organe délibérant) d’hiver les 4 et 5 décembre à Berne. L’interpellation portait sur la contribution de soutien au projet «Unfassbar» (bar de l’improbable). Depuis 2017, deux pasteurs et une équipe de bénévoles sillonnent les manifestations à la rencontre des gens et de leurs besoins spirituels, dans les lieux publics, foires et marchés. Munis d’un bar ambulant monté sur un tricycle électrique, ils proposent des boissons sans alcool et de la bière. Mais avec un budget de 130'000 francs pour l’année 2019, impossible à couvrir par les dons et les recettes des boissons, le projet a encore besoin d’un soutien annuel de 40'000 francs de la part de l’Église cantonale pour les années 2019-2022, soit un crédit de 160'000 francs. Le montant global et la vente d’alcool ont refroidi une partie du synode qui s’est lancé dans un débat de fond sur le rôle de l’Église dans la société.

Les délégués des différentes Églises romandes ont accepté le budget 2019, qui pour la première fois doit prévoir des frais de TVA.

Par Marie Destraz

«La Conférence des Églises réformées romandes (CER) sera soumise à la TVA», annonce Christian Miaz, trésorier de la CER, lors de l’assemblée générale du 1er décembre qui s’est tenue à Morges. Le montant du nouvel impôt estimé à 10'000 francs a été intégré dans les comptes prévus pour l’an prochain. Et c’est un budget 2019 équilibré de 3 millions de francs que les délégués ont accepté sans rechigner.

Les délégués de l’Église protestante d’Allemagne, réunis en synode mi-novembre, ont décidé d’octroyer 1,3 million d’euros, soit 1,43 million de francs, à la réparation des violences sexuelles commises sur des mineurs.

Wurtzbourg (EPD/Protestinter) Pour 2019, l’Église protestante allemande (EKD) souhaite consacrer plus d’argent dans la réparation des violences sexuelles. Dans le cadre du budget défini mi-novembre à Wurtzbourg, le synode de l’Église protestante d’Allemagne a débloqué 1,3 million d’euros (1,43 million de francs suisses) à destination de son Conseil de délégués à la protection contre les violences sexuelles.


Pour lire cet article vous avez besoin de 1 credit(s), Acheter des crédits.

la Bible en microficheUne microfiche de la Bible ayant participé au vol spatial Apollo 14, en 1971, est désormais à vendre. Il faut tout de même débourser quelque 62'500 dollars pour cet objet rare.

Photo: La Bible en microfiche © RNS/Nate D. Sanders

Par Mark A. Kellner, RNS/Protestinter

Le collectionneur qui possède déjà presque tout a désormais l’opportunité de compléter son arsenal par une Bible qui a littéralement voyagé au-delà de ce monde. La société Nate D. Sanders à Los Angeles a mis aux enchères une microfiche de la Bible King James qui est allée sur la lune lors du vol spatial Apollo 14 en 1971. L’objet contient l’intégralité du texte biblique. Son impression est si petite qu'il faut un microscope pour la lire.


Pour lire cet article vous avez besoin de 1 credit(s), Acheter des crédits.

FEPSLa nouvelle procédure d’asile qui entrera en vigueur en mars 2019 demandera une plus grande présence d’aumôniers. Pour y répondre, la Fédération des Églises protestantes de Suisse augmente son soutien de 70'000 francs.

Par Laurence Villoz

«Prendre soin de l’âme, voilà en quoi consiste la tâche des aumôniers dans les centres fédéraux», explique Esther Gaillard, vice-présidente du Conseil de la Fédération des Églises protestantes de Suisse (FEPS). Lundi 18 juin, les délégués de la FEPS, réunis à Schaffhouse, ont décidé, à l’unanimité, d’augmenter leurs contributions pour l’asile, passant de 350'000 francs à 420'000 francs. Depuis 1999, les Églises membres de la FEPS participent à un «financement solidaire» qui doit être rediscuté à chaque nouvelle législature. Pour la période de 2019 à 2022, les délégués ont non seulement accepté de le poursuivre, mais également de l’augmenter de 70'000 francs en raison de la restructuration du domaine de l’asile.

© 2018 Protestinfo