×

Message

Failed loading XML... attributes construct error Couldn't find end of Start Tag link line 1 xmlParseEntityRef: no name xmlParseEntityRef: no name error parsing attribute name attributes construct error Couldn't find end of Start Tag n line 1 xmlParseEntityRef: no name xmlParseEntityRef: no name StartTag: invalid element name Opening and ending tag mismatch: link line 1 and head AttValue: " or ' expected attributes construct error Couldn't find end of Start Tag body line 1 Entity 'nbsp' not defined Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: meta line 1 and body Opening and ending tag mismatch: head line 1 and html Premature end of data in tag html line 1

Alors que le Parti évangélique suisse (PEV) se lance dans la course aux élections fédérales du 20 octobre, l’année 2019 marque aussi son centenaire. François Bachmann, vice-président du PEV, revient sur un siècle d’engagement politique à la force des valeurs chrétiennes. Interview.

Par Marie Destraz

Le Parti évangélique suisse (PEV) fête ses cent ans cette année. Comment expliquez-vous qu’il soit toujours en vie?

La durabilité est un de nos maîtres-mots. Le PEV est né en 1919, dans un contexte d’après-guerre fait de tensions et de polarisations politiques. L’ambition était alors pour les fondateurs du parti de tendre vers un apaisement favorisant un dialogue, ligne que nous avons toujours gardée. Nous devons aussi notre longévité au fait que nous avons été des précurseurs sur plusieurs questions. À l’époque, notre emblème était d’ailleurs le coq qui, du haut du clocher de l’église, voit plus loin et annonce l’orage qui approche. En 1919, notre premier combat a été de nous engager, avec d’autres, en faveur d’un jour de congé par semaine, le dimanche, pour tous et sans condition. Cela permettait de se retrouver, de se ressourcer, en famille, à l’église, dans la nature. En 1944 déjà, nous avons proposé de légiférer sur la protection des lacs et des rivières. La préservation de l’homme et de son environnement de façon durable a toujours été notre préoccupation. Nous sommes guidés par l’Évangile, message millénaire, il n’est donc pas étonnant que nous soyons centenaires!

La question des droits des personnes lesbiennes, gays, bisexuelles, transgenres et queers fait débat aux États-Unis, notamment dans les milieux évangéliques.

Par Yonat Shimron (RNS/Protestinter)

Les Américains ont de nouveau vécu de profonds désaccords autour des droits des personnes lesbiennes, gays, bisexuelles, transgenres et queers (LGBTQ). Le 18 décembre dernier, Jack Philips, le propriétaire de la pâtisserie Masterpiece Cakeshop dans la banlieue de Denver, était de nouveau au tribunal affirmant que l'état du Colorado le punissait pour son refus de confectionner un gâteau qui cette fois aurait dû célébrer une transition de genre. En juin de la même année, la Cour Suprême avait statué en sa faveur lorsqu'il avait refusé de faire un gâteau pour un couple gay.


Pour lire cet article vous avez besoin de 1 credit(s), Acheter des crédits.

Jair Bolsonaro, nouveau président du Brésil, doit sa victoire à la frange évangélique. Retour sur l’ascension fulgurante d’un ancien militaire propulsé au sommet de l’État.

Par Eduardo Campos Lima Sao Paulo, Brésil, RNS/Protestinter

Pour expliquer l’étonnante victoire de Jair Bolsonaro à la tête du Brésil, les candidats au cabinet du nouveau président élu sont souvent cités. Plus d'un tiers de ses futurs secrétaires sont des membres actifs ou retraités des forces armées, le reste étant réparti entre des économistes du marché libre et des politiciens luthériens, catholiques et chrétiens évangéliques ultraconservateurs. Jair Bolsonaro, capitaine de l'armée à la retraite et ailier droit, s'est présenté aux élections présidentielles sur un programme socialement conservateur. Il a formé une coalition faite de politiciens néolibéraux et d'anciens et actuels militaires de droite, mais il a été poussé au sommet grâce à la loyauté de la droite chrétienne. Pour beaucoup, outre ses opinions débridées et de droite, c’est le soutien des évangéliques qui a fait de Jair Bolsonaro l'atout de l'Amérique du Sud.


Pour lire cet article vous avez besoin de 1 credit(s), Acheter des crédits.

Un jeune couple s’est vu interdit de se marier à l’Église, car la jeune femme était séropositive. Bien que la loi kenyane condamne cette décision, certains pasteurs persistent à stigmatiser les personnes touchées par le VIH.

Par Frederick Nzwili, Nairobi, Kenya, RNS/Protestinter

Un pasteur pentecôtiste de la ville de Bahati, dans l’ouest du Kenya, a déclenché l’indignation en refusant de célébrer le mariage d’un jeune couple jusqu’à ce qu’il se soumette à sa demande de dépistage du VIH, le virus responsable du sida. Le pasteur Jesse Karanja, chef de l’Église de la Maison de prière Mizpah, a insisté pour que Joyce Waithera et Paul Waithaka subissent des tests du VIH et de grossesse alors que des invités anxieux et des parents ont attendu dans l’église pendant plus de huit heures. Lorsque les résultats du test ont indiqué que Joyce Waithera était séropositive et enceinte, Jesse Karanja a refusé de célébrer le mariage, selon les médias locaux.


Pour lire cet article vous avez besoin de 1 credit(s), Acheter des crédits.

Début novembre, plusieurs responsables évangéliques ont rencontré Mohammed Ben Salman en Arabie saoudite. Cette entrevue intervient un mois après la mort du journaliste Jamal Khashoggi.

Par Emily McFarlan Miller, RNS/Protestinter

Une délégation de dirigeants chrétiens évangéliques conservateurs des États-Unis a rencontré jeudi 1er novembre Mohammed Ben Salman, le prince héritier d'Arabie saoudite, qui est sur la sellette après la mort d'un journaliste dans le consulat de son pays à Istanbul. La délégation a rencontré le dirigeant au Palais-Royal de Riyad pour parler de sa vision du royaume et de la région. Une première pour un groupe d'évangéliques américains, selon un communiqué de presse d'A. Larry Ross Communications.


Pour lire cet article vous avez besoin de 1 credit(s), Acheter des crédits.

© 2019 Protestinfo