×

Message

Failed loading XML...

Bill Hybels https://flic.kr/p/bjeo2DBien que la série d’enquêtes n’ait pas pu prouver ses comportements inappropriés, le pasteur Bill Hybels, fondateur de la Méga-église Willow Creek Community, se retire de toutes ses activités.

Photo: Bill Hybels CC (by) Willow Creek D/CH 

Par John Bacon, USA Today/RNS/Protestinter

Le pasteur d'une puissante Méga-église de la région de Chicago a démissionné après une série d'allégations d'inconduites sexuelles qu’il a qualifiées de «totalement mensongères». Bill Hybels, âgé de 66 ans, a fondé l’Eglise Willow Creek Community il y a plus de quarante ans. Elle est devenue une Méga-église évangélique répartie sur huit campus avec un centre pour les cultes de 7’000 places.


Pour lire cet article vous avez besoin de 1 credit(s), Acheter des crédits.

Billy Grahamen 1966 via https://fr.wikipedia.org/wiki/Billy_Graham#/media/File:Billy_Graham_bw_photo,_April_11,_1966.jpgFigure unificatrice des valeurs conservatrices chrétiennes, Billy Graham a sans doute été une figure clé dans le développement du mouvement évangélique en Suisse romande. Aux États-Unis, il a aussi joué un rôle important dans le rôle public qu’on prit les mouvements évangéliques. Cet aumônier de plusieurs présidents américains est décédé mercredi.

Photo: Billy Graham en 1966

Protestinfo avec RNS — Véritable phénomène religieux connu internationalement, Billy Graham est mort mercredi 21 février après plus d’un demi-siècle de ministère. Il avait 99 ans. William Franklin Graham Jr a été responsable de la diffusion de l’évangélisation dans le monde entier, convertissant des millions en personne à travers des conférences et des émissions télévisées.

lundi, 19 février 2018 09:00

Un carnaval moraliste à Rio

Carnaval moralLes Églises pentecôtistes organisent un défilé sans alcool ni débauche à Rio de Janeiro.

(EPD/Protestinter) Au beau milieu de l’effervescence du carnaval, c’est un défilé très inhabituel qui traverse Rio de Janeiro: en lieu et place de costumes plus éclatants, légers et moulants les uns que les autres, ces carnavalistes portent des tee-shirts amples ornés de slogans chrétiens. Parmi eux, l’alcool est proscrit; pour se désaltérer, ils ne consomment que de l’eau. De part et d’autre de ce cortège, on agite de grands drapeaux à la gloire de Jésus. «Nous voulons porter l’amour de Dieu dans la rue», déclare une femme un peu essoufflée à force de danser. «Rio doit être libérée de toute la violence, la délinquance et la dureté de cœur qui l’habitent», s’écrie-t-elle encore avant d’être de nouveau entraînée par la foule.


Pour lire cet article vous avez besoin de 1 credit(s), Acheter des crédits.

À Lima, l’Église devient lieu de fondation d’entreprise. Ici, l’Église évangélique d’El Agostino.Le protestantisme évangélique est en fort développement au Pérou. De nombreux démunis quittent le catholicisme guidés par des pasteurs qui ne s’occupent pas que de leur vie spirituelle, mais qui sont de véritables coaches de vie.

Par Holger Wetjen

Photo: À Lima, l’Église devient lieu de fondation d’entreprise. Ici, l’Église évangélique d’El Agostino.

Il y a deux ans encore, Maria vivait dans un garage avec ses deux fils. Comme la majorité des habitants de Comas, quartier défavorisé de Lima où le taux de chômage s’élève à 30%. Aujourd’hui, Maria a pu acquérir une vraie maison, modeste il est vrai, mais construite en briques. Elle est sa propre chef, gérant une autoentreprise de mototaxi. Tout a commencé au moment où un de ses deux fils est entré à l’école Gutenberg. Dans cette école privée, un pasteur protestant entretient un bureau de consultation. Il a recommandé à Maria de suivre des cours d’économie.


Pour lire cet article vous avez besoin de 1 credit(s), Acheter des crédits.

télécommande CC(by-nc) Stig Morten Waage via https://flic.kr/p/5EmTALPlusieurs organisations religieuses appellent à rejeter l’initiative populaire demandant la suppression des redevances radio et télévision obligatoires. Quelques voix évangéliques, favorables au texte se font toutefois entendre.

Photo: CC(by-nc) Stig Morten Waage

Par Joël Burri

«Une Suisse démocratique a besoin de médias de service public, qui assurent une couverture médiatique plurielle et donnent une voix aux minorités ainsi qu’aux plus faibles», prévient la Fédération des Églises protestantes de Suisse (FEPS) dans sa prise de position. «La FEPS rejette toutes les initiatives qui cherchent à couper la parole aux minorités et aux groupes de population les plus faibles. Si on laisse jouer les seules forces du marché, si la radio et la télévision ne sont plus soutenues de façon solidaire par l’ensemble de la population, ces minorités n’auront plus de voix», prévient encore l’organisation faitière.

© 2018 Protestinfo