×

Message

Failed loading XML...
Failed loading XML... attributes construct error Couldn't find end of Start Tag rss line 1 Extra content at the end of the document

Le campus de Saint-Légier ©HET-PROLe projet d’une haute école de théologie est en préparation depuis plusieurs mois et vient de nommer ses professeurs. Le futur établissement qui fait débat s’installera sur le site de l’institut biblique Emmaüs, à Saint-Légier. Les étudiants sont attendus à la rentrée 2017.

Photo: Le campus de Saint-Légier ©HET-PRO

Par Myriam Bettens

Le projet d’une formation théologique de type «haute école», davantage axée sur la pratique que les traditionnelles études universitaires se dessine en Suisse romande. La haute école de théologie (HET-PRO) propose, dès la rentrée prochaine des cursus d’études avec à la clé des diplômes de bachelor et de master en théologie. Porteur de ce projet, l’Institut biblique Emmaüs disparait au profit de la nouvelle formation HET-PRO à Saint-Légier. Le corps professoral vient d’être désigné choisi. «Les huit enseignants sont d’arrière-plan très différent, seuls deux enseignants de feu Emmaüs poursuivront à la HET-PRO. Des chargés de cours interviendront dans plusieurs domaines au niveau du master afin de garantir une diversité d’enseignement», explique Jean Decorvet, recteur de cette nouvelle institution.

Trump PenceQuelques jours après les élections, les élites évangéliques expriment leurs attentes vis-à-vis de Trump. Celles-ci tournent principalement autour des nominations à la Cour suprême, de l’avortement et des droits LGBT.

Par Emily McFarlan Miller, RNS/Protestinter

Photo: Le vice-président élu Mike Pence et le président élu Donald Trump à New York après leur élection le 9 novembre dernier. ©Reuters/Mike Segar

Selon Ralph Reed, fondateur et président de la Coalition pour la foi et la liberté, Donald Trump aurait perdu l'élection présidentielle de 2016 si les évangéliques étaient restés chez eux le jour du vote, ou «si l’Enlèvement avait eu lieu». En effet, les évangéliques blancs représentaient un peu plus d'un quart de ceux qui sont allés voter: en gagnant 81% de leur vote, Trump s’est assuré la présidence. A présent, les évangéliques attendent beaucoup d'un président élu qui n'a pas mentionné Dieu dans son discours de victoire, qui était «fortement» en faveur des droits à l'avortement jusqu'à ce qu'il se prononce contre, qui a dit qu'il ne croyait pas au repentir, et qui a fait des commentaires obscènes laissant deviner des agressions sexuelles.


Pour lire cet article vous avez besoin de 1 credit(s), Acheter des crédits.

Darwin ichtus CC(by) Chris Chan via https://flic.kr/p/4zTniESelon les statistiques de l’OFS publiées cette année, 65% des évangéliques suisses contestent catégoriquement que la théorie de l’évolution puisse expliquer les origines du vivant. Symptôme d’un décalage entre les élites et la base dans les Eglises évangéliques, ce phénomène témoigne d’une difficulté à confronter les croyances avec la société moderne. Il pourrait également avoir des retombées politiques.

Photo: Sur une voiture en Virginie, un poisson, symbole chrétien, marqué du mot «vérité» avale un poisson à pattes, symbole anti-créationniste, sur lequel il est écrit «Darwin». CC(by) Chris Chan

Par Noriane Rapin

«Ces résultats m’ont surpris. On peut bien sûr avancer des brins d’explication, mais je reste très étonné par ces chiffres.» Philippe Thueler, secrétaire général de la Fédération romande des Eglises évangéliques (FREE), ne s’attendait pas à l’ampleur du phénomène créationniste qui, parmi les cadres des Eglises évangéliques, n’est de loin pas au centre des discussions. En effet, selon les résultats du sondage de l’Office fédéral de la statistique (OFS) sur les croyances des Suisses, parus cette année, environ 65% d’évangéliques opposent un «non» catégorique à la question «Croyez-vous que la théorie de l’évolution est l’explication la plus cohérente de l’origine de l’être humain?».

Clinton Trump (https://flic.kr/p/DqFSiG)

Aux Etats-Unis, les évangéliques votent traditionnellement pour le parti républicain. Dans le cadre de la campagne présidentielle actuelle, alors qu’une part d’entre eux a été choquée des propos de Donald Trump, un groupe constitué de personnalités évangéliques cherche à susciter le débat dans cette communauté.

Photo: DonkeyHotey (CC by-sa)

Par An Kirkland, RNS/Protestinfo

Au cœur d’une campagne présidentielle agitée, un groupe de treize leaders évangéliques a fondé une organisation préconisant une approche à la fois chrétienne et civile de la politique.


Pour lire cet article vous avez besoin de 1 credit(s), Acheter des crédits.

Couverture du livre de JF Mayer sur les évangéliquesA l’occasion de ses dix ans, le Réseau évangélique suisse a publié une étude sur la perception des évangéliques dans les médias et dans la société en Suisse romande. 

Par Joël Burri

«L’étude des mouvements religieux m’a appris depuis longtemps que les perceptions comptent au moins autant que la réalité», écrit l’historien des religions Jean-François Mayer dans L’évolution des chrétiens évangéliques et leur perception en Suisse romande. Le fondateur de l’institut Religioscope et du site d’information Religion.info a, en effet, été mandaté pour mener cette étude à l’occasion des dix ans du Réseau évangélique suisse (RES). 

© 2017 Protestinfo | création site :