×

Message

Failed loading XML...

Des femmes musulmanes travaillant dans la santé mentaleAlors que la santé mentale reste un tabou pour un bon nombre de musulmans, plusieurs mosquées aux États-Unis ont mis sur pied des services de soin dans ce domaine.

Photo: © RNS/Rahmeek Rasul

Par Yonat Shimron (RNS/Protestinter)

Raleigh, Caroline du Nord — Dans une salle de conférence au deuxième étage de l’Association islamique de Raleigh se déroule une rencontre entre un thérapeute et un membre de la mosquée souffrant de détresse émotionnelle. Autour de la table, dans cette pièce sans fenêtre, ils discutent pendant une heure. Le thérapeute constitue une liste d’experts qui offrent des aides ciblées pour résoudre les conflits conjugaux, les troubles comportementaux chez les enfants, la dépression, la dépendance et d’autres problèmes encore.


Pour lire cet article vous avez besoin de 1 credit(s), Acheter des crédits.

Le pasteur Charles Stoker constate les dommages dans son église après le passage de l’ouragan Harvey à Cleveland (Texas). ©études Becket Refuser aux communautés religieuses les aides publiques pour la reconstruction des bâtiments touchés par des catastrophes naturelles: discrimination ou application de la laïcité. Le débat a lieu aux États-Unis où la pratique est en train de changer.

Photo: Le pasteur Charles Stoker constate les dommages dans son église après le passage de l’ouragan Harvey à Cleveland (Texas). ©études Becket

Par Adelle M. Banks, Washington, RNS/Protestinter

L’Agence fédérale des situations d’urgence FEMA a adopté un nouveau règlement étendant la couverture en cas de désastre aux églises, synagogues et autres lieux de culte. Jusqu’alors, les lieux de culte ne pouvaient obtenir aucune aide en raison du «caractère religieux ou principalement religieux de l’édifice.» Mais une adaptation est devenue nécessaire en raison d’une nouvelle jurisprudence induite par la Cour suprême en juin 2017 dans une affaire de place de jeux devant une Église.


Pour lire cet article vous avez besoin de 1 credit(s), Acheter des crédits.

arme pointée CC(by-nc-nd) killerbeesatemeLes funérailles n’avaient pas encore eu lieu. Les hommages n’avaient pas encore été rendus. Les corps n’avaient pas encore été enterrés. Mais quelques jours après une des pires tueries en masse dans une église américaine, une chose était sûre dans cette toute petite ville de 600 habitants au Texas: la First Baptist Church de Sutherland Springs sera rasée.

Photo: CC(by-nc-nd) killerbeesateme

Par Yonat Shimron et Kimberly Winston, Sutherlan Springs, Texas, RNS/Protestinter

Le site où, le 5 novembre, un tireur solitaire a tué 25 personnes en tirant des centaines de balles, va faire place à une église neuve, a annoncé un représentant de la dénomination. Devenu désormais un rituel américain macabre, les sites de tueries en masse comme Sandy Hook ou Columbine ont été détruits et ensuite rebâtis. Mais certaines églises qui ont subi des tueries atroces ont cherché à se réapproprier ces espaces sacrés déjà existants.


Pour lire cet article vous avez besoin de 1 credit(s), Acheter des crédits.

William Avon KeenAlors que les luttes des minorités sont souvent mises dans le même panier, les conservateurs religieux afro-américains ont en marre que leur combat soit comparé à celui des LGBT.

Photo: Le révérend William Avon Keen © RNS

Par Adelle M. Banks, Wahington, RNS/Protestinter

Le clergé conservateur afro-américain a accusé les activistes de la cause lesbiennes, gays, bisexuelles et transgenres (LGBT) de détourner le mouvement des droits civils. Les responsables religieux ont donc lancé une campagne pour soutenir un pâtissier du Colorado qui a refusé de réaliser un gâteau pour un mariage gay.


Pour lire cet article vous avez besoin de 1 credit(s), Acheter des crédits.

partage enfants CC(by-nc-nd) Jessica Lucia via https://flic.kr/p/6CDuUUPeut-on développer des qualités humaines sans vie spirituelle? Aux Etats-Unis pour la première fois, une majorité répond «oui». Augmentation du nombre de personnes non affiliées religieusement et amélioration de la visibilité des personnes athées expliquent probablement cette évolution.

Photo: CC(by-nc-nd) Jessica Lucia

Par Kimberly Winston (RNS/Protestinter)

Pour la première fois, une majorité d’Américains (56%) affirment qu’il est possible d’être une bonne personne sans avoir de croyances religieuses. C’est ce que révèlent des nouvelles données du Pew Research Center tirées de deux sondages menés auprès d’environ 5000 adultes américains en juin et en juillet dernier.


Pour lire cet article vous avez besoin de 1 credit(s), Acheter des crédits.

© 2018 Protestinfo