×

Message

Failed loading XML... attributes construct error Couldn't find end of Start Tag link line 1 xmlParseEntityRef: no name xmlParseEntityRef: no name error parsing attribute name attributes construct error Couldn't find end of Start Tag n line 1 xmlParseEntityRef: no name xmlParseEntityRef: no name StartTag: invalid element name Opening and ending tag mismatch: link line 1 and head AttValue: " or ' expected attributes construct error Couldn't find end of Start Tag body line 1 Entity 'nbsp' not defined Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: meta line 1 and body Opening and ending tag mismatch: head line 1 and html Premature end of data in tag html line 1

Selon une étude, si la jeunesse allemande se désaffilie des Églises, elle considère ces institutions comme bénéfiques pour la société.

Par Markus Geiler (EPD/Protestinter)

Les deux grandes Églises chrétiennes allemandes sont très respectées par les jeunes. Selon la 17e étude Shell sur la jeunesse – commandée par la compagnie pétrolière à un groupe de scientifiques indépendants depuis 1953 –, la grande majorité des jeunes et des jeunes adultes les considèrent comme des institutions sociales significatives et bénéfiques pour la société, a déclaré Klaus Hurrelmann, chercheur sur la jeunesse de la Berlin Hertie School of Governance, à l’agence de presse protestante allemande EPD. Pour autant, ces mêmes jeunes ne sont pas engagés dans ces Églises. «Ils les jugent très utiles, mais ne peuvent imaginer s'y impliquer eux-mêmes. L’engagement est laissé à une minorité», explique Klaus Hurrelmann.


Pour lire cet article vous avez besoin de 1 credit(s), Acheter des crédits.

Plusieurs cloches avec des symboles nazis ont suscité la polémique en Allemagne. Celle d’Essingen sera changée d’ici quelques mois.

Essingen (EPD/Protestinter). La «cloche d'Hitler» dans la chapelle Wendelinus à Essingen sera remplacée d’ici Pentecôte. «Une nouvelle cloche devrait sonner pour la première fois lors d'un service œcuménique pour commémorer les victimes du nazisme», a expliqué le pasteur d’Essingen, Richard Hackländer, à l’agence de presse protestante allemande (EPD), fin décembre. La communauté locale d'Essingen, l’association Saint Wendelinus et les paroisses protestante et catholique qui se partagent la chapelle se sont mises d'accord.


Pour lire cet article vous avez besoin de 1 credit(s), Acheter des crédits.

La réforme fiscale fédérale péjorera d’environ 5% le budget des paroisses fribourgeoises. Des mesures d’économie vont être mises en place.

Par Laurence Villoz

La réforme fédérale de la fiscalité des entreprises qui vise à abolir les régimes fiscaux spéciaux va avoir un impact financier négatif sur les paroisses tant catholiques que réformées du canton de Fribourg. Dans ce canton, les personnes morales paient un impôt ecclésiastique qui a son pesant dans les finances des Églises. Or, dès la mise en pratique de cette réforme, en 2020, les Églises réformée et catholique fribourgeoises vont perdre 5 millions de francs par année. «Le canton a prévu 7,7 millions de compensations pour les Églises réparties sur sept ans. Pour atténuer le choc, 1,3 million sera versé aux Églises les trois premières années, puis 1 million les deux suivantes et finalement 900'000 francs les deux dernières», explique Anne-Élisabeth Nobs, conseillère synodale de l’Église évangélique réformée du canton de Fribourg (EERF) en charge des finances.

Une récente étude montre que le nombre de femmes a plus que doublé parmi les ministres des principales Églises américaines.

Par Adelle M. Banks, RNS/Protestinter

Le nombre de femmes parmi les ministres des Églises américaines a doublé, voire triplé, ces vingt dernières années, révèle une nouvelle étude publiée au mois d’octobre. «J'ai été surprise du taux de progrès réalisés en vingt ans», s'étonne l'auteure de l'étude, Eileen Campbell-Reed, professeure associée au Séminaire théologique baptiste central à Nashville dans le Tennessee. «On entend souvent que le nombre de femmes dans les ministères ne bouge plus et que rien n'a vraiment changé. C’est absolument faux.»


Pour lire cet article vous avez besoin de 1 credit(s), Acheter des crédits.

Habitant de Goma en République démocratique du Congo, le pasteur et professeur de théologie, Vincent  Muderhwa, dénonce une situation de tension et de conflits alarmants dans son pays. Actuellement à l’Université de Genève pour terminer une recherche académique, il appelle à l’aide internationale. Interview.

Par Laurence Villoz

Quelle est la situation actuelle dans la ville de Goma?

À la périphérie de la ville, des conflits font rage. De plus, un fort exode rural rend la vie socio-économique dans la ville intenable. Cette instabilité dure depuis près de deux décennies, notamment dans l’est du pays, avec des conséquences dramatiques sur les plans socioculturels, mais également politiques et économiques. Des milices et des groupes armés s’affrontent dans différents coins de la province, mais on ne peut pas considérer cela comme une guerre tribale.

Page 1 sur 39
© 2019 Protestinfo