×

Message

Failed loading XML... xmlParseEntityRef: no name xmlParseEntityRef: no name error parsing attribute name attributes construct error Couldn't find end of Start Tag n line 1 xmlParseEntityRef: no name xmlParseEntityRef: no name StartTag: invalid element name Opening and ending tag mismatch: link line 1 and head AttValue: " or ' expected attributes construct error Couldn't find end of Start Tag body line 1 Entity 'nbsp' not defined Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: meta line 1 and body Opening and ending tag mismatch: head line 1 and html Premature end of data in tag html line 1

L’Église réformée évangélique du canton de Neuchâtel doit procéder à des coupes structurelles en raison du recul des contributions. L’organe délibérant a choisi de prendre en charge ce travail au travers d’une commission plutôt que de laisser cette tâche à l’exécutif.

Par Joël Burri

Le Conseil synodal (exécutif) de l’Église réformée évangélique du canton de Neuchâtel (EREN) a proposé au synode (organe délibérant) réuni mercredi 5 décembre à Montmirail, un budget 2019 présentant un excédent de charges de 800’000 pour un total de charges approchant les 7,7 millions de francs. Le recul du produit de la contribution volontaire et des augmentations de charges sociales absorbent l’essentiel des mesures d’économie structurelles prises l’an passé. Le conseiller synodal en charge des finances, Pierre Bonanomi explique que l’exécutif n’a pas pris les devants en présentant un budget équilibré «parce que nous voulions mener un travail concerté avec le synode.» Pour ce faire, l’exécutif a proposé au synode d’accepter une résolution prévoyant qu’il charge le Conseil synodal de réduire le budget 2019 de 400’000fr. et le budget 2020 de 400’000fr. supplémentaires.

mercredi, 21 novembre 2018 15:02

La Lanterne fête ses trois lustres

L’Aumônerie de rue de Neuchâtel, la Lanterne, célèbre ses 15 ans d’existence. Pour marquer le coup, elle invite le public à venir découvrir ses locaux, du 26 novembre au 3 décembre.

Par Laurence Villoz

«L’aumônerie de rue a réellement comblé un manque», affirme Jean-Claude Zumwald, président de l’association DORCAS – en référence à la figure féminine biblique aidant les pauvres – qui gère cette structure œcuménique au centre de Neuchâtel. Créée en 2003 sous l’impulsion de Josef Egli, dit Frère Léo, un aumônier catholique né dans le canton de Lucerne en 1931, la Lanterne fête ses quinze ans d’existence. Pour l’occasion, elle propose au public de venir découvrir les lieux du 26 novembre au 3 décembre autour de petits-déjeuners et autres collations durant la journée.

chaise vide CC(by-sa) Thomas James Caldwell via https://flic.kr/p/J3b9S5Dans les paroisses réformées vaudoises et neuchâteloises, on commence à susciter les candidatures pour les élections ecclésiales de 2019. Il est souvent plus facile de trouver un bénévole pour le catéchisme ou la préparation de l’église que pour participer aux organes dirigeants.

Photo: CC(by-sa) Thomas James Caldwell 

Par Joël Burri

Faute de conseil de paroisse, des administrateurs ont été nommés pour gérer deux paroisses zurichoises. Dans le premier cas, cette absence pourrait conduire à une fusion de paroisses alors que dans le second le seul conseiller paroissial a été désigné administrateur: un conseil devant se composer d’au moins trois personnes. Alors que des élections pour les organes réformés auront lieu en 2019 dans les cantons de Vaud et Neuchâtel, craint-on de se retrouver dans cette situation rapportée par ref.ch et reformierte.info?

Des personnes âgées https://flic.kr/p/L1rsejLes trois Églises reconnues du canton de Neuchâtel proposent une formation aux visites qui débutera cet automne.

Photo: LDD

Par Nicolas Meyer, Réformés

Plus de cent personnes donnent régulièrement de leur temps pour effectuer des visites dans les établissements médico-sociaux (EMS) du canton de Neuchâtel. Elles font partie du service des visiteuses et visiteurs des Églises réformée, catholique-romaine et catholique-chrétienne. Leur nombre ne suffit toutefois pas pour effectuer toutes les visites souhaitées: «Pour faire face au vieillissement de la population, il nous faudrait renforcer nos groupes de visiteuses et visiteurs bénévoles», note Jacqueline Lavoyer, animatrice cantonale de l’EREN.

Le centre du LouverainL’Église réformée de Neuchâtel ne coupera pas dans ses prestations, mais maintient ses objectifs quant à la participation des partenaires civils.

Photo: Le centre du Louverain 

Par Joël Burri

Un aumônier cela a un coût! Et celui-ci pèse de plus en plus lourd sur les deniers du culte. C’est pour cette raison, qu’en 2011, le synode (organe délibérant) de l’Église réformée évangélique du canton de Neuchâtel (EREN) avait décidé, que pour obtenir cette prestation, l’État et les établissements médicaux sociaux (EMS) devraient mettre la main à la poche pour financer au moins 80% du prix de la prestation. Mercredi 6 juin, les délégués réunis au Louverain dans les hauts des Geneveys-sur-Coffranes ont reconnu que cet objectif était inapplicable. Si la clé de répartition idéale des coûts est maintenue à 50% à la charge de l’établissement, 30% à la charge de l’État et 20% à la charge de l’EREN, les délégués ont accepté de ne pas procéder à des suppressions de poste si le financement de la part des partenaires devait ne pas suivre.

© 2018 Protestinfo