×

Message

Failed loading XML... attributes construct error Couldn't find end of Start Tag link line 1 xmlParseEntityRef: no name xmlParseEntityRef: no name error parsing attribute name attributes construct error Couldn't find end of Start Tag n line 1 xmlParseEntityRef: no name xmlParseEntityRef: no name StartTag: invalid element name Opening and ending tag mismatch: link line 1 and head AttValue: " or ' expected attributes construct error Couldn't find end of Start Tag body line 1 Entity 'nbsp' not defined Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: meta line 1 and body Opening and ending tag mismatch: head line 1 and html Premature end of data in tag html line 1
vendredi, 23 décembre 2016 08:15

Quel message quand Noël n’est pas joyeux?

père noël dans la rue – CC(by-sa)Gui Seiz via https://flic.kr/p/7nUYCXProtestinfo laisse régulièrement carte blanche à des personnalités réformées.

Dimanche, les chrétiens fêteront Noël. De quel message sont porteurs les aumôniers qui sont au contact de ceux pour qui cette fête ne signifie pas forcément cadeaux et bombance. Roselyne Righetti, pasteure de la Pastorale de la rue, Eric Imseng, diacre auprès des prisonniers et Luc Genin, diacre auprès des requérants d’asile partagent leur message de Noël 

Photo: CC(by-sa)Gui Seiz

consistoireEPGRéuni jeudi et vendredi derniers, le Consistoire de l’Eglise protestante de Genève a discuté d’un rapport autour du statut de membre. Une démarche qui s’inscrit dans une situation de crise financière.

Par Noriane Rapin

Photo: Le Consistoire de l’Eglise protestante de Genève

«Jamais l’Eglise genevoise n’a dû expliquer qui elle était ni ce qu’elle faisait, parce que c’était inscrit dans les gènes de tout protestant genevois. Si on reconnaît que l’on ne naît plus forcément protestant à Genève, alors nous sommes prêts à débattre du statut de membre.» C’est par ces mots que le président de la Commission d’étude du statut de membre de l’Eglise protestante de Genève (EPG) a introduit le débat autour du rapport qu’il présentait au Consistoire, l’organe délibérant. Ce rapport est l’une des conséquences de la volonté de restructuration initiée en 2013, et comprend des considérations légales et théologiques. Il s’agissait pour la commission de faire état de la situation actuelle et d’établir des bases pour le futur.

temple malagnouRéunis pour la première session de la nouvelle législature, les 22 et 23 septembre au Centre paroissial de Malagnou, les membres du Consistoire de l’Eglise protestante de Genève ont abordé les orientations stratégiques à adopter pour les quatre prochaines années.

Photo: le temple de Malagnou

Par Laurence Villoz

«Le défi pour cette nouvelle législature est de mettre en œuvre notre vision de l’Eglise», lâche Emmanuel Fuchs, le président du Conseil du consistoire (exécutif) de l’Eglise protestante de Genève (EPG). «Pour atteindre cet objectif, nous sommes allés à la rencontre des différentes régions pour faire un tour d’horizon des défis et des questionnements auxquels nous sommes confrontés. Le processus de régionalisation nous est imposé par la diminution des forces, mais la mise en œuvre dépasse la régionalisation, nous devons équilibrer nos forces à travers les différents ministères, les aumôneries ainsi que les ministères pionniers. Quand j’ai commencé, nous étions 100 équivalents plein temps (EPT). Maintenant, nous sommes 42 EPT», a ajouté Emmanuel Fuchs.

Le Pont du Mont-Blanc à Genève https://flic.kr/p/8paa53Pour commémorer le pacte de 1291, l’Eglise protestante de Genève avait l’habitude d’organiser une cérémonie religieuse en la Cathédrale Saint-Pierre. A partir de cette année, la célébration n’aura plus lieu.

Photo: Le Pont du Mont-Blanc à Genève CC (by-nc-nd) Fabienne Muller 

Par Laurence Villoz

«Le politique ayant peu à peu déserté la célébration religieuse du 1er Août, elle ne répond plus à sa vocation première et n’a plus lieu d’être», lâche Patrick Baud, modérateur de la Compagnie des pasteurs et des diacres de l’Eglise protestante de Genève (EPG). «Historiquement, ce culte rendait grâce pour la création de la Suisse. D’ailleurs, le préambule de la Constitution commence par «Au nom de Dieu Tout-Puissant. Cette célébration liait le politique et le religieux, rappelant que la situation de la Suisse n’était pas uniquement due au politique», explique le modérateur.

Campagne d'été 2016 de l'EPGPour sa campagne d’été, l’Eglise protestante de Genève propose des activités et des réflexions autour du cheminement dans la vie. Largement indépendante, cette Eglise fonctionne uniquement grâce aux dons. 

Par Laurence Villoz

«Les campagnes sont extrêmement importantes pour l’Eglise protestante de Genève (EPG), car on ne vit que des dons. Les salaires des pasteurs et des diacres sont versés par la caisse centrale de l’Eglise et non pas par les paroisses», explique Pauline Cressier, chargée de communication à l’EPG. Cinq fois par année, cette Eglise fait appel aux dons. «Notre campagne d’été touche un large public, nous envoyons des dépliants à environ 35'000 foyers. Nous y présentons le travail de l’EPG, tout en proposant des activités ludiques pour les enfants, en lien avec les vacances».

© 2019 Protestinfo