×

Message

Failed loading XML... attributes construct error Couldn't find end of Start Tag link line 1 xmlParseEntityRef: no name xmlParseEntityRef: no name error parsing attribute name attributes construct error Couldn't find end of Start Tag n line 1 xmlParseEntityRef: no name xmlParseEntityRef: no name StartTag: invalid element name Opening and ending tag mismatch: link line 1 and head AttValue: " or ' expected attributes construct error Couldn't find end of Start Tag body line 1 Entity 'nbsp' not defined Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: meta line 1 and body Opening and ending tag mismatch: head line 1 and html Premature end of data in tag html line 1

Le Pont du Mont-Blanc à Genève https://flic.kr/p/8paa53Pour commémorer le pacte de 1291, l’Eglise protestante de Genève avait l’habitude d’organiser une cérémonie religieuse en la Cathédrale Saint-Pierre. A partir de cette année, la célébration n’aura plus lieu.

Photo: Le Pont du Mont-Blanc à Genève CC (by-nc-nd) Fabienne Muller 

Par Laurence Villoz

«Le politique ayant peu à peu déserté la célébration religieuse du 1er Août, elle ne répond plus à sa vocation première et n’a plus lieu d’être», lâche Patrick Baud, modérateur de la Compagnie des pasteurs et des diacres de l’Eglise protestante de Genève (EPG). «Historiquement, ce culte rendait grâce pour la création de la Suisse. D’ailleurs, le préambule de la Constitution commence par «Au nom de Dieu Tout-Puissant. Cette célébration liait le politique et le religieux, rappelant que la situation de la Suisse n’était pas uniquement due au politique», explique le modérateur.

Campagne d'été 2016 de l'EPGPour sa campagne d’été, l’Eglise protestante de Genève propose des activités et des réflexions autour du cheminement dans la vie. Largement indépendante, cette Eglise fonctionne uniquement grâce aux dons. 

Par Laurence Villoz

«Les campagnes sont extrêmement importantes pour l’Eglise protestante de Genève (EPG), car on ne vit que des dons. Les salaires des pasteurs et des diacres sont versés par la caisse centrale de l’Eglise et non pas par les paroisses», explique Pauline Cressier, chargée de communication à l’EPG. Cinq fois par année, cette Eglise fait appel aux dons. «Notre campagne d’été touche un large public, nous envoyons des dépliants à environ 35'000 foyers. Nous y présentons le travail de l’EPG, tout en proposant des activités ludiques pour les enfants, en lien avec les vacances».

temple malagnouLe Consistoire de l’Eglise protestante de Genève, réuni en session ordinaire les 16 et 17 juin derniers, s’est réjoui de l’état de ses finances.

Par Emmanuelle Jacquat

«On a eu de la chance parce que cette année, le résultat opérationnel est bien meilleur que le budget», commente Eric Vuillez, responsable des finances de l’Eglise Protestante de Genève (EPG), devant le Consistoire, vendredi soir 17 juin à Malagnou. Beaucoup d’éléments ont contribué à cette bonne nouvelle: les dons, les legs, ainsi que les départs en retraite qui ont également permis la baisse des charges. Le responsable des finances rappelle surtout que «si ce résultat est ainsi, c’est grâce à un effort généralisé, entrepris par tout le monde.»

Annoncer La Couleur ©EPERPour promouvoir sa campagne, l’EPER a posé une banderole géante «annoncer la couleur» sur le temple de la Fusterie à Genève. Le but de cette opération, qui se fait conjointement avec plusieurs partenaires humanitaires, est de rassembler les voix de tous ceux qui sont solidaires avec les migrants.

Photo: ©EPER

Par Emmanuelle Jacquat

«Annoncer la couleur» est le slogan de la dernière campagne de l’Entraide protestante suisse (EPER) imprimé sur des bracelets turquoise. L’idée est rassembler tous ceux qui sont solidaires avec les réfugiés. «Notre objectif est de montrer à ceux qui ont peur qu’il existe également d’autres personnes qui sont prêtes à aller de l’avant», déclare Philippe Bovey, secrétaire romand de l’EPER. De grands défis vont affecter la Suisse en 2016 a-t-il rappelé devant l’Espace Fusterie à Genève, hier lundi 13 juin. «Nous sommes convaincus que nous pouvons relever ces défis tous ensemble, à condition de nous laisser guider par notre humanité et notre compassion et non par la peur», poursuit Philippe Bovey. «Et les 40'000 bracelets, déjà distribués, montrent bien que cette Suisse solidaire existe».

vendredi, 15 avril 2016 08:15

A l’écoute des jeunes gays

Jeunes gays à GenèveAu sein de l’Eglise protestante de Genève, les jeunes homosexuels peuvent désormais trouver un espace d’écoute et de partage en toute confiance. Genèse de ce laboratoire.

Photo: © Gérard Jaton

Par Stéphanie Billeter (Bonne Nouvelle)

C’est presque un deuxième coming-out auquel Adrian Stiefel fait face. En toute transparence, il parle aujourd’hui de sa foi, qui l’a amené à ouvrir une antenne LGBT (lesbien, gay, bi et transsexuel) au sein de @LeLAB de l’Eglise protestante de Genève (EPG). «Tout le monde doit pouvoir exprimer sa foi, quel que soit son genre ou sa confession, dit-il. Mon combat ici n’est ni politique ni théologique. Je le fais parce que dans ma jeunesse j’ai manqué d’avoir ce cadre dans lequel j’aurais pu partager librement sans être jugé.» Le lancement de @LeLAB, validé par le Consistoire exécutif, l’incite à présenter son initiative à Carolina Costa, pasteur et cofondatrice du lieu avec Nicolas Lüthi. «Notre slogan est ‹Make your church›, souligne-t-elle. Le lieu s’adresse aux jeunes, ceux qui construisent l’Eglise de demain. Nous avons alors accueilli son projet d’antenne LGBT avec enthousiasme.» Avoir l’aval de l’EPG n’a posé aucune difficulté dans la mesure où «elle nous donne carte blanche pour développer des projets dans le cadre de ce laboratoire».

© 2019 Protestinfo