×

Message

Failed loading XML...
Failed loading XML... xmlParseEntityRef: no name xmlParseEntityRef: no name error parsing attribute name attributes construct error Couldn't find end of Start Tag n line 1 xmlParseEntityRef: no name xmlParseEntityRef: no name StartTag: invalid element name Opening and ending tag mismatch: link line 1 and head AttValue: " or ' expected attributes construct error Couldn't find end of Start Tag body line 1 Entity 'nbsp' not defined Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: meta line 1 and body Opening and ending tag mismatch: head line 1 and html Premature end of data in tag html line 1

Flavie CrisinelSes gospels résonnent dans certaines paroisses protestantes de Suisse romande. Entretien avec Flavie Crisinel qui revient sur son parcours et sur le lien que sa musique entretient avec sa spiritualité.

Photo: Flavie Crisinel

Par Guillaume Henchoz, réformés.ch

D’où vient votre gout pour la musique?

C’est quelque chose que mes parents m’ont transmis. Mon père a toujours chanté dans des chorales. Ma mère, elle, était très influencée par le gospel et chantait souvent des negro spirtuals (NDLR un type de musique vocale et sacrée né chez les esclaves noirs des États-Unis au xixe siècle et qui serait à l'origine du gospel) pendant que mon père l’accompagnait au piano. Donc depuis toute petite, je baigne dans la musique et plus particulièrement le chant. Comme mes trois frères.

Les jeunes rassemblés à Crêt-BérardLe 2 mai 1948, les jeunes protestants vaudois se rassemblent par milliers à Lausanne. Ils décident de créer une maison de la jeunesse, devenue Crêt-Bérard, Maison de l’Église et du Pays. Retour sur un élan de jeunesse.

Photo: La jeunesse réformée rassemblée sur la colline de Crêt-Bérard en 1950 © Crêt-Bérard

Par Marie Destraz, Réformés

Nous sommes le 2 mai 1948 et les habitants de Lausanne assistent à un cortège étonnant. Cinq mille jeunes protestants, venus de tout le canton, défilent dans les rues de la ville. Ils ont revêtu pour l’occasion leurs uniformes paroissiaux et portent fièrement les drapeaux et insignes de leur village, de leur paroisse et de leur district. Ils ont entre 16 et 20 ans et font tous partie des groupes de jeunes paroissiens de l’Église nationale vaudoise (ancêtre de l’Église réformée vaudoise). Sous l’impulsion du pasteur et aumônier de jeunesse cantonal Albert Girardet, ils se sont réunis pour témoigner de leur foi commune.

Des champions du monde à Lampedusa, tiré de la série «dessins de la frontière» ©Francesco Piobbico/Mediterranean hopeAlors que l’Établissement vaudois d’accueil des migrants prévoit de fermer l’un des centres d’accueil pour mineurs non accompagnés au grand dam du personnel, l’exécutif de l’Église réformée lance un appel afin qu’un traitement adéquat soit offert à ces enfants

 

Image: Des champions du monde à Lampedusa, tiré de la série «dessins de la frontière» ©Francesco Piobbico/Mediterranean hope

Par Joël Burri

«Il nous semble fondamental que les migrants mineurs non accompagnés (MNA) aient de véritables chances d’intégration», explique Paolo Mariani, responsable communication de l’Église évangélique réformée vaudoise (EERV). «C’est une préoccupation portée par nos valeurs issues de l’Évangile.»

Dylvain DurgnatDes enfants du collège de la Planta ont planté les premiers arbres fruitiers du nouveau verger autour du temple de Chavannes-près-Renens (VD), jeudi 1er mars. Un projet paroisse-commune qui vise à promouvoir le lien social autour des espaces verts et des jardins participatifs.

Photo: Sylvain Durgnat entouré des écoliers

Par Guillaume Henchoz, reformes.ch

«Doucement avec les pelles!», prévient l’enseignante de la classe de 5e Harmos du Collège de la Planta qui a fait le déplacement à la paroisse de Chavannes (VD) ce jeudi matin afin d’y planter des arbres fruitiers. Les écoliers se bousculent joyeusement à côté du premier arbrisseau mis en terre. Quelques minutes auparavant, ils étaient encore sagement réunis autour du tronc d’un vieux thuya centenaire qui vient d’être coupé, car ses branches débordaient sur le toit de l’église de Chavannes. «Trop cool, il était encore plus vieux que ma grand-mère!», s’exclame, admiratif, la tête blonde qui a laborieusement compté les stries de la dépouille sylvestre.

Les votes ont eu lieu à bulletin secret ©JoBÀ quelles tâches de l’Église attribuer les ressources humaines? À l’approche d’une diminution de la subvention cantonale, le Conseil synodal réformé vaudois proposait de répondre à cette question en favorisant l’émergence de nouvelles formes ecclésiales au détriment des paroisses. Mais les délégués au synode ne se sont pas laissés convaincre. Jugeant qu’ils n’étaient pas mûrs pour prendre une décision, ils ont refusé l’entrée en matière.

Photo: Les votes ont eu lieu à bulletin secret

Par Joël Burri

Une fois par législature de cinq ans, le Conseil synodal (exécutif) de l’Église évangélique réformée du canton de Vaud (EERV) doit soumettre au Synode (organe délibérant) un plan de dotation. C’est-à-dire la répartition des ressources humaines entre les différents types de ministères. C’est à cet exercice que le Synode réuni à Prilly vendredi soir et samedi s’est livré. Mais après un débat d’entrée en matière de près de 6 heures, les délégués des régions et services cantonaux ont renvoyé, par 47 voix contre 27 et 2 abstentions, sa copie à l’exécutif.

Page 1 sur 34
© 2018 Protestinfo