×

Message

Failed loading XML...
Failed loading XML... xmlParseEntityRef: no name xmlParseEntityRef: no name error parsing attribute name attributes construct error Couldn't find end of Start Tag n line 1 xmlParseEntityRef: no name xmlParseEntityRef: no name StartTag: invalid element name Opening and ending tag mismatch: link line 1 and head AttValue: " or ' expected attributes construct error Couldn't find end of Start Tag body line 1 Entity 'nbsp' not defined Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: meta line 1 and body Opening and ending tag mismatch: head line 1 and html Premature end of data in tag html line 1
mardi, 18 août 2015 08:05

Brèves

Les Eglises célèbrent le 200e du Valais
Une collecte pour les prisonniers
Cours bibliques par correspondance

Innocent Himbaza dans son bureau de l'Université de Fribourg

En citant, lors d’un colloque sur la famille, un passage du Lévitique qui punit de mort ceux qui commettent des actes homosexuels, l’évêque de Coire Vitus Huonder a provoqué la colère des associations homosexuelles.

Comment lire aujourd’hui ce texte qui figure bel et bien dans la Bible? Le point avec Innocent Himbaza, pasteur réformé, maître d’enseignement et de recherche en Ancien Testament à l’Université de Fribourg et éditeur du Lévitique de la nouvelle bible hébraïque Biblia Hebraica Quinta (édition scientifique qui succèdera à l’actuelle Biblia Hebraica Stutgartensia et servira de sources aux traductions de la Bible)

Propos recueillis par Joël Burri

Dans le fond qu’est-ce que le Lévitique?

Innocent Himbaza: C’est une partie du corpus que l’on appelle le Pentateuque –les cinq premiers livres de la Bible (Genèse, Exodes, Lévitique, Nombres et Deutéronomes). Le Lévitique se trouve au milieu de cela comme un livre qui contient spécialement des lois, des références pour régler par exemple les pratiques sacrificielles.

Représentation du fragment de parchemin analysé. capture d’écran d’une vidéo CC(by) VisCenter, centre d’imagerie de l’Université du KentuckyUn scanner médical et des logiciels de traitements d’images ont permis aux chercheurs de lire le contenu de parchemins fortement abimés découverts il y a une quarantaine d’années. Les travaux se poursuivent sur ce qui s’avère être un manuscrit du Lévitique datant du VIe ou VIIe siècle.

Photo: représentation du fragment de parchemin analysé. capture d’écran d’une vidéo CC(by) VisCenter, centre d’imagerie de l’Université du Kentucky

Par Joël Burri

Des archéologues israéliens ont déclaré lundi passé être parvenus, grâce à l’imagerie numérique, à révéler des écrits sur un parchemin de plus de 1500 ans, carbonisé. Ce texte serait le plus ancien depuis les manuscrits de la mer Morte.

un manuscrit copte du 4e siècle, DR, adw-goeDes chercheurs allemands veulent rassembler et traduire l’Ancien Testament copte. Cette langue était utilisée en Egypte entre le IIIe et le XIe siècle. L’édition de ce texte apportera un témoignage majeur dans l’étude des différentes versions de l’Ancien Testament.

Photo: un manuscrit copte du IVe siècle, DR, adw-goe

(EPD/Protestinter) - L’Académie des sciences de Göttingen a annoncé jeudi 28 mai qu’elle travaille sur un projet de recherche de longue haleine consistant à éditer une version intégrale de l’Ancien Testament copte sahidique. Le porte-parole de l’institution a déclaré que la durée du travail de reconstitution et de traduction est estimée à 22 ans. Les chercheurs prévoient d’en faire une édition numérique.


Pour lire cet article vous avez besoin de 1 credit(s), Acheter des crédits.

Ancienne bible CC(by-nc) Olga CaprottiDébat académique ou trahison de la Bible? Des théologiens protestants s’affrontent sur le statut de l’Ancien Testament, deux ans après la parution d’un article scientifique qui questionne son importance pour le christianisme.

Photo: CC(by-nc) Olga Caprotti

Par Rainer Clos, EPD/Protestinter

Le «Marburger Jahrbuch Theologie» est une publication universitaire annuelle, qui s’adresse à un public de théologiens avertis. Sa 25e édition, parue il y a deux ans, a donné lieu à un débat féroce. Au cœur de la polémique, la contribution du professeur de théologie systématique Notger Slenczka, intitulée «l’Eglise et l’Ancien Testament». Il y met en question la place de l’Ancien Testament pour l’Eglise chrétienne.


Pour lire cet article vous avez besoin de 1 credit(s), Acheter des crédits.

© 2018 Protestinfo