×

Message

Failed loading XML...
Failed loading XML... xmlParseEntityRef: no name xmlParseEntityRef: no name error parsing attribute name attributes construct error Couldn't find end of Start Tag n line 1 xmlParseEntityRef: no name xmlParseEntityRef: no name StartTag: invalid element name Opening and ending tag mismatch: link line 1 and head AttValue: " or ' expected attributes construct error Couldn't find end of Start Tag body line 1 Entity 'nbsp' not defined Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: meta line 1 and body Opening and ending tag mismatch: head line 1 and html Premature end of data in tag html line 1

Fruit de 14 ans de travail, la Nouvelle Bible Segond sort actuellement de presse. S’y sont attelés des théologiens protestants d’horizon très divers et parfois antagoniques, représentant la diversité des Eglises protestantes. L’Alliance biblique française qui l’édite estime que cette Bible sera au protestantisme ce que la Traduction Ocuménique de la Bible (TOB) est à l’œcuménisme. Cette nouvelle version se caractérise par aussi bien par la rigueur avec laquelle les réviseurs ont utilisé les découvertes les plus récentes des sciences bibliques, que par l’étendue des connaissances mises à disposition du public. Rappelons que la traduction de la Bible par Louis Segond, réalisée à la fn du 19e siècle, a souvent été comparée par la rigueur de sa langue et la force de son style, aux versions prestigieuses de Luther en allemand.

lundi, 17 septembre 2001 17:49

La Bible, vedette des librairies

La sortie, début septembre, de celle que l’on appelle déjà la « Bible Bayard » a constitué l’un des événements de la rentrée littéraire. Son lancement a donné lieu à un premier tirage de quelque 150 000 exemplaires et à une importante campagne de publicité. Un investissement de 15 millions de francs suisses, ce qui constitue un véritable pari pour l’éditeur français, propriété de la congrégation religieuse des Assomptionnistes. Les premiers chiffres de ventes semblent encourageants.

De son côté, la première édition de la Bible en français fondamental est épuisée depuis fin mai, cinq mois seulement après sa sortie. Editée par l’Alliance biblique française, cette version traduite sur la base de 3'500 mots du français courant, connaît un véritable succès de librairie, avec 35'000 exemplaires vendus dans les pays francophones.

D’après les éditions du Cerf, qui sortent de leur côté « Biblia », revue mensuelle entièrement consacrée aux Ecritures saintes, environ 100'000 exemplaires de la Bible de Jérusalem et 30'000 de la TOB (traduction œcuménique) sont commercialisés chaque année en zone francophone.

Dans un proche avenir, deux nouvelles versions de la Bible devraient encore voire le jour en français. L’écrivain et linguiste Henri Meschonnic poursuit son travail aux éditions Desclée du Brouwer ; alors que l’Alliance Biblique française entreprend actuellement une refonte de la fameuse Bible « Segond. »

De passage en Suisse romande pour présenter sa traduction de la Bible en français fondamental, Soeur Lydia Rivière a avoué que son travail lui a ouvert les yeux sur certains passages des Ecritures qui lui étaient restés mystérieux. Par sa clarté, sa musicalité et sa poésie, cette version alerte, destinée à l’origine aux Africains, parle à tous ceux pour qui les Ecritures restent souvent énigmatiques. Deux mois après sa sortie, la version interconfessionnelle de cette traduction est déjà épuisée.

§Photo de Lydie Rivière disponible à la rédaction)

jeudi, 22 mars 2001 15:43

Un Pentateuque samaritain à Fribourg

La Bibliothèque cantonale et universitaire et le Musée Bible et Orient à Fribourg ont fait l’acquisition d’un Pentateuque samaritain quasiment complet grâce à des donateurs privés. Le Pentateuque est composé des cinq livres de Moïse que les Samaritains reconnaissent comme Bible.

Les manuscrits de la Bible samaritaine sont rares et seules les grandes bibliothèques du monde en possèdent. En Suisse, il s’agit du deuxième exemplaire à être conservé après celui de la collection Bodmer à Genève. Le Pentateuque qui vient d’être acquis est connu depuis 1902 et on peut situer son origine aux environs de 1495-1496. Il se présente comme un ensemble de 260 folios non reliés et de dimensions variables. Le codex semble avoir été vénéré puisque des traces de baisers apparaissent à l’endroits des bénédictions d’Aaron. Ces traces suggèrent que le Pentateuque aurait appartenu à une synagogue en Orient.

Page 15 sur 15
© 2018 Protestinfo