×

Message

Failed loading XML...
Failed loading XML... attributes construct error Couldn't find end of Start Tag rss line 1 Extra content at the end of the document

Enrico Norelli DREnrico Norelli, professeur d’histoire du christianisme à l’Université de Genève va prendre sa retraite. Mercredi et jeudi, un colloque sur les réécritures bibliques dans le christianisme primitif est organisé en son honneur. Interview.

Propos recueillis par Joël Burri

Quel est votre matériau de travail comme spécialiste de l’histoire et de la littérature des premiers chrétiens?

Dans les sources qui permettent de reconstituer l’histoire, il y a, toutes les formes d’expression des premiers groupes de chrétiens. La représentation traditionnelle est qu’il y a d’abord le Nouveau Testament, c’est-à-dire ce groupe d’écrits qui ont été réunis dans ce recueil devenu canonique pour les chrétiens; et que viennent ensuite d’autres textes, les écrits «patristiques». Aujourd’hui, la plupart des chercheurs reconnaissent qu’il ne faut pas se limiter aux textes reconnus comme canoniques, voire les privilégier, mais qu’il faut travailler tous les premiers écrits chrétiens pour reconstituer l’histoire des premiers croyants en Jésus. Il y avait aussi d’autres évangiles, lettres, actes d’apôtres et apocalypses qui ont fini par être écartés du corpus canonique. En partie, cette littérature a disparu, mais ce qui nous est parvenu est extrêmement important pour comprendre la diversité et la richesse du premier christianisme.

Une synagogue à MilanUne conférence théologique qui devrait se dérouler en septembre prochain à Venise fait réagir des rabbins italiens. Ils lui reprochent de promouvoir l’antisémitisme.

Photo: Deux cyclistes devant une synagogue à Milan © RNS/Reuters/Paolo Bona

Par Josephine McKenna (RNS/Protestinter)

Rome— Deux principaux rabbins italiens ont accusé une organisation biblique de promouvoir l’antisémitisme en invitant des spécialistes à débattre des racines du judaïsme lors d’une future conférence à Venise. La conférence, organisée par l’Association biblique italienne, a pour titre «Peuple d’un “Dieu jaloux”: cohérence et ambivalence de la religion ancienne d’Israël» et se tiendra au mois de septembre prochain.


Pour lire cet article vous avez besoin de 1 credit(s), Acheter des crédits.

Bible de Luther Luc CC(by-sa) Evangelische Kirche in Österreich via https://flic.kr/p/NDidLcLa Bible ne se distingue pas par ses qualités littéraires, mais par la représentation qu’elle donne des gens ordinaires, a estimé la romancière Sibylle Lewitscharoff.

Photo: CC(by-sa) Evangelische Kirche in Österreich 

Stuttgart (EPD/Protestinter). L’écrivaine Sibylle Lewitscharoff a plaidé contre une réduction de la Bible à ses seules qualités littéraires. Les anciens auteurs comme Homère et Ovide sont «bien supérieurs» à la Sainte Ecriture, a déclaré l’auteure à Stuttgart lors de la réunion œcuménique sur la Bible organisée en février dans le cadre du Jubilé des 500 ans de la réforme protestante. «Mais alors que les auteurs grecs visent à être principalement un divertissement, la Bible contient des invitations à changer de vie».


Pour lire cet article vous avez besoin de 1 credit(s), Acheter des crédits.

vendredi, 10 mars 2017 08:15

La Bible disponible en dialecte bâlois

Bible en baloisLa société biblique de Bâle-Campagne a édité une version de la bible en dialecte bâlois. Si en Suisse on assiste à une tentative de mise en valeur des patrimoines linguistiques, cette démarche en est encore à ses balbutiements dans le domaine biblique.

Par Caroline Amberger

Un cinquième volume de la bible en dialecte bâlois, le Liestal, vient d’être publié par la société biblique de Bâle-Campagne. En 1932, Hans Gysin, agriculteur et poète traduit le sermon sur la montagne et le récit de Noël à l’intention des soldats mobilisés. Huit ans plus tard, la première publication de «Der Guet Brief» voit le jour. Depuis ce travail d’édition se poursuit sous l’impulsion de Hansueli Müller, philologue et responsable de traduction avec l’aide de laïcs, de théologiens et d’un linguiste. Après les traductions de Luc, des Actes, des deux lettres aux Corinthiens, ce sont l’Evangile de Jean ainsi que ses trois épîtres qui sont désormais disponibles.

centenier photo, DRFaire revivre les événements marquants de la vie de Jésus-Christ dans votre salon, c’est possible! Le pasteur retraité Charles-André Geiser propose de jouer le centenier Cornélius chez vous.

Par Myriam Bettens 

Charles-André Geiser, pasteur à la retraite, nous raconte la vie du Christ du point de vue d’un hypocrite. Hypocrite? Dans son sens originel, le vocable tiré du grec signifie «comédien» ou «acteur». Le pasteur interprète un rôle, celui du centurion Cornélius. Or, l’acteur ne se produit pas sur les scènes romandes, mais dans votre salon!

Page 1 sur 12
© 2017 Protestinfo