×

Message

Failed loading XML... attributes construct error Couldn't find end of Start Tag link line 1 xmlParseEntityRef: no name xmlParseEntityRef: no name error parsing attribute name attributes construct error Couldn't find end of Start Tag n line 1 xmlParseEntityRef: no name xmlParseEntityRef: no name StartTag: invalid element name Opening and ending tag mismatch: link line 1 and head AttValue: " or ' expected attributes construct error Couldn't find end of Start Tag body line 1 Entity 'nbsp' not defined Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: meta line 1 and body Opening and ending tag mismatch: head line 1 and html Premature end of data in tag html line 1

Réunies en synode les 4 et 5 décembre, les Églises réformées Berne-Jura-Soleure ont vécu une session d’hiver placée sous le signe de la générosité. Les projets innovants axés sur une présence auprès des individus dans la société ont remporté les suffrages des députés, alors même que les finances passent à l’orange.

Par Marie Destraz

«Est-ce parce que nous traversons des difficultés financières que nous devons nous replier sur nous-mêmes et ne plus entreprendre des projets innovants?», a lancé le porte-parole de la commission d’examen et de gestion des Églises réformées Berne-Jura-Soleure aux 200 députés, réunis en synode (organe délibérant) d’hiver les 4 et 5 décembre à Berne. L’interpellation portait sur la contribution de soutien au projet «Unfassbar» (bar de l’improbable). Depuis 2017, deux pasteurs et une équipe de bénévoles sillonnent les manifestations à la rencontre des gens et de leurs besoins spirituels, dans les lieux publics, foires et marchés. Munis d’un bar ambulant monté sur un tricycle électrique, ils proposent des boissons sans alcool et de la bière. Mais avec un budget de 130'000 francs pour l’année 2019, impossible à couvrir par les dons et les recettes des boissons, le projet a encore besoin d’un soutien annuel de 40'000 francs de la part de l’Église cantonale pour les années 2019-2022, soit un crédit de 160'000 francs. Le montant global et la vente d’alcool ont refroidi une partie du synode qui s’est lancé dans un débat de fond sur le rôle de l’Église dans la société.

La collégiale Saint-Vincent de Berne https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Muenster_Bern.jpg#/media/File:Muenster_Bern.jpgLes discussions sur la fusion des douze paroisses de la Ville de Berne vont débuter, dès le 8 septembre prochain. Si elles aboutissent, un vote devrait avoir lieu en été 2019.

Photo: La collégiale Saint-Vincent de Berne CC (by-sa) André P. Holzer 

Il y a un an, les douze paroisses réformées de la ville de Berne décidaient d’ouvrir des négociations en vue d’un processus de fusion. Celles-ci peuvent désormais commencer, a rapporté le comité de pilotage lors d’une conférence de presse organisée le 22 août, relayée par ref.ch. À partir du 8 septembre, le comité entamera les discussions autour d’un projet de fusion censé déboucher sur la transformation des douze paroisses en une seule communauté. Ces débats dureront probablement jusqu’au début de l’année 2019. En cas d’issue favorable, les fidèles concernés et chacune des paroisses seront appelés à voter sur le processus au cours de l’été suivant.

Lucien BoderConsidéré comme le conseiller synodal francophone des Églises réformées de Berne-Jura-Soleure, le pasteur Lucien Boder s’en est allé paisiblement, mercredi 15 août, à l’âge de 60 ans.

Photo: Lucien Boder DR

Par Nicolas Meyer et Laurence Villoz

«Lucien Boder était un pasteur passionné, avec un grand cœur et une remarquable capacité d’écoute», se rappelle Pia Grossholz-Fahrni, conseillère synodale des Églises réformées de Berne-Jura-Soleure (BEJUSO) et amie de longue date. Frappé par un cancer, Lucien Boder avait suivi une thérapie assez lourde au printemps dernier. Il avait ensuite repris ses activités avec optimisme et élan. «Dans son travail tout comme dans sa maladie, il a toujours gardé un grand optimisme et une profonde ténacité», souligne Xavier Paillard, président du Conseil synodal de l’Église évangélique réformée vaudoise. Pour son entourage et ses collègues, sa disparition est d’autant plus difficile à comprendre. Il s’en est toutefois allé paisiblement en s’endormant à son domicile, à l’âge de 60 ans.

Le Centre de SornetanAlors que l’été bat encore son plein, le centre des Églises réformées Berne-Jura-Soleure à Sornetan (BE) dévoile son programme d’activités pour la rentrée. Entre explorations théologiques, formation à l’écoute et confection de figurines bibliques.

Photo: le Centre de Sornetan

Par Laurence Villoz

«Nous proposons plusieurs types de formation autour de la spiritualité, de la théologie, du développement personnel et de la communication», explique le pasteur Alain Wimmer, responsable de la formation au Centre de Sornetan (BE). Enseignement phare proposé en collaboration avec l’Église réformée évangélique du canton de Neuchâtel: les «Explorations théologiques». Ce cours se déroule chaque année d’octobre à juin sous forme de huit rencontres de deux jours. «Il s’agit d’une formation théologique pour laïcs. Elle s’adresse à toute personne désireuse de réfléchir au sens de la vie et aux défis auxquels sont confrontées les Églises aujourd’hui», précise Alain Wimmer.

mardi, 10 juillet 2018 08:10

Coup de jeune au Centre de Sornetan

Le Centre de SornetanUne cuisine entièrement remise à neuf et des sols bien plus lumineux. Le Centre de Sornetan a bénéficié de plusieurs rénovations ce printemps. Il est prêt pour accueillir les vacanciers.

Photo: Le Centre de Sornetan

Par Laurence Villoz

«De nombreuses rénovations ont été effectuées ces dix dernières années dans l’idée d’amener de la fraîcheur et d’être à la pointe au niveau technologique afin de répondre à la demande de la clientèle, mais aussi d’élargir notre palette d’offres», explique Daniel Krähenmann, directeur du Centre de Sornetan dans le Jura bernois. Ce printemps, après les différentes améliorations informatiques, ce sont les cuisines qui ont été complètement remises à neuf ainsi qu’une partie des sols. De grandes catelles claires ont remplacé le carrelage brun, apportant davantage de luminosité aux espaces communautaires. «Nous avons aussi développé un nouveau dynamisme culinaire avec le changement du chef cuisinier», sourit le directeur.

© 2019 Protestinfo