×

Message

Failed loading XML...

armée suisse paysage CC(by-nc-nd) Bruno Hotz via https://flic.kr/p/y4TyiLui-même aumônier de l’armée suisse, Matthias Inniger a défendu en 2016 une thèse en théologie protestante sur la question des aumôniers de confession musulmane. Se basant sur la parabole du bon Samaritain, sur son expérience de terrain et sur la pratique de plusieurs armées étrangères, il en conclut que d’un point de vue protestant, la mise sur pied d’une aumônerie multireligieuse est souhaitable.

Photo: CC(by-nc-nd) Bruno Hotz

Propos recueillis par Joël Burri

Vous avez consacré une thèse à la question des aumôniers militaires musulmans. La problématique est-elle si aiguë que cela?

Notre société a changé et les aumôniers des hôpitaux, des maisons de retraite, des prisons ou de l’armée en sont les témoins privilégiés. Comme aumônier militaire de 2002 à 2015, je me suis rendu compte que les musulmans qui représentent environ 5% de la population sont bien présents sous les drapeaux. Ils y voient une excellente possibilité d’intégration. L’armée ne tient pas de statistiques sur l’origine culturelle et religieuse de ses soldats et gradés, mais on peut estimer que 5 à 10% des effectifs sont issus de familles musulmanes. De façon similaire à la pratique des soldats chrétiens, rares sont les militaires musulmans qui vont régulièrement à la mosquée. Cela ne signifie pas qu’ils ne sont pas intéressés par la religion ou par la spiritualité, mais ils ne veulent pas passer pour «le chrétien» ou le «le musulman» de la compagnie. A 20 ans, on est dans une période particulière de sa vie: on vient peut-être de quitter la maison et l’on est content de ne pas être immédiatement catalogué.

Pierre-André Schütz reçoit le prix AgrisanoReconnu pour son travail d’aumônier auprès des agriculteurs vaudois, Pierre-André Schütz a reçu le prix  de la Fondation Agrisano qui soutient les familles paysannes, vendredi 28 avril à Berne. D’une valeur de 5000 francs, il récompense l’engagement altruiste de ce pasteur et paysan retraité.

Photo: La remise du prix à Berne. De gauche à droite: Francis Egger, président de la Fondation Agrisano, Christine Bühler, présidente du jury, Pierre-André Schütz et Christian Scharpf, directeur général d’Agrisano.

Par Laurence Villoz

«L’approche de Pierre-André Schütz pour venir en aide aux agriculteurs est exemplaire. Si nous avons choisi de lui remettre le prix, c’est tout d’abord pour le remercier, mais aussi pour inciter des démarches similaires dans d’autres cantons», lâche Francis Egger, le président de la Fondation Agrisano. Vendredi 28 avril, le pasteur et agriculteur retraité de 68 ans, Pierre- André Schütz a reçu le prix Agrisano pour son travail d’aumônier auprès des familles d’agriculteurs vaudois en détresse. 

Police allemande CC(by-sa)Peter Powerboox via https://flic.kr/p/559BLJLes intervenants spirituels au sein des forces de l’ordre allemandes se sont rencontrés le temps d’un colloque. Ils constatent la mutation d’une profession qui pousse de plus en plus les fonctionnaires de polices aux limites de leur résistance.

Photo: CC(by-sa)Peter Powerboox

Stralsund (EPD/Protestinter). Les aumôniers protestants de la police déplorent le manque d’estime pour le travail des forces de l’ordre au sein de la population. Les comportements agressifs vis-à-vis des policiers ont nettement augmenté ces dernières années, a déclaré Hanns-Peter Neumann, aumônier de la police du Mecklenbourg-Poméranie occidentale, mi-mars à Stralsund. C’est dans cette ville qu’a eu lieu la conférence fédérale des aumôniers de la police, à laquelle environ 30 professionnels ont participé.


Pour lire cet article vous avez besoin de 1 credit(s), Acheter des crédits.

vendredi, 23 décembre 2016 08:15

Quel message quand Noël n’est pas joyeux?

père noël dans la rue – CC(by-sa)Gui Seiz via https://flic.kr/p/7nUYCXProtestinfo laisse régulièrement carte blanche à des personnalités réformées.

Dimanche, les chrétiens fêteront Noël. De quel message sont porteurs les aumôniers qui sont au contact de ceux pour qui cette fête ne signifie pas forcément cadeaux et bombance. Roselyne Righetti, pasteure de la Pastorale de la rue, Eric Imseng, diacre auprès des prisonniers et Luc Genin, diacre auprès des requérants d’asile partagent leur message de Noël 

Photo: CC(by-sa)Gui Seiz

vendredi, 16 décembre 2016 08:15

Quand le secret protège la vie

Silence https://flic.kr/p/eC2AQpLa Fédération des Eglises protestantes de Suisse vient de publier un livre sur le secret professionnel des ecclésiastiques, qui se propose d’éclairer certaines zones d’ombre dans son application. Cette nouvelle publication soulève la question des principes du secret pastoral, de son origine et de ses limites.

Photo: Harry Burrows CC(by-sa)

Par Noriane Rapin

«Le secret professionnel est un aspect très important dans les Eglises, je dirais même essentiel. Il est établi à plusieurs niveaux: contrat de travail, règlement du personnel et cahier des charges.» Christine Cand-Barbezat, responsable des ressources humaines pour l’Eglise réformée évangélique du canton de Neuchâtel, peut témoigner qu’on ne plaisante pas avec le secret professionnel dans les institutions ecclésiales. Mais il faut savoir qu’il s’agit aussi d’une attente de la société vis-à-vis des Eglises, et d’une obligation légale: l’article 321 du Code pénal suisse stipule en effet que les ecclésiastiques sont tenus de taire les secrets qui leur auraient été confiés dans l’exercice de leur profession.

© 2017 Protestinfo