×

Message

Failed loading XML...
Failed loading XML... attributes construct error Couldn't find end of Start Tag rss line 1 Extra content at the end of the document

Un registre des Archives d'EtatGrâce à des sources historiques d’une qualité exceptionnelle, l’histoire de la Réforme à Genève est extrêmement bien documentée. Les Archives d’Etat proposent de s’immerger dans cette période à travers une exposition à l’Ancien Arsenal.

Photo: Un des registres exposés aux Archives d'Etat

Par Laurence Villoz

«Les sources historiques qui décrivent l’impact de la Réforme à Genève sont absolument extraordinaires, notamment car la ville n’a pas vécu de guerres ou des grands incendies. Sur le plan des registres du Consistoire par exemple, seul Nîmes possède un patrimoine équivalent en Europe», lâche Anouk Dunant Gonzenbach, archiviste aux archives d’Etat et commissaire de l’exposition «Coté chaire, côté rue. La Réforme à Genève, 1517-1617» présentée jusqu’au 15 décembre 2017, à l’Ancien Arsenal. Ce sont les archives du consistoire de l’Eglise protestante datant de 1542, celles de la Compagnie des pasteurs établies en 1546 et le registre du Conseil – équivalent du Conseil d’Etat – instauré en 1409 qui ont rendu cette exposition possible. Ces sources décrivent sans discontinuité, la politique, la religion et le quotidien des habitants de Genève.

Fouilles archéologique en IsraelDes fragments de textiles et de cuirs, datant d’il y a 3000 ans, ont été découverts dans les mines de Timna, en Israël. Une première dans cette région. 

Photo: © RNS/Israel Antiquities Authority

Par Michele Chabin, RNS/Protestinter

Jérusalem – Des archéologues israéliens ont découvert des fragments «remarquablement bien conservés» de tissus, de cuir ainsi que de graines datant de l'époque des rois bibliques David et Salomon, soit il y a 3000 ans. C’est la première découverte de textiles datant du 10e siècle av. J.-C. «fournissant ainsi une preuve physique» de ce que les habitants de la Terre sainte portaient, a souligné Erez Ben-Yosef, archéologue responsable de l’Université de Tel-Aviv qui a découvert les fragments. Les fouilles, menées dans le sud d'Israël dans les anciennes mines de cuivre de Timna - considérées par beaucoup comme le site des mines du roi Salomon - ont eu lieu à la fin des mois de janvier et février de cette année.


Pour lire cet article vous avez besoin de 1 credit(s), Acheter des crédits.

© 2017 Protestinfo