×

Message

Failed loading XML...

Guido Albertelli ©Martin BernardDes Suisses en quête d’expériences spirituelles partent chaque année en Amazonie consommer de l’Ayahuasca, un breuvage chamanique ancestral. Le vaudois Guido Albertelli, ancien professeur de philosophie, est l’un d’entre eux. Rencontre.

Par Martin Bernard, texte et photo

«C’est le genre de motifs qui surgissent lors des visions». Guido Albertelli, 54 ans, nous reçoit dans son bel appartement lausannois situé à quelques encablures du lac Léman. Il nous explique la signification d’une tapisserie représentant des sortes de fresques géométriques colorées typiques de l’art chamanique sud-américain. L’homme fait partie de ces Suisses (leur nombre exact est inconnu) partant chaque année en Amazonie pour effectuer des «retraites initiatiques» en consommant, notamment, de l’Ayahuasca. Ce breuvage psychotrope à base de plantes est utilisé traditionnellement par les chamanes de certaines tribus amazoniennes pour entrer en contact avec les «esprits de la nature», dans un but divinatoire ou pour guérir des malades.

Le pasteur brésilien Nehemias Marien Opposées à la politique libérale de leurs homologues américains en matière d’homosexualité, les Eglises presbytériennes du Brésil et du Pérou rompent la collaboration.

Photo: Le pasteur brésilien Nehemias Marien qui craint d’être exclu de l’Eglise pour avoir béni des couples homosexuels © RNS/Reuters/Sergio Moraes

Par Renee K. Gadoua (RNS/Protestinter)

Après que la dénomination américaine de l’Eglise presbytérienne a autorisé son clergé à célébrer des mariages homosexuels, ses partenaires brésilien et péruvien ont rompu leur collaboration. Selon les responsables de l’Eglise aux Etats-Unis, 50 congrégations américaines se sont déjà formellement séparées de la dénomination, qui comprend 1,8 million de membres, depuis qu’elle a changé sa politique. Quant au Mexique, il a rompu son partenariat quand la dénomination américaine a autorisé l’ordination des gays et des lesbiennes, sexuellement actifs, en 2011. 


Pour lire cet article vous avez besoin de 1 credit(s), Acheter des crédits.

Enfant_et_cacao_okLa Conférence internationale du cacao a pour but de discuter d’une politique de développement durable dans la production du cacao. Mais les représentants des producteurs locaux ne peuvent pas payer le prix d’entrée à la conférence. Débutée le 19 novembre, à Abidjan, en Côte d’Ivoire, cette conférence servirait-elle à donner bonne conscience aux entreprises chocolatières? (photo: Les fèves de cacao séchent dans un village d'Amazonie équatorienne, peuplé par une communauté d'indiens quichwas)

179268516b-1María Chávez Quispe est décédée le 24 juillet à Liestal (BL). Cette bibliste de renom était consultante pour le programme sur les populations autochtones du Conseil œcuménique des Eglises (COE). Le cancer l'a terrassée à l'âge de 37 ans. (photo© COE Nikos Kosmidis)

Le pasteur Olav Fykse Tveit, secrétaire général du COE, a fait part de sa profonde émotion, apprend-on dans un communiqué. « María est née en Bolivie à La Paz, qui signifie "paix". Elle est venue chez nous au COE en paix. Elle a œuvré pour la paix. Puis elle nous a quittés avec une connaissance approfondie de ce qu'est la paix », a déclaré le pasteur Tveit. Laïque, Madame Chávez était membre de l'Eglise méthodiste bolivienne.

covercampagne2012DM-échange et mission et l'Entraide protestante suisse (EPER) veulent combattre l'insécurité alimentaire en Afrique et en Amérique du Sud. Focale de la campagne, qui court de septembre à novembre: les petits cultivateurs du Cameroun et du Honduras.

 

DM-échange et mission et l'EPER veulent améliorer la qualité et la quantité des récoltes, font-ils savoir dans un communiqué commun. Des paysans africains et sud-américains recevront une formation, du matériel et des semences. But visé par les oeuvres d'entraide pour cette campagne, baptisée « Si on semait »: une vie digne et autonome.

© 2017 Protestinfo